L’upcycling, la mode qui secoue la tendance

L’upcycling, la mode qui secoue la tendance

Alors que la conscience écologique de chacun.e s’éveille chaque jour un peu plus, la mode semble, elle aussi, avoir envie de prendre ce virage. Elle se met à pratiquer ce que l’on appelle “l’upcycling” ou “sur recyclage” en français. Il s’agit de faire du neuf avec du vieux ou des chutes de tissu par exemple. Sommes-nous à l’aube d’une nouvelle ère ? Focus sur cette nouvelle tendance qui secoue les rayons des magasins.

Et si on changeait notre façon de consommer la mode ? Avec 1,2 milliard de tonnes de gaz à effet de serre émis chaque année, soit plus que les vols internationaux et le trafic maritime réunis, l’industrie textile est aujourd’hui la deuxième industrie la plus polluante au monde après celle du pétrole. Conscientes de leur impact, les marques s’engagent de plus en plus à réduire leur impact sur l’environnement. Alors que certaines se mettent désormais à utiliser des matières biologiques ou recyclées, d’autres vont encore plus loin en passant à l’upcycling.

L’upcycling, qu’est-ce que c’est ?

Les vêtements recyclés seraient-ils l’avenir de la mode ? Depuis peu, le concept de l’upcycling – ou surcyclage en langue française – gagne du terrain et intéresse de plus en plus de Français. Cette tendance, qui consiste tout simplement à faire du neuf et du beau avec du vieux, permet de redonner vie aux objets et vêtements inutilisés. Résultat : en recyclant les fins de stocks et les chutes de tissus destinées à finir à la poubelle, l’industrie de la mode génère alors moins de déchets et limite ainsi son impact sur l’environnement. Et contrairement aux idées reçues, recycler ne veut pas dire démodé ! Au contraire, les marques ont compris comment faire d’un déchet une création tendance. Avec l’upcycling, toutes les pièces sont uniques et c’est sans doute ça qui rend ce concept encore plus intéressant.

En quoi consiste l’upcycling ?

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, l’idée n’est pas si neuve. Comme le rappelle L’Express.fr, c’est en 1989 que naissent les bases de l’upcycling. Pour son premier défilé haute couture, le créateur Martin Margiela imagine ainsi des hauts fabriqués à partir de sacs en plastique FranprixPour lui, il s’agit de sublimer les objets du quotidien en les transformant en de véritables pièces mode. Le but ? S’habiller à la pointe en réduisant au maximum son impact sur l’environnement. Et le moins que l’on puisse dire est que ce créateur belge était un visionnaire.

Car, 31 ans plus tard, l’industrie de la mode est la deuxième plus polluante après celle du pétrole… Elle produit 1,2 milliard de tonnes de gaz à effet de serre chaque année. C’est plus que les vols internationaux et le trafic maritime réunis ! Conscientes de leur impact, certaines marques ont alors décidé d’agir. Tandis que certaines passent à la mode éthique en utilisant des matières naturelles; d’autres prennent carrément le virage de l’upcycling.

En clair, cette tendance consiste à créer du neuf en redonnant vie à un objet ou vêtement non utilisé. Les marques recyclent donc leurs fins de stock et chutes de tissu destinées à la poubelle. De fait, elle génère moins de déchets et limite son impact.

Jean-François Nicolaï, responsable des projets créatifs du salon Who’s Next, souligne :

“L’upcycling est le fait de transformer une pièce pour faire évoluer son style ou sa fonctionnalité. Aujourd’hui, les créateurs de mode ont de moins en moins de budgets pour acheter des matières premières et fabriquer des prototypes. Avec l’upcyling, ils deviennent donc super inventifs en intégrant le fait que les délais de fabrication sont réduits. On consomme moins, on jette moins et on gagne du temps.”

En somme, que du positif !

5 marques qui font de l’upcycling

Vous vous en doutez, une décennie de fast fashion (ou “mode consommable”) a généré des montagnes d’invendus. Lors de la rentrée des classes par exemple, 170 tonnes de vêtements sont jetées chaque année ! Alors maintenant que nous avons expliqué le concept, il est temps de récompenser les bons élèves ! Et surtout, de vous dire où vous pouvez trouver des vêtements fabriqués grâce à l’upcycling.

