Rien n’est plus libérateur que de se battre pour une cause plus grande que soi-même.

Rien n’est plus libérateur que de se battre pour une cause plus grande que soi-même.

83 / 100

Dans la vie il faut se battre, se défendre, conquérir, réaliser ses rêves et ses désirs, il est plus facile de se dire sans valeur que de se battre pour prouver qu’on en a.

Rien n'est plus libérateur que de se battre pour une cause plus grande que soi-même.
Rien n’est plus libérateur que de se battre pour une cause plus grande que soi-même.

C’est souvent un crève-cœur de voir une éloquence puissante au service d’une cause sans avenir. L’espoir est comme une étoile, il n’est pas vu dans le soleil du bonheur et ne peut être découvert que dans la nuit de l’adversité.

Parfois, notre destin ressemble à un arbre fruitier en hiver. Qui penserait que ces branches reverdiront et fleuriront, mais nous l’espérons, nous le savons.

Sur quoi devez-vous fonder votre espérance ? Sur la certitude que l’avenir peut toujours être meilleur.

Je n’ai pas du tout l’impression d’avoir « réussi dans la vie ». En revanche, j’ai concrétisé un rêve, celui de réaliser un magazine. Mais pour y parvenir, j’ai eu l’impression d’avoir eu à me battre, tout le temps, tout le temps, tout le temps… Mais la route et longue.

Si vous traitez un individu comme il est, il restera ce qu’il est. Mais si vous le traitez comme s’il était ce qu’il doit et peut devenir, alors il le deviendra peut-être.

C’est ce qui donne à la vie sa magie, c’est un processus continu, un phénomène dynamique qui devient exactement ce que vous choisissez d’en faire.

Faites quelque chose d’extraordinaire.

Acceptez les opportunités de la vie, sachez que si vous ne vous mesurez jamais à un défi qui, à première vue paraît au-dessus de vos capacités, vous ne saurez jamais quelle est votre vraie valeur.

Relevez tous les défis et continuez à ajouter de la valeur aux possibilités sans cesse croissantes qui attendent votre intelligence.

Les périodes de grandes difficultés sont des moments de grandes opportunités.

Ces moments ne semblent pas idéaux au début, mais ils fournissent habituellement de la perspicacité dans les idées de grande valeur.

Lorsque vous êtes accablés par les problèmes, vous avez la possibilité de fournir des solutions de grande valeur.

Lorsque tout va bien et tout est confortablement dans l’ordre, il est facile de faire preuve de complaisance et d’oublier la façon habile et ingénieuse que vous êtes capable d’être.

Les temps troublés sont des maux nécessaires qui vous poussent en avant.

Ils finissent par faire de ces leçons des points forts que vous gagnez pour toute la durée de votre vie.

 Décomposer son but en d’autres buts secondaires, bien définis, et jalonner son itinéraire, c’est le moyen d’aboutir. Il faut des succès pour donner du courage; et pour réussir il faut se proposer quelque chose de simple et de net, avoir son œuvre du jour, et savoir être content de soi.

Chanel

L’important dans la vie c’est de réussir ce qu’on fait. 

On n’apprend à nager que dans l’eau ; et pour réussir dans la vie, pour acquérir les vertus pratiques, les qualités de l’action, il faut agir, avoir agi, vouloir agir ; il faut lutter, et non pas résister. Et l’action suppose un but, et le but ne se pose que par la volonté, et la volonté ne peut être que par son propre effort. Personne ne peut agir à notre place, il faut se battre soi-même. 

Il faut savoir profiter de l’occasion qui se présente pour réussir, l’occasion perdue ne revient plus. C’est ainsi que bien des gens ont manqué leur fortune, elle ne dépend que d’un moment : tout le bonheur et tout l’art consiste à le saisir et à savoir l’employer aussitôt car ce qui peut réussir aujourd’hui ne réussirait peut-être pas demain.

Rester dans sa propre peau, jouer son propre jeu, exploiter ses chances, s’intéresser à ses affaires, tourner autour de son axe, tracer son orbite, avoir goût à soi-même, s’affirmer avec plaisir, dilater sa personnalité, c’est la première condition pour réussir, et la première souvent qu’il nous manque.

Pour réussir sa vie, il faut avoir du courage. Le courage consiste à prendre le monde tel qu’il est donné, à s’en arranger, à plier le cas échéant, à recommencer plusieurs fois le même effort.

Mieux vaut échouer après avoir bien raisonné que réussir après avoir mal raisonné. 

Le secret du changement consiste à concentrer son énergie pour créer du nouveau, et non pas pour se battre contre l’ancien.

Ne laissez personne parler pour vous, et ne comptez pas sur les autres pour se battre pour vous.

À mon avis, les tragédies ça fait partie de la vie, on va pas baisser les bras parce qu’on est malheureux. Je me suis rendu compte d’une chose, quand on vous brise le cœur, il faut se battre de toutes ses forces et s’accrocher à la vie, parce qu’elle continue quoiqu’il arrive et cette douleur qui vous déchire fait partie de la vie aussi tout comme la peur et le mal être. Toutes ces sensations qui sont là pour nous rappeler que les choses s’arrangeront, ça vaut le coup de continuer à se battre.

Dans la vie il faut se battre, se défendre, conquérir, réaliser ses rêves et ses désirs, le monde est un endroit magnifique pour lequel il vaut la peine de se battre.