Les jeunes filles d’aujourd’hui : les femmes de pouvoir de demain

Les jeunes filles d’aujourd’hui : les femmes de pouvoir de demain

83 / 100

Diana Unlimited Faunes Et Femmes Magazine … une volonté !

Les jeunes filles d'aujourd'hui : les femmes de pouvoir de demain
Les jeunes filles d’aujourd’hui : les femmes de pouvoir de demain

Une stratégie de proximité au plan international.
Aujourd’hui, alors que la France traverse une grave crise économique, politique et morale, les circonstances nous imposent un autre regard sur ce que doit être le rôle et l’image de la femme dans notre société.

L’égalité des chances, élément incontournable du respect de la dignité humaine mérite de devenir une cible de marché qui pourrait permettre de casser l’image encore trop stéréotypée des rôles féminins et masculins dans la société.

La lente et tardive évolution de l’arrivée des femmes dans l’univers politique est une réalité française tristement constatée par l’univers « féministe ». Aujourd’hui encore, entrant dans ce millénaire, l’acquisition du pouvoir, et plus spécifiquement du pouvoir politique, reste un vrai combat qui ne peut être gagné que par “ des hommes et des femmes ” convaincus du potentiel humain des femmes, et de la chance que représente pour la transformation des idées et des projets, pour l’émergence de nouveaux managements, la présence de femmes dans les lieux de stratégie et de décision.

L’image reçue du féminin, la culture acquise et la représentation donnée d’un rôle ne collant pas à la vie politique, ont exclu les femmes d’une sphère restée très masculine dans ses modes de fonctionnement hiérarchiques, institutionnels et autoritaires. Il plaît aux concepteurs d’idées que des jeunes analysent de tels sujets car l’évolution du statut réel de la femme passe par sa prise de conscience du décalage des droits en théorie acquis, avec la réalité des inégalités hommes-femmes. Etre une femme peut devenir un atout dans la réalité politique d’aujourd’hui car la société a besoin de leur manière transversale et polyvalente de gérer les problèmes. Attention, cependant à l’utilisation d’affichage du féminin, comme faire-valoir simpliste utilisé par des hommes en quête d’installation personnelle.

Kendalljenner

La femme évoque le renouveau et la fraîcheur dans beaucoup de structures usées. Elle doit garder une réelle vigilance au risque d’être consommée pour des finalités qui ne sont ni la politique, ni l’évolution de la condition féminine. Cependant, mettre l’image et le marketing au service de projets politiques d’envergure pouvant promouvoir l’espoir du féminin est un enjeu de société urgent pour redonner l’appétit du vote et d’une réelle démocratie représentative, à nos concitoyens. L’égalité des chances, élément incontournable du respect de la dignité humaine mérite de devenir une cible de marché qui pourrait permettre de casser l’image encore trop stéréotypée des rôles féminins et masculins dans la société.

Le Magazine

Diana Unlimited Faunes Et Femmes Magazine

a décidé d’agir pour favoriser l’instauration d’un nouveau modèle social.

Au concept d’égalité,

nous souhaitons substituer ceux de différences et de complémentarité. 

Vouloir le nier, c’est s’engager dans une logique de paupérisation des rapports humains et de déséquilibre de notre société.

Au slogan de libération,

nous opposerons le terme responsabilité.

Pour nous soutenir, Faites un don !

Nous ne nous reconnaissons ni dans l’image de la “ ménagère de 27 ans ” que nous renvoient certaines publicités télévisées, ni dans l’uniforme d’une pasionaria féministe d’un autre âge.

Nous voulons mettre en valeur le rôle économique, social, politique et éducatif de la femme, tout en soulignant que celle-ci peut parfaitement s’épanouir aussi dans son propre foyer au sein de sa famille.

L’image et la place de la femme dans notre société sont multiformes. Une logique pourtant demeure, celle d’un rôle équilibrant pour une société harmonieuse.

Parce que l’économie positive est une « économie vertueuse », elle porte en elle des valeurs de progrès comme la parité. « On se doit en tant que manager d’apporter une vision claire pour que chacun trouve sa place dans le dispositif. Nous, les femmes, nous avons cette capacité d’écoute qui s’inscrit en complément de la capacité d’écoute développée par les hommes. Il est indispensable d’ouvrir nos métiers aux femmes, à d’autres profils pour offrir une autre approche, une autre expertise ».

FEMMESCHIC

Nous sommes le 31 décembre 2030… 

Mettez-vous dans la peau de celle que vous serez à la fin de cette décennie qui a débuté avec la pandémie COVID-19, impactant la terre entière. À travers un récit libre (journal, nouvelle, reportage, etc.), vous partagez votre imaginaire, vos convictions ou vos analyses. Vous racontez ce que vous avez vécu depuis le confinement de 2020 et ce qu’est devenu le monde. 

Par l’écriture, vous participez à la création d’un monde nouveau.

CHANGER LE MONDE…

La crise déclenchée par le coronavirus a révélé à l’humanité sa vulnérabilité et la violence d’un monde qu’elle a fini par épuiser. Depuis le début de la crise, de nombreux appels à changer le monde ont émergé, concernant la solidarité sociale, la reconstruction du système de santé, la relocalisation de l’économie, la lutte pour le climat… Sur ces questions la parole des femmes a souvent été invisibilisée. Dans cette réflexion sur « le monde d’après », nous avons la conviction qu’il faut entendre la parole des femmes de tous les univers et de toutes les générations.

HARMONISE

… MAIS PAS SANS LES FEMMES

Pour construire une société plus juste, égalitaire, créative et inventive, il faut entendre ce que les femmes ont à dire, ce qu’elles pensent, ce qu’elle pressentent et ce qu’elles veulent. Plus que jamais les femmes ont un rôle à jouer dans la transformation du monde. Les Sororistas, femmes engagées pour l’égalité et la juste place des femmes dans la société, souhaitent introduire l’amélioration du sort des femmes comme une pierre angulaire  des changements futurs. La parole aux femmes pour imaginer les transformations du monde des années 2020 et participer réellement à sa reconstruction. Il n’y aura pas de monde d’après si celui-ci n’est pas pensé avec et pour les femmes !

DONNER LA PAROLE AUX FEMMES

Pour construire une société plus juste, égalitaire, créative et inventive, il faut entendre ce que les femmes ont à dire, ce qu’elles pensent, ce qu’elle pressentent et ce qu’elles veulent. Or aujourd’hui encore, les femmes sont sous-représentées dans les médias, dans l’édition, dans la recherche et globalement dans les lieux de pouvoir où les décisions se prennent. Plus que jamais les femmes ont un rôle à jouer dans la transformation du monde.