Le passé présente le futur : Prendre un nouveau départ

Le passé présente le futur : Prendre un nouveau départ

81 / 100

Pendant tout ce temps, je pensais que je le cachais mes c'est lui qui me cacher, le pire d'une certaine manière je savais comment ça terminerait, chaque fois que l'impression d'avancer, une personne me fait rappeler, de ce que j'étais, cette nase efféminée trans sans avenir..

Le passé présente le futur : Prendre un nouveau départ

On regrette le passé, qui ne nous appartient plus ; on néglige le présent, qui seul nous appartient ; on espère dans l’avenir, qui souvent ne nous appartiendra pas.

Chaque nuit je pense à mon avenir, je pense à ma nouvelle vie en tant que femme binaire, mais j’ai peur, j’ai peur que le passé recommence avec ces hommes sans scrupule.

Alors aujourd’hui on va parler des femmes et hommes Arabes et Africain(es), car je pense qu’il est temps de faire passer le message, car je crois que le monde ne se rendent pas compte à quelle point ils font du mal aux autres sur un jugement qui ne leur regarde vraiment pas, je suis de ce que je suis et j’assume et vous assumez vous de ce que vous êtes, oui je parle de vous les femmes et les hommes car si c’est moi qui vous dit ah bon quand un homme vous invite à diner ou boire un verre que cela soit dans un restaurant ou bien peux importe et que faite vous ah oui la nature sexuelle ensuite vous aller voir des autres, alors assumer. Vous faisiez autant la prostitution pour obtenir du liquide pour vivre ou bien profité du système Français, que moi j’essaye d’être ce que j’ai toujours voulue sans avoir eu besoin de qui ce soit pour y arrivée..

Certaine personne devrait se regarder avant de juger les autres car nul n’est parfait. La vie serait meilleure si les gens passaient plus de temps à s’auto-évaluer qu’à juger les autres.

Et je sais que beaucoup vont ce braqué car la vérité fait mal, mais je ne suis pas là pour vous jugez, pourquoi me juger..

Vous êtes qui vraiment de venir me juger sans vous juger, ensuite le jour que cela me montera bien au cerveau et je vous rentrerai dedans vous aller porter plainte alors faite vos choix vous jugez je vous rentrerai dedans cela sera clair pour cette nouvelle année, alors ouvrez bien grand vos yeux les pains beiges qui ce croyant chez eux, alors je vais aller droit au but sans scrupule ici c’est mon pays ma nationalité et bien Française, alors retourner chez vous, ICI c’est chez moi que je sois ici ou dans mon pays et la France, alors les visa Balladur qui ce croyant que la France et vous êtes chez vous en plus vous avez le kilo de juger non mais je rêve ou bien le mon cherché la guerre, car cet article je déclare la guerre car j’en en marre des pains beiges qui ce croyant qui sont chez eux alors pour moi les choses vont changer même si cela doit détruire mon magazine une chose et sur mon nom vous aller la retenir vous aller vous en souvenir, car un moment si vous ne voulait pas vous faire abattre regardé vos fesses de 180 KG ambulante et de regardé de ce que vous faite, la prostitution pour un repas peux importe, je le sais, vous le savez, tout le monde le sait…

Alors je passe ce message à toutes les Nancéiens et Nancéiennes, ici c’est ma ville ma juridiction et JE DIRIGE LA VILLE, et j’ai rien à vous prouver..

Alors vous ne voulait pas de la violence, arrête de juger des personnes qui vous aime vraiment pas, je vais être clair je n’aime pas les arabes, ni les Africains et alors qu’est-ce-que cela peux vous faire si je ne vous aime pas… Alors si cela vous plait pas retourner chez vous…

Beaucoup de personne qui croyant que je suis grande, belle, sexy avec une carte de presse que vous voulait me prendre de haut en venant me draguer ou bien me juger que je vais me laisser faire, alors je vais vous décevoir, personne me dira de ce que je dois faire, personne me dira d’être à leur disposition et mon entre jambes vous ne l’aurait pas alors oubliée moi de long à large car ici Nancy c’est chez moi ma ville..

Alors si j’écris cet article c’est pour que les juges et les forces de l’ordre de France soit au courant que n’importe la ou j’irais celui qui osera encore m’agacée car je suis agacée, la ferme pendant longtemps que vous les femmes et les hommes vous avez déjà pas honte de ce que vous faite, que vous devait venir me jeter votre frustration hypocrite et égoïste en vers moi, comme je disais vous ne voulais pas de la violence regardée vos fesses, avant de venir regarder mes fesses..

Une chose et sur, jamais je m’abaisserais, ni a suppliée qui ce soit… Pensez à ne jamais juger les autres, parce que vous ne connaissez pas leur l’histoire.

Imaginez une solidarité féminine qui transcende toutes les croyances et toutes les cultures. Imaginez que nous, les femmes, nous engagions tacitement à nous soutenir et à nous encourager mutuellement. À ne pas chercher à profiter des faiblesses de notre voisine, ni à nous juger. À garder en tête que, ne sachant pas ce que traversent les autres, mieux vaut partir du principe que nous faisons toutes de notre mieux. À œuvrer chacune pour nous guérir nous-même de façon que, ensemble, nous puissions créer un monde plus bienveillant.

Seule l’implacable lucidité vis à vis de soi même peut donner le droit de juger les autres.

Le plus grand de tous les malheurs, c’est de juger en mal l’humanité. On a peu d’estime pour soi-même, quand on la refuse aux autres.

La Rédactrice en chef

Diana Abdou