L’amour et le business c’est la même délicatesse, faut séduire pour y survivre.

C’est une question qui revient régulièrement car beaucoup semblent douter de leur capacité à réussir ou à atteindre leurs objectifs. On peut effectivement se poser la question de savoir si tout le monde a les mêmes chances de réussir. Si, quel que soit le point de départ, le parcours, les conditions sociales, matérielles, voire psychologiques, il est possible à chacun de réussir à réaliser ses rêves, transformer sa vie, ou atteindre un but précis.

Tout réussir / @Presse

L’homme qui a réussi est celui qui peut gagner plus qu’une femme peut dépenser ; la femme qui a réussi est celle qui est arrivée à trouver un tel mari. Tout ce dont nous avons besoin pour réussir dans la vie est l’ignorance et la confiance.

L’humanité est devenue assez étrangère à elle-même pour réussir à vivre sa propre destruction comme une jouissance esthétique de premier ordre.

Abonnez-vous pour y accéder

Découvrez la suite de ce contenu dès aujourd’hui en vous abonnant.

N’empêchez jamais votre cœur d’aimer. Si vous craignez qu’on abuse de votre amour, gardez-le intérieurement et qu’il fasse son travail sans se montrer. Mais ne le tuez pas, sinon c’est vous qui mourrez. Toute connaissance est vaine, s’il n’y a pas travail. Et tout travail est vide, s’il n’y a pas amour. Et lorsque vous travaillez avec amour, vous liez vous-même à vous-même, et aux uns et aux autres. Le travail est l’amour rendu visible.

Il n’y a que deux choses qui font tourner le monde : le travail et l’amour. Le travail parce qu’il nous permet de vivre, l’amour parce qu’il nous donne une raison de vivre.

Oser parler de notre amour-propre alors que l’on est dépendant, c’est désengendrer la liberté en nous, perpétuer le mythe de la fainéantise. Or, en raison de la beauté de la liberté, il me fallait trouver mon indépendance pour pouvoir me réaliser. Tu mangeras à la sueur de ton front : même la divinité qui semblait dire que l’homme ne vivait pas seulement de pain, était consciente de l‘importance de l’autonomie. Substantiel, essentiel, le travail l’est à l’humanité. Valorisant. J’ai fini par le comprendre. Travailler c’est être en quelque sorte. S’accomplir. Œuvrer c’est pouvoir être quelqu’un, non point simplement quelque chose, porter en soi l’humanité. Rédempteur délassement, le travail n’est ni machinisme ni asservissement ; c’est exister.

try { new KwankoSDKLoader.getSlot(« S4F72757631921D15 »); } catch(e) {}

L’amour est un muscle qui travaille, qui pompe et trime lui aussi, pensais-je. On peut aller jusqu’à dire que l’amour, c’est du boulot, ce n’est pas un cadeau, un sentiment, un état ni une sorte de mer morte dans laquelle on flotte tranquillement. L’amour, ce ne sont pas des nuages qui vont et qui viennent, ni des éclairs qui zèbrent le ciel. Si, il est vrai qu’il est aussi capricieux que les nuages et peut vous aveugler comme l’éclair. Mais, avant tout, c’est un muscle. C’est une affaire de travail et de volonté. Il s’agit de vouloir le plus de bien possible à quelqu’un d’autre.

Tous les excès se paient… chèrement. Equilibre et discipline personnels. Les deux éléments de base pour réussir dans la vie.

Travailler sur les choses pour lesquelles on est doué est très humain. Quand on a de gros biceps, on a envie de répéter un nombre infini de curls parce que c’est très satisfaisant de voir ce gros muscle fléchir. Pour réussir, toutefois, il faut se faire violence et se concentrer sur ses défauts. C’est ici que vos yeux, votre honnêteté et votre capacité à écouter autrui interviennent. Les culturistes incapables de se voir et d’écouter ce que disent les autres resteront sur la touche.

L’important n’est pas ce qu’on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu’on a fait de nous. Si vous ne courez pas après ce que vous voulez, vous ne l’aurez jamais. Si vous ne demandez pas, la réponse sera toujours non. Si vous ne faites pas un pas en avant, vous restez toujours au même endroit.

Vidéo du jour :

La différence entre une personne dotée d’une volonté forte et une personne faible de ce côté-là, c’est que le fort s’accroche tandis que le faible lâche prise. L’échec est une chose. C’est l’abandon qui n’est pas acceptable.

