Aujourd’hui, je choisis de dépasser mes limites du passé. Je suis prête à m’adapter et à m’ouvrir à ce que le futur me réserve.

Aujourd’hui, je choisis de dépasser mes limites du passé. Je suis prête à m’adapter et à m’ouvrir à ce que le futur me réserve.

88 / 100
Aujourd’hui, je choisis de dépasser mes limites du passé. Je suis prête à m’adapter et à m’ouvrir à ce que le futur me réserve.
@ Aujourd’hui, je choisis de dépasser mes limites du passé. Je suis prête à m’adapter et à m’ouvrir à ce que le futur me réserve.

L’avenir contient de grandes occasions. Il révèle aussi des pièges. La bonne attitude est de tenter d’éviter les pièges tout en saisissant les occasions.

La notion de « limite » est fondamentale pour sa croissance personnelle. Notre vie et ce que nous en avons fait, notre vie est la plus fidèle représentation de nos limites.

Votre vie, notre vie, est la manifestation de ce que nous considérons possible et de ce que nous considérons impossible. C’est aussi une bonne manière de trouver nos limites par l’observation sans jugement de ce qu’est notre vie tout en faisant le comparatif avec la vie que nous souhaiterions avoir.

Ici se trouvent nos limites, ce qui nous empêche d’être ce que nous sommes.

premium content

Bénéficiez d’un accès complet
pour seulement 1,99 € par mois

Découvrez la suite de ce contenu
dès aujourd’hui en vous abonnant.

Nous avons évolué dans la vie en fonction de nos croyances les plus ancrées, en fonction de nos certitudes les plus farouchement défendues… Nous avons exclu de notre vie tout ce qui ne correspondait pas à ce que nous pensions être bons pour nous et nous avons évolué uniquement dans les choses qui nous semblaient accessibles.

Vous êtes, (incluant vos joies et vos peines) ce que vous pensez de la vie et de vous-même ! Votre vie est le reflet de la vision que vous avez de la vie et de vous-même.

Dans ces visions, se trouvent vos limites !

Que vous le vouliez ou non, vous avez créé l’intégralité de ce qui vous arrive aujourd’hui, les maladies y compris.

Sur ce dernier point particulièrement, vous pouvez lire ce livre : Le grand dictionnaire des malaises et des maladies (N°18) de Jacques Martel, il vous en dira plus sur le pourquoi de nos malaises et de nos maladies et vous donnera des moyens de s’en guérir.

Tout cela est ni bien ni mal ! L’idée est justement de mettre le doigt sur ces limites pour devenir cette belle personne que vous êtes !

Vous comprenez bien qu’il ne s’agit pas de ces limites, faciles à reconnaître et dans lesquelles il suffit de faire un petit (ou gros) effort pour les dépasser et par la même, pour vous surpasser, comme on pourrait retrouver dans le sport par exemple.

Je vous parle ici des limites dont nous n’avons pas conscience, des limites psychologiques, des limites inconscientes des limites tout simplement « inconnues » dont nous ignorons jusqu’à l’existence même.

Pour dépasser ces limites, l’effort sera nécessaire oui, mais au-delà de l’effort, il nous faudra faire des « prises de conscience ».

La prise de conscience

Une longue impatience

Une prise de conscience c’est une sorte de déclic, une lumière intérieure qui s’allume et éclaire une nouvelle partie de nous-même que nous ignorions.

Fort de cet éclairage supplémentaire, de nouvelles choses vont apparaître, de nouveaux détails, une nouvelle compréhension.., nous allons « voir » plus grand, plus loin, mieux…

Instantanément, muni de nos « nouveaux yeux », le changement n’est plus qu’une évidence. C’est comme si une autre route plus dégagée, plus libre, plus simple se libérait.., nous la prenons de manière évidente, naturelle, et sans se poser la moindre question.

De la prise de conscience au changement

Il se passe donc la chose suivante : Puisque vous ne refaites plus la même chose (suite à votre changement de direction motivé par ce nouvel éclairage), il ne se produit pas non plus les mêmes conséquences !!

Vous êtes sorti, sans même vous en rendre compte, de votre zone de confort, votre vison sur le domaine en question est différente ainsi que les croyances qui y étaient associées. Ainsi, vous créez une nouvelle réalité à partir de ce nouveau point de vue.

Cela ne signifie pas que ce nouveau point de vue est « le bon » ou qu’il détient la vérité. Non, c’est un nouveau point de vue qui vous permet de voir plus loin, d’aller plus loin, mais c’est tout ! Vous avez dépassez vos limites et vous êtes à présent dans une nouvelle limite, qui créera à son tour une nouvelle vie avec de nouvelles zones de confort.., qu’il faudra dépasser à nouveau… 

Et ainsi de suite.., ainsi va la vie et l’évolution !!

