La femme la plus insouciante ou la plus éperdue n’oublie jamais que le temps passe vite comme l’étoile qui file.

Quand on est complètement inconscient le temps n’existe pas, il passe au rythme d’un claquement de doigts, on se réveille et hop on se réveille de nouveau sans la moindre notion du laps de temps qui s’est écoulé dans l’intervalle.

Lire la suite