1 – Les vilains Parisiens

Il s’agit d’une marque de vêtements pour homme. Elle met l’accent sur la transparence, la fabrication française, les fibres recyclées ainsi que l’upcycling ! Un engagement inscrit noir sur blanc, dès la page d’accueil.

Le site : Lesvilainsparisiens.com.

2 – Gaelle Constantini

La créatrice utilise déjà l’upcycling depuis 2009. Avec son atelier, elle confectionne des pièces aux coupes simples et aux lignes épurées à partir de déchets de linge de maison (serviette, housse de couette…). Toutes les chutes de tissu restantes sont ensuite apportées aux belles de la “Fibre du tri” pour être triées.

Le site : Gaelleconstantini.com.

3 – Les chaussettes orphelines

Les chaussettes pour sauver la planète ! Pour Marcia di Carvhalo, la créatrice, le constat est simple : nous jetons systématiquement nos chaussettes orphelines, trouées ou abîmées. Grâce à ses points de collecte partout en France, les pauvres chaussettes sont récupérées, triées et envoyées vers des centres de réinsertion professionnelle. Elles sont décousues pour créer des fils utilisés par la suite pour de la création de vêtements, chaussettes ou accessoires. Ces derniers sont confectionnés à l’atelier de la Goutte d’Or, à Paris.

Le site : Chaussettesorphelines.com.

4 – Second Sew

Commençons dès le plus jeune âge ! Il s’agit d’une marque de vêtements pour enfant, de 0 à 4 ans. Les pièces sont adaptées au quotidien mouvementé des enfants. Très fonctionnelles, elles sont aussi adaptées au changement des couches, à l’apprentissage de la marche et jusqu’à ce que l’enfant sache s’habiller seul.

Le site : Secondsew.fr.

5 – Les Récupérables

Après avoir travaillé dans des ressourceries, Anais Dautrais Warmel, la créatrice, se rend compte qu’il y a bien trop de matières premières inexploitées. Nul besoin d’en créer de nouvelles. Elle décide de fonder sa marque de vêtements femme et utilise des linges de maison vintage, des fins de stocks, de rouleaux, des matières non conformes ou encore, des chutes. À l’heure actuelle, elle travaille même avec les grandes marques et récupère leurs fins de rouleaux !

Le site : Lesrecuperables.com.

Bien sûr, ce ne sont pas les 5 seules marques en France. Sachez que certaines griffes pratiquement aussi l’upcycling pour fabriquer des accessoires et même de la déco ! Vous trouverez une liste très complète sur Modeintextile.fr.

Puis-je faire de l’upcycling à la maison ?

Bien sûr que oui ! Et même plutôt deux fois qu’une ! Si vous êtes un peu manuel.le ou que vous maniez à la perfection l’aiguille à coudre, ce hobby est fait pour vous ! Et même si vous n’êtes ni l’un ni l’autre, vous pourriez être surpris.e par vos talents !

En plus de nous faire faire des économies, l’upcycling nous engage encore dans une routine de vie plus green. Avec la fin de l’année qui approche, ne serait-ce pas une bonne résolution à prendre ?

Si vous débutez en la matière, la meilleure manière d’apprendre est encore de regarder des tutos vidéos sur l’upcycling. Avec celui-ci, on apprend par exemple la couture :

Ici, on fait le plein d’idées d’inspirations :

Et lorsque vous serez plus à l’aise, vous mènerez à bien ces neuf projets à base de chutes de tissu par exemple :

Envie de vous mettre à l’upcycling pour vos achats ou vos activités à la maison ? Si vous êtes déjà adepte, n’hésitez pas à partager vos impressions sur notre forum dans la rubrique Vêtements, lingerie, chaussures.

Si vous souhaitez modifier durablement votre manière de vivre afin d’amoindrir votre impact sur l’environnement, nous vous invitons à visiter notre rubrique dédiée. On vous y apprend, entre autres, comment manger bio sans se ruiner ou rendre sa routine beauté plus green par exemple. Un petit effort de chacun.e aura de grandes conséquences pour notre planète et notre avenir !

A LIRE :

One thought on “L’upcycling, la mode qui secoue la tendance