La pleine expression de soi – L’épanouissement

Epanouissement
Dan la légèreté, dans la fluidité, dans la souplesse, mais également dans l’organisation et la structure. La vie est un changement permanent. Photo : Nemodus Photos©

C’est en cela que le bonheur se trouve, dans la « souplesse » de la vie, dans l’ouverture, dans la curiosité, dans le mouvement perpétuel.

Cela ne veut pas dire que votre vie ne sera pas stable, non, absolument pas. Cela signifie seulement que vous serez en évolution. La vie est faite pour que nous progressions et grandissions sans cesse. Une évolution vers soi-même dans le but unique de notre épanouissement.

La vie nous veut du bien, elle sait ce qui est bon pour nous et c’est pour cela que nous vivons des choses qui nous permettent d’expérimenter et de faire ces fameuses prises de consciences. Je ne dis pas qu’il faut être passif, je dis qu’il faut savoir écouter les messages qui nous sont proposés et qu’il est bon de ne pas hésiter à les essayer.

Tout cela est profondément bienveillant. Tout cela n’a pour raison d’être que notre croissance et notre bonheur.

Il est également important de savoir que si ces évènements vous arrivent, en dehors du fait qu’ils vont vous permettre d’être encore plus heureux(se), c’est que vous êtes capable de les gérer !! Et ce, même si ce n’est pas facile.., parce que sinon, cela ne nous arriverait tout simplement pas et la vie attendrait que vous soyez prêt !!

Ces expériences nous permettent de nous rapprocher de nous-même. C’est leur seule raison d’être. Plus nous sommes loin de nous et plus c’est potentiellement dur. Du moins, plus la vie va nous demander de changer pour nous rapprocher de nous…

Nous rapprocher de nous, être proche de soi, c’est le seul moyen de nous épanouir. Nous sommes là pour nous trouver, pour mettre en pratique et en application nos talents, nos dons naturels, nos forces !

Car c’est par l’expression de ces talents, en nous, plus ou moins conscients, que nous nous épanouirons et que nous serons véritablement heureux.

Ce qui nous retient

Souffrir en amour
La peur ! Peur de l’inconnu, peur de ce qu’il y a derrière… Alors on résiste à la vie ! Et on souffre !

Pourquoi je souffre alors me direz-vous si tout cela est bienveillant ? C’est très simple : Parce que vous avez peur !

Cette peur consciente ou inconsciente vous met en état de résistance à ce qui « Est »… Plutôt que de vivre l’expérience, de dépasser vos limites et de faire des prises de consciences par « l’expérimentation », vous y résistez. Vous ne voulez pas sortir (involontairement ou volontairement) du « connu » pour « l’inconnu ». Souvent pourtant, le connu n’est pas très agréable et le bonheur n’y est souvent pas très présent. Mais, la peur est grande et profonde !! Elle est paralysante.. !!

Alors on résiste jusqu’à ce que ce soit trop douloureux, psychologiquement ou physiquement ou les deux. « Le malheur génère l’envie d’être heureux !! » Et la maladie fait de même !

Rendu à ce point, le changement se fait donc, de force certes, mais il se fait. Il se fait car vous n’avez plus la force de lutter et vous lâchez enfin ! Alors vous êtes chahuté un peu, oui, mais juste derrière c’est la prise de conscience qui vous attend ainsi que la nouvelle vie plus heureuse qui va avec 

Certains attendent très longtemps, d’autres résisteront tout le temps et d’autres en mourront… Chacun fait comme il peut comme dirait mon amie Brigitte…

Alors faites confiance en la vie, faites confiance en votre « bonne étoile », faites preuve de curiosité et d’ouverture, ne cherchez pas à tout comprendre et à tout raisonner. Une prise de conscience ne s’intellectualise pas, c’est une prise de conscience…

Faites-vous accompagner également, seul(le) nous n’allons pas dans ces « lieux », je vous donnerai de très bonnes adresses si vous le souhaitez. Je vous recommande également de méditer pour faciliter ces prises de consciences.

Dernier point enfin : Soyez patient. Je sais que ce chemin vers soi semble parfois long mais en regardant de plus près, sur l’échelle d’une vie, c’est très court !

Je vous souhaite bon courage et je suis à votre écoute.


A lire également :

2 thoughts on “Aujourd’hui, je choisis de dépasser mes limites du passé. Je suis prête à m’adapter et à m’ouvrir à ce que le futur me réserve.