Adama Traoré : un légiste américain réputé met en cause l’intervention des gendarmes

Adama Traoré : un légiste américain réputé met en cause l’intervention des gendarmes

83 / 100

Un célèbre médecin légiste américain, Mickael Baden, met en cause l’intervention des gendarmes dans l’affaire Adama Traoré, selon les informations de franceinfo ce jeudi. Le jeune homme est mort en 2016 à Beaumont-sur-Oise (Val-d’Oise), durant une intervention de police.

Adama Traoré : un légiste américain réputé met en cause l’intervention des gendarmes
© Copyright 2021, Diana Unlimited Faunes Et Femmes Magazines

Nouvelle pièce au dossier Adama Traoré. Le médecin légiste américain Mickael Baden a mis en cause, dans son rapport médical, publié ce jeudi 4 mars et consulté par Franceinfo, l’intervention des gendarmes dans la mort du jeune homme en 2016 à Beaumont-sur-Oise (Val-d’Oise).INFO OBS. Adama Traoré : selon les échanges radio, l’interpellation « a dégénéré » et duré au moins 7 minutes

Considéré comme l’un des spécialistes en médecine légale les plus réputés aux Etats-Unis, Mickael Baden avait été sollicité il y a huit mois par Yassine Bouzrou, l’avocat de la famille Traoré.

Le légiste est notamment connu pour avoir pratiqué une autopsie indépendante sur George Floyd, cet Afro-Américain mort asphyxié lors d’une intervention de police le 25 mai dernier à Minneapolis, amenant les autorités à revoir leur position initiale. Il a également travaillé sur l’affaire O.J. Simpson.

@INFO OBS. Adama Traoré : une nouvelle expertise évoque un « coup de chaleur » et une issue fatale li

« Asphyxie positionnelle »

Selon son rapport, Adama Traoré est mort en raison « d’une asphyxie positionnelle » alors qu’il était interpellé par les gendarmes. Contrairement à ce qui est avancé par les trois gendarmes, qui clament leur innocence, les pathologies antérieures n’expliquent pas le décès selon lui.INFO OBS. Adama Traoré : une nouvelle expertise évoque un « coup de chaleur » et une issue fatale liée à l’interpellation

Il estime que c’est la pression exercée par les gendarmes sur le dos du jeune homme de 24 ans, qui est à l’origine du décès. « Les informations viennent d’être envoyées au juge d’instruction », précise Franceinfo.

Le 8 février 2021, une expertise de médecins belges, ordonnée par les magistrats, évoquait également un lien possible entre la mort d’Adama Traoré et les conditions de son interpellation.