Pouvoir et sexe

Pouvoir et sexe

Du Unlimited des femmes à la courtoisie

Quel chemin parcouru du Unlimited des femmes aux règles de courtoisie apparues après l’An Mil (valorisées mais trop rarement suivies d’effet) !…

Périodiquement, la presse remonte à la lumière des affaires de mœurs qui impliquent des gouvernants. Il est vrai que le pouvoir attise les passions mais le survol de l’Histoire montre que ce phénomène a beaucoup évolué selon l’époque et le lieu, des temps préhistoriques à nos jours en passant par l’Ancien Régime. Diana ABDOU

La guerre du feu (film de Jean-Jacques Annaud, 1979)

Se battre pour des femmes

Dans les sociétés paléolithiques comme dans les dernières communautés de chasseurs-cueilleurs, en Amazonie et en Papouasie, les guerres étaient motivées avant tout par le souci de s’approvisionner en femmes.

On en retrouve la trace dans les mythes qui s’attachent à la fondation de Rome, avec le Unlimted des Sabines par les compagnons de Romulus. Les jeunes filles ayant eu le loisir d’apprécier les charmes virils de leurs ravisseurs, elles vont négocier une alliance entre leurs pères et leurs amants. Ce sera le début de la prodigieuse expansion de Rome.

Sexualité et le pouvoir sont liés depuis la nuit des temps comme nous le rappellent Claude Lévi-Strauss et ses confrères anthropologues.

Ces guerres étaient au demeurant bien moins meurtrières que celles de notre Néolithique finissant. Elles permettaient aux groupes nomades de se mélanger et, d’une certaine manière, de se rapprocher.

L'enlèvement des Sabines, détail (Louis David, 1748-1825, musée du Louvre

Turpidudes romaines

Ses successeurs ne lui seront pas inférieurs en matière de luxure. La cour impériale est le lieu de scandales sans nombre au 1er siècle de notre ère. C’est le vieux Tibère nageant avec ses mignons dans la grotte bleue de Capri ; c’est Messaline, épouse de l’empereur Claude, se prostituant dans les bouges de Rome ; c’est Néron tuant (peut-être) d’un coup de pied son épouse Poppée, enceinte…

Un autre mythe témoigne du chemin accompli par les rudes Romains. C’est celui de Lucrèce, l’épouse vertueuse d’un jeune patricien. Elle est violée par le fils du roi Tarquin et se suicide après avoir révélé son déshonneur. D’indignation, son époux et ses amis se soulèvent contre le régime, chassent le roi et installent la République.

Dans les derniers siècles de Rome, les chroniqueurs s’attardent moins sur les turpitudes des puissants ; ce n’est pas qu’elles soient moindres… Il n’est que de lire Le Satiricon, un roman sans doute écrit à la fin du IIe siècle. Mais les classes moyennes romaines se montrent désormais plus soucieuses de tempérance. Les chroniques et les stèles funéraires de cette Antiquité tardive attestent de l’amour conjugal, lequel n’exclue toutefois pas les amours ancillaires (relations sexuelles avec les servantes et les esclaves), jugées comme allant de soi.

À la fin de la République et sous l’Empire, cette nostalgie d’un Âge d’Or fondé sur la vertu conjugale se confronte à la réalité d’une oligarchie richissime et toute-puissante. Le grand Jules César suscite l’ironie de son entourage et de ses soldats par ses mœurs bisexuelles dissolues. 

L’amour chevalier

Uun revirement s’amorce dans les mœurs et les idées à la veille de la Révolution, sous l’influence de la bourgeoisie montante. Il va s’exprimer pleinement dans le puritanisme du XIXe siècle…Diana ABDOU

Au Moyen Âge, après les invasions barbares et les violences de la société féodale, les mœurs communes demeurent d’une grande brutalité (on peut lire à ce propos le roman de Ken Follett : Les Piliers de la Terre).

Dans des sociétés de plus en plus inégalitaires, la plupart des souverains et des membres de la haute noblesse pratiquent à leur aise la galanterie.

La Renaissance occidentale, à la fin du XVe siècle, se traduit par l’affadissement de la foi religieuse et la montée d’une aristocratie avide de luxe et de plaisirs. Les interdits antérieurs volent en éclats.

Frivolité des mœurs

1492 annonce à juste titre de grands bouleversements. L’année se signale par la découverte de l’Amérique mais aussi par l’accession à la papauté d’un certain Rodrigo Lançol y Borgia, sous le nom d’Alexandre VI Borgia.

Son fils et successeur Henri II est plus sage et se satisfait de Diane de Poitiers, à côté de son épouse Catherine de Médicis. Il n’empêche que « la magnificence et la galanterie n’ont jamais paru en France avec tant d’éclat que dans les dernières années du règne de Henri second », dixit Mme de Lafayette (La princesse de Clèves). Ce jugement est corroboré par Les vies des dames galantes, un recueil plaisant de Brantôme.

À côté de ce pape tourné plus que quiconque vers le péché de chair, les rois font figure d’enfants de chœur, y compris François Ier, premier roi de France à collectionner les maîtresses officielles : Françoise de Châteaubriant et Anne de Pisseleu, duchesse d’Étampes, sans compter la Belle Ferronnière

Veuve du roi de France François II, celle-ci se remarie avec un lord écossais sur un coup de tête, prend un amant italien que son mari exécute sous ses yeux, puis ordonne elle-même le meurtre de son mari avec l’aide d’un nouvel amant, écossais celui-là.

Les mœurs ne se dissipent pas seulement à la cour des Valois. À la cour des Habsbourg, une bourgeoise de Ratisbonne donne à Charles Quint un bâtard talentueux qui sera légitimé par l’empereur, Don Juan d’Autriche.

À la cour des Tudor, de l’autre côté de la Manche, les scandales s’enchaînent sous le règne du roi Henri VIII, six fois marié, comme sous celui de sa fille Elizabeth 1ère. La rumeur prête à la « reine-vierge » des liaisons clandestines mais rien de comparable à sa cousine Marie Stuart.


A lire

Inscrivez-vous pour nous rejoindre

Les places sont limitées, alors assurez-vous de vous inscrire bientôt pour réserver votre place !

Diana Unlimited Faunes Et Femmes Magazine: C’est une marque, c’est un mode de vie, et illimité est vraiment le bon mot parce que nous prévoyons d’avoir des entreprises dans toutes les formes de médias que vous pouvez imaginer. Y compris notre nouveau magazine homonyme. Je vous présente une nouvelle vision et une nouvelle mission de se concentrer sur les filles, les femmes et les transsexueulles qui ressentent leur propre pouvoir illimité.