11 février 2021 : La Journée Internationale des Femmes et Filles de Science

11 février 2021 : La Journée Internationale des Femmes et Filles de Science

83 / 100

Proclamation en 2015 de l’UNESCO (United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization).

11 février 2021 : La Journée Internationale des Femmes et Filles de Science
11 février 2021 : La Journée Internationale des Femmes et Filles de Science

Le but de cette journée est de promouvoir l’accès et la participation des femmes et des filles à la science, et de rappeler que les femmes et les filles jouent un rôle essentiel dans la communauté scientifique et technologique.

C’est seulement en 2015 que l’assemblée générale de l’ONU a adopté la résolution A/RES/70/212 qui proclame que, désormais, le 11 février de chaque année, c’est la Journée internationale des femmes et des filles de science. C’est fait.

Une avancée inéluctable

Quels sont les points communes entre Henrietta Leavitt, Rosalind Franklin et Marie Curie ?
Vous vous en doutez, ce soit trois immenses femmes scientifiques, précurseurs en leur temps, et qui ont dû -en plus- affronter de nombreux préjugés pour pouvoir être reconnues comme scientifiques par la société de l’époque.

L’égalité des genres est une des priorités pour le magazine Diana Unlimited, pour l’accompagnement des jeunes filles, leur formation et leur pleine aptitude à faire entendre leurs idées sont considérés comme des leviers de développement et de paix.

Les grands défis du développement durable nous imposent également de fomer un maximum de talents parmi les nouvelles générations. C’est pourquoi il est impératif d’augmenter le nombre de femmes actives dans les domaines scientifiques. La diversité dans la recherche élargit le bassin de chercheurs talentueux, apportant ainsi de nouvelles perspectives, du talent et de la créativité.

Pendant leurs études, les performances scolaires des filles et des garçons sont comparables dans l’ensemble des matières. Pourtant, les filles s’éloignent progressivement des matières scientifiques et donc des possibilités de carrières scientifiques. Une tendance qui peut expliquer le nombre relativement peu élevé des étudiantes du supérieur dans les cursus scientifiques. C’est pour s’affranchir de cette tendance et pour sensibiliser tout particulièrement les jeunes femmes du monde entier aux possibilités de carrières dans les domaines scientifiques, que la Journée Internationale des Femmes et Filles de Science a été créée.

Aujourd’hui, valoriser l’engagement des femmes et des filles dans les carrières scientifiques est plus que jamais nécessaire pour permettre de faire progresser la place des femmes en sciences et inciter les générations futures à s’engager dans ces parcours


Pour en parler avec vos élèves, vous trouverez des ressources sur les sites suivants :

– un quiz  sur les femmes scientifiques
– la page de ONU Femmes
– des portraits de femmes scientifiques sur la chaine Youtube de l’association Femmes et sciences
– des vidéos “Les filles, osez les sciences” sur la chaîne Youtube de la Nef des sciences
– d’autres ressources autour des Femmes en science
– un lien vers l’association Elles bougent , dont le but est de renforcer la mixité dans les entreprises des secteurs industriels et technologiques. en combattant les stéréotypes qui pèsent sur l’Industrie.

L’Organisation des Nations Unies (ONU) proclame le 11 février Journée internationale des femmes et filles de science.

« Face aux enjeux du XXIe siècle, nous devons exploiter pleinement notre potentiel. Et cela suppose de venir à bout des stéréotypes de genre. Il faut soutenir les femmes qui choisissent de faire carrière dans les sciences et la recherche. »— Message du Secrétaire général de l’ONU, António Guterres

« Selon l’UNESCO, à l’heure actuelle moins de 30% des chercheurs dans le monde sont des femmes et environ 30% seulement des étudiantes choisissent des domaines liés aux STEM (Sciences, technologie, ingénierie, mathématiques) dans l’enseignement supérieur.

À l’échelle mondiale, le taux de scolarisation des filles est particulièrement faible dans les domaines suivants :

  • Technologies de l’information et des communications, 3%
  • Sciences naturelles, mathématiques et statistique, 5%
  • Ingénierie, fabrication et construction, 8%

Depuis longtemps, les préjugés et les stéréotypes de genre éloignent les filles et les femmes des domaines liés à la science. Le monde à l’écran reflète, comme dans le monde réel, des biais similaires. L’étude de 2015 intitulée « Préjugés sexistes sans frontières », réalisée par le Geena Davis Institute a montré que, parmi les personnages montrés à l’écran et ayant un travail identifiable aux STEM, 12% seulement étaient des femmes. »

« Afin d’obtenir l’accès et la participation pleine et équitable des femmes et des filles à la science, et aussi pour atteindre l’égalité entre les sexes et l’autonomisation des femmes et des filles, l’Assemblée générale des Nations Unies a décidé de proclamer le 11 février Journée internationale des femmes et des filles de science (résolution A/RES/70/212). »

One thought on “11 février 2021 : La Journée Internationale des Femmes et Filles de Science