Naomi Campbell les 11 anecdotes qui ont forgé le mythe

Saviez-vous qu’elle a inspiré un personnage de Disney ? On ne la présente plus. Sa silhouette sculpturale, son regard félin, sa personnalité tout feu tout flamme et ses répliques cinglantes ont marqué à tout jamais les 90’s. Retour sur 11 faits marquants qui ont forgé le mythe Naomi Campbell.

Elle a électrisé les 90’s aux côtés de Kate Moss

Avec son visage félin sa chevelure impeccable, sa silhouette sculpturale et son tempérement de feu, Naomi Campbell a marqué toute une génération. Âgée d’à peine seize ans, la londonienne a mis le cap sur Paris, où elle foulait son premier podium de défilé pour Azzedine Alaïa. Sa carrière est lancée. Au cours des Nineties, elle est élevée au rang de supermodel aux côtés des mannequins les plus en vogue – Cindy CrawfordChristy TurlingtonCarla BruniHelena Christensen ou encore Claudia Schiffer -, multipliant les défilés et les couvertures de magazines. Un gang de tops qui s’est réuni, 20 ans plus tard, lors du défilé Versace printemps-été 2018 à Milan, afin de rendre un vibrant hommage au créateur qui les a propulsées sous la lumière des 90’s : Gianni Versace.

Elle est la muse éternelle d’Azzedine Alaïa, celui qu’elle surnommait son « papa »

Le 18 novembre 2017, le créateur franco-tunisien Azzedine Alaïa s’éteignait à l’âge de 77 ans, laissant derrière lui un héritage puissant, ponctué de glamour et d’élégance. Un départ laissant Naomi Campbell inconsolable. Son « papa », comme elle le surnomme tendrement, lui a permis d’éclore dans le monde de la mode dès son arrivée à Paris, en 1986. Fait marquant, le mannequin avait fait son come-back lors de la collection couture automne-hiver 2018 de la maison, célébrant le retour du designer.

Elle a dansé dans le clip « Freedom! ’90 » de George Michael

C’était une première : en 1990, les supermodels Linda EvangelistaTatjiana PatitzCindy CrawfordChristy Turlington et Naomi Campbell, sont apparues dans l’incontournable clip Freedom! ’90 de George Michael, réalisé par David Fincher. En janvier 2017, un mois après le décès du chanteur, le top s’exprimait à ce sujet durant l’émission américaine The View : « Je venais de défiler pour Thierry Mugler avec les filles. Nous avons dû prendre le premier vol de Paris à Londres pour se rendre directement sur le plateau ! J’étais épuisée, mais tellement heureuse d’être là et de travailler avec David Fincher – mais aussi si contente que George nous ait choisies toutes les cinq ». Fun fact ? L’année suivante, Gianni Versace a ouvert son défilé printemps-été 1991-1992 sur la chanson Freedom! ’90, avec les cinq tops en tête de file.

Elle a inspiré le personnage de Pocahontas de l’écurie Disney

Après s’être essayée à la chanson en sortant l’album Baby Woman en 1994, la panthère a participé à plusieurs projets cinématographiques, de 1991 à aujourd’hui. Quelques apparitions dans des films et séries emblématiques américaines comme le Cosby ShowLe Prince de Bel-Air ou encore Ugly Betty – dans laquelle elle campe son propre rôle -, Naomi Campbell sera cette année à l’affiche de la comédie Moi, Belle et Jolie d’Abby Kohn et Marc Silverstein, où elle donnera la réplique à Emily RatajkowskiAmy Schumer et Michelle Williams. Fait marquant ? Disney s’est emparé des traits du mannequin afin d’élaborer le personnage de Pocahontas.

C’est en robe Dolce & Gabbana qu’elle a réalisé ses TIG

Parce que Naomi Campbell ne fait jamais rien comme les autres… En janvier 2007, le top alors âgé de 36 ans fut condamnée par un tribunal new-yorkais à cinq jours de travaux d’intêret général. La raison ? Sous un excès de colère, elle a jeté son téléphone au visage de son assistante, Ana Scolavino. Fidèle à elle-même, c’est vêtu d’une robe longue métallisée Dolce & Gabbana, ceinturée à la taille, que le supermodel s’est rendu au bâtiment administratif dans lequel elle devait travailler en tant que femme de ménage, lors de son dernier jour de travail imposé.

Ce qu’elle garde toujours au fond de son sac ? Une bouteille de sauce pimentée

Anecdote incongrue, il semblerait que la panthère ne se déplace jamais sans une bouteille de sauce pimentée. Fière de ses origines jamaïcaines et chinoises, le top britannique apprécie manifestement la cuisine relevée.

Elle est devenue contributing editor de Vogue UK

C’est via Instagram que le rédacteur en chef de l’édition britannique de Vogue UK, a annoncé la nouvelle en juillet 2017 : Kate MossNaomi CampbellGrace Coddington ou encore le réalisateur oscarisé Steve McQueen ont été engagés par Edward Enninful comme contributeurs du magazine. Un choix qu’il explique : « En tant que supermodels, Naomi et Kate ont eu un énorme impact et sont ancrées dans la culture actuelle ».

La surprise : quand Lady Diana invitait Naomi Campbell à Kensington Palace

Dans les Nineties, le succès des supermodels fut tel que la Princesse Diana n’a pas hésité à convier trois d’entre elles – Naomi CampbellCindy Crawford et Christy Turlington – à Kensington Palace, afin de surprendre le Prince William à sa rentrée d’école. Une scène improbable que le duc de Cambridge décrypte dans le documentaire Diana, notre mère : sa vie, son héritage, diffusé en août 2017 : « Diana avait tout organisé quand je suis rentré de l’école pour que Cindy Crawford, Christy Turlington et Naomi Campbell attendent en haut de l’escalier. J’étais probablement âgé de 12 ou 13 ans et j’avais des posters d’elles sur mon mur ».

Naomi Campbell a eu droit à une poupée à son effigie

Conscient de l’engouement du public envers les supermodels, Hasbro a dévoilé, en hiver 1996, une série de poupées à l’effigie de Naomi CampbellClaudia Schiffer et Karen Mulder. Celle capturant les traits de la panthère se parait d’une robe de soirée rose dragée et noire, clin d’œil à la tendance des années 90.

Elle a être sacrée icône de mode aux CFDA 2018

Lors des CFDA Fashion Awards 2018, Naomi Campbell était honorée du Fashion Icon Award, un prix récompensant l’influence et la carrière du supermodel, marquée par ses années de mannequinat et par sa nomination au poste de contributing editor pour Vogue UK. « C’est un véritable honneur de recevoir ce prix de la part des CFDA », a déclaré Naomi Campbell à Vogue« Originaire de Londres, mon style a toujours été influencé par la constante évolution de la street culture et de la scène musicale. J’ai grandi dans cette industrie et je serai toujours reconnaissante envers les créateurs américains qui m’ont soutenu et célébré tout au long de ma carrière ». La muse éternelle d’Azzedine Alaïa emboîtait ainsi le pas aux anciens lauréats comme RihannaBeyoncéDavid BowiePharrell Williams et Kate Moss.

Sublime en Une du numéro de mars 2022 de Vogue UK

Naomi Campbell, 51 ans, est la cover girl du numéro de mars de Vogue UK habillée d’une tenue Valentino et accompagnée de sa fille. Un cliché immortalisé par Steven Meisel qui a fait le tour du monde en l’espace de quelques minutes.

%d blogueurs aiment cette page :