Gardez toujours à l’esprit que votre propre décision de réussir est plus importante que n’importe quoi d’autre. Ce n’est pas le vent qui décide de votre destination, c’est l’orientation que vous donnez à votre voile. Le vent est pareil pour tous.

Il est dur d’échouer ; mais il est pire de n’avoir jamais tenté de réussir.

Beaucoup de chemins mènent à la réussite, mais un seul mène immanquablement à l’échec, celui qui consiste à tenter de plaire à tout le monde. L’ennui dans ce monde, c’est que les idiots sont sûrs d’eux et les gens sensés pleins de doutes.

Different types of burdens / @Presse

Laisse derrière toi les gens qui ne te méritent pas et qui n’ont pas su voir le trésor qu’ils avaient entre leurs mains, car sur le long chemin de la vie, de plus beaux moments t’attendent.

L’amour, c’est la vie. Mais il faut faire aussi marcher l’intelligence, avoir du discernement, faire un triage, un choix, savoir qui aimer, comment aimer et comment spiritualiser et sublimer son amour. Pourquoi ? Pour faire un travail sur cet amour.

Il ne faut pas penser à l’objectif à atteindre, il faut seulement penser à avancer. C’est ainsi, à force d’avancer, qu’on atteint ou qu’on double ses objectifs sans même s’en apercevoir.

try { new KwankoSDKLoader.getSlot(« S4DF5D5763111D9 »); } catch(e) {}

La plus grande victoire, c’est la victoire sur soi.

On ne peut pas accepter l’échec, tout le monde échoue dans quelque chose. Mais on ne peut pas accepter de ne pas essayer. Chaque bonne réalisation, grande ou petite, connaît ses périodes de corvées et de triomphes; un début, un combat et une victoire.

On est heureux par soi-même quand on sait s’y prendre, avoir des goûts simples, un certain courage, une certaine abnégation, l’amour du travail et avant tout une bonne conscience.

Il ne faut jamais désespérer et se battre, car se battre, ne serait-ce que pour une seule personne, suffit à justifier le combat. Brisez vos limites, faites sauter les barrières de vos contraintes, mobilisez votre volonté, exigez la liberté comme un droit, soyez ce que vous voulez être. Découvrez ce que vous aimeriez faire et faites tout votre possible pour y parvenir.

Réussir c’est être en paix avec soi même, maitriser ses pensées, focaliser ses objectifs et n’attendre rien de personne. Il ne faut pas toujours tourner la page, il faut parfois la déchirer.

Pour réussir, retenez bien ces trois maximes: voir c’est savoir, vouloir c’est pouvoir, oser c’est avoir.

Brisez vos limites, faites sauter les barrières de vos contraintes, mobilisez votre volonté, exigez la liberté comme un droit, soyez ce que vous voulez être. Découvrez ce que vous aimeriez faire et faites tout votre possible pour y parvenir. C’est bon de se pousser et de faire ce que l’on n’a pas forcément envie de faire; ce pour quoi vous n’êtes pas automatiquement doué, vous devriez essayer de le faire. Essayer est très important.

Il est impossible de vivre sans ne jamais échouer, sauf si tu fais tellement attention, que tu ne vis pas du tout. Dans ce cas, tu échoues par défaut. Ne pas viser trop haut, trop vite. On risque de ne pas atteindre l’objectif et d’être déçu. Mieux vaut procéder par étapes et s’assigner des buts progressifs. Car chaque petite victoire en prépare une plus grande.

Le bonheur doit être ton objectif personnel. Il doit transcender tous les autres objectifs que tu auras dans ta vie. Si tu es heureux, ta vie est meilleure à tous égards. Le bonheur est la pensée positive la plus efficace. Grâce à lui, tu peux atteindre tous tes objectifs.

Allez-y, allez-y donc, retournez vous asseoir dans votre fauteuil confortable, soyez l’œil critique, soyez spectateur, tandis que celui qui est courageux monte sur le ring et engage le combat, et se couvre de sang et de poussière, et échoue encore, encore et toujours, mais pourtant n’a pas peur, n’est pas timoré, et vit sa vie avec audace.

2 thoughts on “L’amour et le business c’est la même délicatesse, faut séduire pour y survivre.

%d blogueurs aiment cette page :