Elle party Mirano Brussels

article mode magazine

cher lecteur chère lectrice, je vous ouvre sur le monde, à l’affût des dernières tendances mode, beauté et culture. vivre trans féminine c’est tout un esprit, une vision moderne et universelle de la féminité. Chaque semaine, le D-Magazine vous captive, vous inspire, vous fait rêver et vous fait partager ses passions dans un magazine qui vous ressemble, je compte sur votre soutien Alors à très bientôt dans mes pages !

€1,00

ELLE MAGAZINE

Je me suis rendue à une soirée organisée part elle magazine Mirano Brussels pour clôture la soirée l’année en beauté, la ELLE Team  nous à fait découvrir une soirée exceptionnelle dans un lieu unique de la capital de brussels, arrivant vers les coups de 00 H sur Belgique une soirée privée, en compagnie de Seven Mirano qui m’a proposé d’être  Modèle voir part la suite pourquoi pas Monsieur Mirano un Homme plutôt le plus brillant de Belgique impressionné dans le monde de la mode ont as passé toute une soirée à discuter, une soirée typique dans le monde de la mode, entre les journalistes et les mannequins, quelque Rédacteur En Chef qui étais dans la soirée j’ai pu rencontré une soirée qui s’annonce a merveille est arrosée en rencontrant le célèbre médecin Eric Busso la nuit fuit rude et rayonnant je me suis dis que je devais m’amuser , ayant des choses en commun j’ai pu savoir que la mentalité de la région de Bruxelles, la nuit s’annonce ci bien que j’avais pas envie de rentré sur Nancy. J’ai rencontré un homme formidable et rayonnant  Il savait qu’au moment où il m’embrasserais, au moment où mes rêves sublimes épouseraient ce souffle fragile, son esprit perdrait à jamais l’agilité miraculeuse de l’esprit de Dieu. Il avait alors attendu, Il est ambitieux, il est talentueux, il est compétitif, il est sexy, il est comme moi, comment lui faire comprendre cons es fait l’un pour l’autre, l’écouté encore un moment la vibration du diapason qui venait de heurter une étoile, puis il ma embrassée, et à l’instant précis où ses lèvres touchaient les miennes, il avait senti mon épanouissement  comme une fleur à mon contact, et l’incarnation s’était achevée. Les cocktails avec modération j’ai trop bu hier soir que j’ai contacté un de mes ex pour lui demander de m’accompagner au mariage de ma sœur, je ne ce n’est pas pourquoi je lui ai téléphoné, pour ma défense j’avais trop picolée soirée longue autour des médias une soirée qui ce termine plutôt bien; Fin de soirée je termine mon after festive avec Eric Mairlot dans un loft moderne agréable soirée qui ce termine bien Un verre à moitié plein ou à moitié vide ça fait toujours une bonne soirée. La nuit a été merveilleuse, je me sentais comme une princesse siamoise, je ne savais pas qu’on pouvait être aussi près de quelqu’un sans avoir la même circulation. D’ailleurs, ne dit-on pas qu’une femme qui éclabousse un homme, c’est un peu comme la rosée d’une matinée d’hiver c’est la promesse d’une belle journée et la perspective d’une soirée enflammée ? Comme il dis Eric Mairlot il à plutôt trouvez Diana Abdou assez bonne?
Quel réveil.
C’est l’inexpugnable arrogance de votre beauté qui m’asperge. Pour les hommes, rien qui dure, ni la nuit étoilée, ni les malheurs, ni la richesse; tout cela un jour brusquement a fui. Parce que c’est ça, l’amour. L’amour, ce n’est pas la respiration coupée, ce n’est pas l’excitation, ce n’est pas l’échange de promesses d’une passion éternelle, ce n’est pas le désir de s’accoupler à chaque minute de la journée, ce n’est pas rester éveillée la nuit en t’imaginant qu’il embrasse chaque recoin de ton corps. Non, je ne rougie pas, je vous dis certaines vérités. ça, c’est simplement être « amoureuse », ce qui est à la portée du premier imbécile venu. L’amour vrai, c’est ce qui reste quand on a cessé d’être amoureuse. Cela ne semble pas très excitant, n’est-ce pas ? ça l’est, pourtant ! » La nuit était admirable, calme, chaude, ardemment étoilée comme une nuit de canicule