Le tuto de Karen Elson pour un maquillage festif pour Vogue

85 / 100

Le tuto de Karen Elson pour un maquillage festif

BEAUTÉ

Le tuto de Karen Elson pour un maquillage festif


PAR DIANA ABDOU 27 DÉCEMBRE 2020

L’une des rousses les plus emblématiques du monde de la mode, la mannequin, chanteuse et compositrice britannique nous révèle pourquoi un ton cuivré est le ton de bien-être pour les vacances. Que vous l’associez à des vêtements glamour ou à des vêtements de loisir, laissez-le briller.

Née le 14 juin 1979 à Oldham en Angleterre, Karen Elson mène une carrière dans le mannequinat avant de rencontrer le succès en tant que chanteuse. Elle a une sœur jumelle, Kate, qui suit comme elle ses études au sein de la North Chadderton School, dans le comté du Grand Manchester. Sa carrière de mannequin débute lorsqu’elle est âgée de seize ans, découverte à Manchester par le directeur de l’agence Boss Models. Elle travaille avec de grands noms de la mode, dont Mario Testino, Steven Klein ou Bettina Rheims, et défile pour des maisons prestigieuses (Dior, Gucci, Chanel, etc.). Elle est sacrée Model Of The Year en 1998 et « meilleur mannequin » aux British Fashion Awards en 2005.

Étant donné que cette fin d’année risque d’être un peu différente des dernières vacances, il ne faudrait pas sous-estimer le pouvoir des paillettes pour apporter un peu de joie bien nécessaire. Qui a dit que les vêtements de loisirs ne pouvaient pas être associés à un maquillage brillant et scintillant ? Regardez Karen Elson, par exemple. Après plus de deux décennies dans le monde de la mode, relatées dans son dernier livre The Red Flame (Rizzoli), elle nous prouve que son « regard charmant, chaleureux, cuivré et festif » est exactement ce dont nous avons tous besoin en ce moment.

Son livre inclue les contributions d’une liste impressionnante de personnalités, d’amis qu’elle a recueillis au fil des années : Grace CoddingtonEdward EnninfulTim WalkerCraig McDeanAnnie LeibovitzMert et Marcus, la liste est longue. Elson a débuté comme mannequin à l’âge de 18 ans, et quelle entrée en scène ! Sa première couverture de magazine a été un shooting photo saisissant de Steven Meisel pour Vogue Italia en février 1997, qui l’a révélée comme un talent capable de porter le plus éclatant des maquillages avec une touche rock’n’roll.

Le tuto de Karen Elson pour un maquillage festif pour Vogue

L’objectif ultime est de créer un regard vivant, « qui est vraiment “fait”, mais qui donne presque l’impression que vous avez fait une sieste avec, d’une manière ou d’une autre, il est toujours plus beau ». Étant donné que nous allons surtout le porter pour nous balader avec style entre le canapé et la cuisine pendant les vacances, cela semble parfait.

Il y a des couches de mascara, « toutes les teintes cuivrées connues de l’homme » et divers secrets partagés en coulisses, comme une rencontre précaire avec des paillettes de tapis industriel. Pour découvrir tout cela et bien plus encore, appuyez sur lecture et laissez Karen Elson vous montrer pourquoi la nuance cuivrée est la nuance de cette fête de fin d’année.

C’est la musique qui a conduit la mannequin née à Oldham du nord de l’Angleterre jusqu’à Nashville, où elle habite aujourd’hui. « Je suis mannequin depuis très longtemps et j’ai porté toutes sortes de maquillages du regard ». Elson nous raconte, en installant sa coiffeuse dans le couloir pour nous parler de l’un de ses préférés : la brillance cuivrée. 

« Même si vous réalisez un maquillage important, il faut que ça ait l’air vivant. »

En tant que rousse flamboyante, la teinte cuivrée m’a toujours conféré une allure saisissante », déclare-t-elle à propos de son regard caractéristique. Elle a arboré un style similaire pour le bal du Met en 2019, travaillant le thème « Camp » avec une fabuleuse robe à paillettes Proenza Schouler, de larges cheveux roux et des yeux métalliques et éclatants assortis. Concernant sa coiffure et son maquillage, elle en avait parlé à Vogue à l’époque : « Camp est subversif, il ajoute une touche supplémentaire, en quelque sorte il fait grimper les volumes et ajoute plus de couleur. Tout est plus éclatant, plus audacieux et respire l’élégance. »