La dérive des parisiens, la secousse des enlèvements des voitures….

La dérive des parisiens, la secousse des enlèvements des voitures….

77 / 100
FOURRIÈRES, BUSINESS JUTEUX – Reportage complet – FULL HD

Ce mercredi 27 janvier 2021, je me suis rendue sur paris à l’hôpital tenon, pour un rendez-vous médical, ainsi pour une interview auprès des patients trans, pour un sujet pour mon magazine, sachant que je me suis rendue en voiture départ de Toul à 5 heures du matin pour être à mon rendez-vous de 10 heures..

La dérive des parisiens, la secousse des enlèvements des voitures....

La route et longue, et j’ai étais beaucoup fatiguée, mais pas trop le choix, j’arrive sur paris je tourne en rond pendant 45 min pour trouver une petite place pour me garer impossible vraiment impossible 20 min de retard à mon rendez-vous..

Je m’approche de l’hôpital tenon, il y avait une petite place derrière un camion du marché, je me suis bon je ne vais pas tourner un rond je gêne personne et s’il y a un souci le logo de mon entreprise avec un code QR ils peuvent me contacter pour que je puisse enlever ma voiture..

Le temps durée à mon rendez-vous et le temps de sortir, justement déplacer ma voiture car ma journée étais pas terminée, plus de voiture, je me suis rendue au commissariat le plus proche de l’hôpital Tenon, un agent de police, avec être petit remarque qui ma pas beaucoup plus, êtes-vous journaliste, oui c’est le cas et j’aimerais savoir ou et ma voiture, en m’expliquant ou et comment trouver ma voiture, en lui disant excuser moi je ne suis ni une Parisienne encore moi je serai ou trouver…

Agréable journée, enfin arrivée à la fourrière de Pantin, tout ce que j’ai voulue savoir le pourquoi, pourquoi avez-vous enlevé ma voiture sans me contacter…

L’agent de préfourrière de pantin, avec son grand sourire en me disant c’est le préfet de paris, ah bon le préfet de paris…

Oui c’est le préfet de paris qui à appeler et qui a pris cette décision, très bien bon je vais vous dire, j’ai eu une longue route ce matin et de plus je gênais personne la ou j’ai étais garer…

Ah quoi bon alors de passé un permis dans cette ville si vous devez enlever les voitures, la ou elle est stationné sans gêner personne. Dans ce cas la tout le monde même le préfet soi-disant qui marche à pied sans ce stationné nulle part comme tout le monde car je ne travaille pas pour vous.

Je suis indépendante depuis un an, je ne travaille pas dur, du matin au soir au soir au matin pour qu’on vienne enlever ma voiture comme si le temps n’était pas assez dur comme sa.

En continuant à me faire perdre mon sang froid, j’ai fini part perdre contrôle…

Je ne trouve pas cela normal, je ne vais pas me garer loin de paris, et de faire le restant du chemin en cravache sur prétexte que le préfet de paris a décidé.

Du coup j’ai loupé mon interview, mon rendez-vous sur Nancy à 17 h 30, et pourquoi, et pour qui ?

Le service fourrière, soi-disant le préfet..

Au retour

3 x flashs ( radar )

Brouillard, et la pluie = 45 km, à deux doigts de faire des accidents, ainsi je suis arrivée à 4 heures du matin sur Nancy.

Que j’avais prévue, un programme de ma journée…

Journée magnifique…