Garde la tête haute, sans te retourner en arrière et faire des projets pour demain

Garde la tête haute, sans te retourner en arrière et faire des projets pour demain

La seule chose qu'on aie à faire c'est d'avoir le courage de se lancer. On se lance, on aime, on se plante, on se relève. Mais il faut marcher la tête haute !

3d3c49f2819cbf55263e8eeb36b4315f

Ce qui compte, c’est pas la force des coups des coups que tu donnes, c’est le nombre de coups que tu encaisses tout en continuant d’avancer. Ce que t’arrives à endurer tout en marchant la tête haute. Tout homme, quelles que soient la couleur de sa peau, sa religion, ses idées, doit pouvoir marcher la tête haute et sans crainte.

En réalité, j’aime la solitude, j’aime ma solitude. Être seule, n’est-ce pas respirer un air plus pur avant la mort ? Quant à la vieillesse, la dégradation est la même pour tout le monde. Avoir peur de ces choses est une foutaise !

L’important, c’est de garder la tête haute et de marcher sur le trottoir que l’on aime, dans la ville que l’on a choisie, parmi les ombres de ses amours.

La rue est un endroit de passage dans lequel beaucoup de choses s’expriment. Il n’y a pas que le désir, il y a aussi la violence, la gentillesse, la convivialité… On pourrait prendre tous les mots du dictionnaire.

Moi j’ai envie de parler du désir. Après, chacun reçoit mes dessins comme il le veut. Pour certains c’est rafraîchissant, pour d’autres c’est léger ou agaçant. La rue permet de se donner à voir. A mes débuts, sortir dans la rue a été une façon d’aller à la rencontre d’un public de quidams et de professionnels.

L’amour, c’est comme la vie, que cela ne dure pas ne doit pas nous empêcher d’y croire et d’y tenir.

 Il faut savoir goûter l’éphémère, la beauté de l’instant ! D’ailleurs l’éternité, quand on y songe, ça doit être d’un barbant !

C’est curieux tout de même de passer une grande partie de sa vie dans des fictions, avec des êtres invisibles. Parfois ma raison ne tient plus qu’à un fil. Il suffirait de presque rien pour que je reste perchée là-haut, envolée, la tête gonflée à l’hélium avec mes amis imaginaires. Pourquoi redescendre si personne ne vous attend sur la terre ferme ?

Je n’ai pas du tout l’impression d’avoir « réussi dans la vie ». En revanche, j’ai concrétisé un rêve, celui de réaliser un magazine. Mais pour y parvenir, j’ai eu l’impression d’avoir eu à me battre, tout le temps, tout le temps, tout le temps…

Et voilà que la vie, soudain, la vie têtue, la vie puissante, imprévisible, la vie qui, mine de rien, va et vient comme les marées, réclame sa place, recommence d’exiger son droit au plaisir, sa part de rêve.

Pas besoin de s’inventer une vie antérieure pour se sentir si proches. Leur famille, c’était la tribu des humains.

La grande ambition qui doit guider ta vie, c’est de développer le meilleur de toi-même. C’est de transformer pour atteindre un état intérieur de paix, de joie, de sérénité que rien ni personne ne pourra t’enlever. C’est d’être la meilleure personne possible et d’aider les autres en apportant ta petite pierre à la construction du monde. Think positive ! 

Ceux qui aiment marcher en rangs sur une musique : ce ne peut être que par erreur qu’ils ont reçu un cerveau, une moelle épinière leur suffirait amplement.

Marcher, c’est retrouver son instinct primitif, sa place et sa vraie position, son équilibre mental et physique. C’est aller avec soi, sans autre recours que ses jambes et sa tête. Sans autre moteur que celui du cœur, celui du moral.

Si vous ne pouvez pas voler, alors courez ; Si vous ne pouvez pas courir, alors marchez ; Si vous ne pouvez pas marcher, alors rampez ; Mais quoique vous fassiez, vous devez continuer à avancer.

Notre tendance humaine naturelle est de jouir de la vie, de jouer, d’explorer, d’être heureux, d’aimer. Votre vrai moi est encore un petit enfant qui n’a jamais grandi. Parfois cet enfant surgit lorsque vous vous amusez et que vous jouez, lorsque vous vous sentez heureux, que vous peignez, que vous écrivez de la poésie, que vous jouez du piano, ou que vous exprimez d’une façon ou d’une autre. Ce sont les moments les plus heureux de votre vie, lorsque votre vrai moi se manifeste, que vous ne vous souciez plus du passé ni de l’avenir.

Ce qui fait marcher le monde, c’est le cul et l’argent. Les femmes sont terribles pour cela. Comme elles savent qu’on meurt avant elles, elles vous demandent tout de suite une assurance-vie.

Le temps qui passe ? Je m’en fous. Tant que je marche, que je cause, que j’entends, que je vois, j’ignore le temps. Si je m’arrête, je saurai peut-être que le temps passe. Mais, pour l’instant, non. Il paraît que c’est le premier mot que j’ai dit: « Non ! »

Marche toujours la tête haute… Le seul temps où tu dois la baisser, c’est lorsque tu dois prêter attention à ne pas marcher sur ta dignité..

Les gens que l’on rencontre dans les rues, pendant le jour, donnent l’impression d’aller vers un but précis, que l’on suppose raisonnable, mais, la nuit, ils paraissent marcher dans leurs rêves. Les passants me semblaient, comme moi, avoir l’aspect vague des figures qu’on voit dans les songes, et je n’étais pas sûr que toute la vie ne fût pas un cauchemar inepte, épuisant, interminable.

La plupart des gens sont convaincus que le monde marche la tête en bas, que l’on doit le prendre ainsi, et marcher à sa manière, c’est-à-dire adopter sans critique les lieux communs, les idées reçues, les clichés, les poncifs, les prétendues évidences, tout ce fonds d’erreurs consacrées par l’usage qu’on appelle expérience.

 Il faut que l’ambitieux marche, marche toujours, car il porte en lui un aiguillon qu’au lieu d’émousser les obstacles aiguisent.

Si vous et votre ennemi marchez dans des directions opposées, n’oubliez pas que la terre est ronde. Franchir la ligne pour pouvoir aller de l’avant.

Quand on ne peut revenir en arrière, on ne doit se préoccuper que de la meilleure façon d’aller de l’avant. 

Le paradis, l’enfer, les landes, personnes ne c’est vraiment ou nous allons.

Le courage est cette qualité supérieure qui nous permet de faire face d’un cœur égal aux multiples désagréments de la vie. Aller de l’avant, ne jamais reculer devant les difficultés, voilà le courage véritable. 

Je ne voudrais pas avoir jamais l’occasion de rencontrer un homme de valeur, plein de force et d’originalité sans pouvoir le comprendre, l’aider à s’épanouir et à aller de l’avant..

Redouter l’échec, c’est redouter le ridicule, il n’y a rien de plus mesquin. Aller de l’avant – c’est justement ne pas craindre de devenir la risée de ses semblables. 

Le premier pas pour avoir ce que vous voulez est d’avoir le courage de quitter ce dont vous ne voulez plus.

L’optimisme, c’est savoir que nos capacités créatrices ont un pouvoir à leur mesure, sur le monde, et qu’on peut les utiliser à bon escient.

Tout homme ou femme, quelles que soient la couleur de sa peau, sa religion, ses idées, doit pouvoir marcher  la tête haute et sans crainte.


A LIRE AUSSI

2 thoughts on “Garde la tête haute, sans te retourner en arrière et faire des projets pour demain