C’est mon histoire : Nuit sexo torride à Brooklyn

C’est mon histoire : Nuit sexo torride à Brooklyn

84 / 100

C’est entre deux vols, dans L’aéroport de Genève, que je me suis expérimenté la plus chaude aventure sexuelle de ma vie. Bouclez vos ceintures !

C'est mon histoire : Nuit sexo torride à Brooklyn
@dianaunlimitedfaunesetfemmesmagazines /C’est mon histoire : Nuit sexo torride à Brooklyn

Après un long voyage de Paris, Genève à New-York, en pensant à l'homme qui me plait autant que je suis prête à tout pour lui, depuis quelques semaines il passe sont temps à me snober, à m'en vouloir, pour un oui ou un non, enfin je veux dire pars la que mes amis mon prévenu que c'était pas l'homme idéal !! il doit avoir des femmes, dans tous les coins de rue, et oui avec mon arrogance, je lui ai dit et cela ne la pas plus du tout..

Le lendemain sont amis passe chez lui, mon amoureux me dis de rester dans le salon et de ne pas bouger, car sont ami et homophobe sûrement pour me protéger et cela ma blessée, car pendant toute, c’est année, je pensais que je le cachais mes, c’est lui qui me cacher et le pire dans tous ça je savais toujours comment cela s’allait ce terminé, mais j’ai dû penser qu’il était un homme honnête !

Abonnez-vous pour y accéder

Découvrez la suite de ce contenu dès aujourd’hui en vous abonnant.

La nuit passa le lendemain mon charmant t’homme et partie travaillé en me laissant seule chez lui, en me concentrant ce qui était importante pour moi, mes articles, la journée passe et tout d’un coup de la musique des personnes heureux et adorable de fêté un anniversaire, et mon cher tendre charmant rentra à la maison et je lui parle de ma journée !! En lui demandant comment c’était ça journée, quelque minute plus tard, je lui ai expliquée qu’il y avait un anniversaire à côté et la surprise, c’était celui de la fille à son ami homophobe et sa fille et Lesbienne, quelle surprise, il me dit je juge trop les gens ? Et il se permet de me parler d’un ami homophobe et que sa propre fille et Lesbienne..

Que faire à part avoir le courage de dire les choses même ci elle son terrifiante, le souci, il me snobe et je pensais qu’il était un homme honnête et fiable, mais non il fuit pour un oui ou un non...

img 0409

En étant complètement terrifiée, d’être à nouveau abandonnée, j’ai dû lui parler de mon passé de ce qu’il, c’est passé dans ma vie, maintenant il se sert de ce qu’il, c’est passé dans ma vie pour me faire du mal… Je suis une femme ambitieuse et forte, mais pas forte pour être à nouveau blessée, part un homme qui à pas de compassion…

J’ai de la compassion pour les personnes, qui ont eu un mauvais passé, et c’était son cas, mais de ma part parler de mon viol de mon enfance, je n’ai pas assez forte pour pouvoir passer à autre choses car, si je dois me donner à un homme ou ouvrir mon cœur ensuite d’être blessée mon passé restera toujours la….

Voilà presque un mois qu’il me sort toute une excuse pas possible, de ma part pourquoi m’infliger de m’attachée à cette relation, qu’il s’en fiche royalement de ce que de je suis de ce que je suis aujourd’hui..

Voilà enfin je me suis dite bon, Diana tu as d’autres choses plus importante à faire gérer mon magazine et de la faire avancer quoi qu’il arrive même ci je n’ai pas le moral et le cœur brisé de ce qui et de notre relation, mais cette nuit une nuit vraiment hmm torride, j’ai étais furieuse sûrement de voir l’homme que j’ai envie d’aimer de me faire du mal à ce point..

Alors vue, que j’ai des hommes dans les 4 coins du monde j’avait besoin de prendre du recul, à ce jour je suis actuellement à New-York pour aidée d’autres femmes qui sont eu la même situation que moi, mes cette nuit..

C’était plutôt une nuit torride sexo avec un élégant et délicieux charmant homme, qui arrêté pas de me faire du rentré dedans depuis l’aéroport de Genève, enfin, c’était le pilote de l’avion, en parlant avec lui pendant un moment et c’était de la magie, avec un jeu de séduction, l’homme a fini part partir, car cela devenait très chaud. Je me suis rendue compte au moment de l’embarquement dans l’avion, le chef de bord annonce le décollage de l’avion et je me suis rendue compte que cette voix me disait quelques choses. Ah bah oui charmant chef de bord et l’homme séduisant qui m’a abordée juste avant…

Durant le vol, j’avais besoin de parler au chef de bord avec une excuse, j’ai oubliée mon portable à l’aéroport quelle excuse, juste pour parler au chef de bord astuce minable mes ça a marché, honnêtement, il était surpris il a même cru que je les suivis enfin on a pensés à la même chose, en m’invitant à prendre un café pendant le vol on a eux le temps d’apprendre à se connaître, même ci j’avais l’envie de le déshabiller sur place et faire mon affaire, je rigole enfin non je les pensais, me prendre dans tout sens dans l’avion même ci mes pensés, aller directement à mon charmant t’homme que je désire vraiment…

J’avoue que j’ai passé un agréable moment et il a fini par me donner rendez-vous dans un appart Airbnb dans le centre de Brooklyn Bridge Park, au début, je me suis dit Diana, c’est pas une bonne idée, tu as un homme bien en France, même un fichu message, il arrive même pas à me répondre cela me fait rappeler un homme que j’ai eu et il m’a fait croire au bonheur, j’ai finie par lui brisé sa carrière, quand j’y pense je ne regrette pas.

Je trouvais ça beaucoup trop cliché. De flirter avec le chef de bord. Donc j’ai repoussée donc ses avances, tout en continuant de me caresser mon vagin avec un regard très judicieux et romantique , ce qui semblait l’allumer encore plus.

Enfin avec le temps le décalage horaire enfin l’avion atterri à l’aéroport de New Jersey, en partant avec le sourire et une adresse pour un rendez-vous, le temps du trajet, de New Jersey et Valley Stream, j’ai voulue voir mon charmant t’homme s’il m’avait répondu, effectivement non, il a lu simplement mon message, pour moi j’ai eu ma réponse..

Plus tard dans la soirée, je me suis dit bon ben, mais amis on eut raisons, il son toujours raison cet homme et t’un homme mal attentionné, qui à des copines dans tous les coins de rue pour, c’est besoin, il te mérite vraiment pas et ils sont eu raison..

Je me suis rendue à l’hôtel sur le chemin il y avait un bar miteux où les cocktails ne coûtaient presque rien, j’ai dû aborder des inconnus deux homosexuels, deux couples, deux bisexuelles Après quelques verres, spontanément la tension sexuelle s’est mis à se frencher. Gars-fille, fille-fille, gars-gars, peu importe ; tout le monde s’embrassait à pleine bouche sous le regard excité des clients de l’établissement.. Après quasiment dix heures de préliminaires et de tension sexuelle intense, nous nous sommes retrouvés enfin à mon rendez-vous le pilote attendant sagement dans sa chambre, étonné que je ramène des invités où la soirée a atteint son paroxysme. Nos jeux sensuels ont évolué vers une véritable partouze.

Nous étions sept dans son lit ; le chef de bord ainsi quatre hommes inconnus une fille et moi. Tout le monde se touchait, s’entremêlait et se faisait plaisir sous le regard excité du pilote, bague au doigt, qui se masturbait assis au bout du lit. Les deux gars ont fait l’amour, j’ai eu le plaisir de prendre les trois hommes, et j’ai du participé joyeusement à leurs ébats sans avoir, pour ma part, de relation complète. Je ne suis pas bisexuelle et avant cette nuit-là, je n’avais jamais fait l’amour avec une autre femme. Je ne savais pas vraiment ce que je faisais, mais tout était spontané, agréable et excessivement excitant. Personne n’était trop saoul, tout le monde était consentant. C’était libérateur. Éventuellement, les deux couples sont partis ensemble et le pilote aussi. De nouveau seule dans ma chambre, j’ai dégrisé tranquillement. C’était une soirée magnifique de laquelle je suis ressortie émancipée. Tout était si naturel, confortable, authentique…