La vie est courte, le temps et dur, la route et longue et pleine de virage.

La vie est courte, le temps et dur, la route et longue et pleine de virage.

bd22bc4501cbba931aba390fede42d8a

Souvent, nous nous plaignons car la vie est courte alors qu’en réalité, le problème réside dans le fait que nous mettons du temps à commencer à la vivre. Il n’y a que lorsque nous laissons tomber les masques, les poids et les relations erronées, que nous tournons cette page, que nous ouvrons enfin la porte à cette magnifique créature qui, comme un loup affamé, émerge librement à la recherche de son propre territoire.

Okot p’Bitek est un poète et écrivain ougandais intéressant qui a consacré une grande partie de sa carrière à la culture traditionnelle africaine. Selon lui, nous ne sommes jamais complètement libres. Nous occupons tou-te-s un poste dans la société : nous sommes enfant, frère ou sœur, mère ou homme-médicament. Mais tous ces liens ne sont rien d’autre que des points de départ. Car nous avons aussi l’opportunité de créer de nouveaux horizons, en conservant des racines communes.

Nous arrivons tou-te-s libres dans ce monde. Mais la vie, nos familles et le contexte social qui nous enveloppe nous modèle petit à petit avec ses multiples mains et des encouragements tièdes. Au lieu d’accepter les traits et les formes déjà écrits, nous sommes les artisan-e-s, nous devons choisir ce que l’on accepte dans cette transmission de valeurs et d’enseignements, et ce que l’on rejette.

a4155d0d6aade65d7d0866081064b357
Et vous ? Avez-vous commencé à vivre “pour de vrai” ?

Il est possible que le concept “vivre pour de vrai” vous déconcerte un peu. Ne sommes-nous pas tou-te-s vivants ? Ne jouissons-nous pas tou-te-s de la vie car nous sommes né-e-s ou nous respirons en ce moment présent ? Mais sachez qu’il y a une différence claire entre exister et atteindre cette vie pleine où l’on jouit avec authenticité de ce qu’on est, de ce qu’on a et ce qu’on fait. Car entre le moment où nous naissons et où nous quittons ce monde, il y a un temps précis qui s’appelle vie et qui mérite d’être vécu avec toute son intensité.

Mais alors, comment fait-on ? Comment favoriser ce fameux réveil ? Erich Fromm, célèbre psychanalyste, psychologue social et humaniste allemand, disait souvent que l’être humain passe une grande partie de son existence à s’ajuster à ce que la société étiquette comme normal en pensant que “c’est ce qu’il faut, c’est correct”. Pourtant, la plupart du temps, nous sommes englué-e-s dans certaines relations, comportements et activités qui vont à l’encontre de nos désirs authentiques.

Nous ravalons nos amères frustrations et nous cachons nos désirs dans les profondeurs de notre être comme des vaisseaux oxydés, comme de tristes reliques qu’il vaut mieux ne pas regarder car le quotidien nous les arrache et nous entraîne avec lui. Car il faut accomplir, s’emboîter et faire partie de tout cet engrenage qui forme la pensée unique où la liberté n’existe pas, bien sûr. Se réveiller de cette triste chimère demande du courage. Car il n’y a que celleux qui sont disposé-e-s à débuter leur propre révolution personnelle qui commencent à vivre comme iels le souhaitent vraiment.

Pour bien vivre sa vie, il est nécessaire d’être à l’écoute de ce qui vient du plus profond de nous-même. Entendre les messages chuchotés par notre âme. Mais notre âme est comme un ange qui murmure d’une voix si douce, si faible, qu’il faut tendre l’oreille. Comment veux-tu la percevoir dans le brouhaha incessant ? Comment veux-tu y prêter attention quand ton esprit est accaparé par des milliers de choses en dehors de toi-même ?

5001558e60f09b8ad0677b9f2408548e

Si vous voulez avoir une vie sexuelle, prenez un amant. Si vous voulez avoir une vie sentimentale, prenez un chien. N’oubliez jamais qu’il existe 4 choses dans la vie qu’on ne pourra jamais rattraper : La pierre … après l’avoir lancée ! les mots … après les avoir dit ! L’occasion … après l’avoir perdue ! Et le temps … après qu’il soit passé! Profitez bien de tout ce que la vie vous apporte aujourd’hui car demain il pourrait être trop tard…

Qui ne cherche pas à te voir, ne souffre pas de ton absence. Qui ne souffre pas de ton absence, ne t’aime pas. Le destin choisit qui entre dans ta vie, mais toi seul décides qui y reste. La vérité blesse une seule fois…. Le mensonge, à chaque fois que tu y penses. Alors, valorises ceux qui te valorisent et ne considère pas comme priorité ceux qui te traitent comme une option..

Ne reste pas là à pleurer devant ma tombe Je n’y suis pas, je n’y dors pas… Je suis le vent qui souffle dans les arbres Je suis le scintillement du diamant sur la neige Je suis la lumière du soleil sur le grain mûr Je suis la douce pluie d’automne… Quand tu t’éveilles dans le calme du matin Je suis l’envol de ces oiseaux silencieux Qui tournoient dans le ciel… Alors ne reste pas là à te lamenter devant ma tombe Je n’y suis pas, je ne suis pas mort ! Pourquoi serais-je hors de ta vie simplement Parce que je suis hors de ta vue ? La mort tu sais, ce n’est rien du tout. Je suis juste passé de l’autre côté.

Les femmes, elles, vivent en couple parce qu’elles ne savent pas qu’elles sont fortes. On leur a mis dans la tête qu’elles avaient besoin d’un homme alors que ce sont eux qui ont besoin d’elles. Elles découvrent leur force au moment du divorce, en voyant que leurs hommes s’écroulent. Ils sont tellement au bord du gouffre qu’ils se remettent tout de suite avec une autre femme.

Tellement de gens vivent dans des circonstances malheureuses et pourtant ne prennent pas l’initiative de changer leur situation parce qu’ils sont conditionnés pour une vie de sécurité, de conformité et de conservatisme. Tout cela semble leur apporter la paix de l’esprit, mais en réalité, rien n’est plus dangereux pour l’esprit aventureux présent en l’Homme qu’un future tout tracé. Le noyau dur d’un homme à l’esprit vivant est sa passion pour l’aventure. La joie de la vie viens de notre rencontre avec des expériences nouvelles, et il n’est donc pas de plus grande joie que d’avoir un horizon changeant sans cesse, d’avoir pour chaque jour un soleil nouveau et différent…

L’amour se construit, il n’est pas le fruit d’une seule nuit, mais celui de toute une vie. Guidé par la passion, il ne réclame que de l’attention et des émotions qui sont le résultat de cette attraction. Fusionnel et passionnel, il est l’objet de fascination et de séduction de ces personnes en quête de sensation. L’amour se travaille et se prouve chaque jour sans aucun détour. Ce n’est pas un jeu, ni une stratégie, mais l’envie infinie de s’unir pour la vie.

ez1a4012

Soutenez-nous dans notre projet et financer nos premières impressions. Les contreparties: Pour un don de: 1€ à 10€: votre nom sur la liste des contributeurs dans le magazine; 11€ à 20€: 1 numéro du magazine offert + votre nom dans le mag; 21€ à 30€: 2 numéros du magazine …

– J’ai compris qu’il y a des priorités dans la vie. Que les gens que tu rencontres, ne sont pas forcément tes amis. J’ai compris, que dans la vie on a pas toujours se qu’on veux. J’ai compris, qu’on est rien sur terre, en une seconde tout peut s’écrouler, rien n’est jamais acquis. J’ai compris, qu’il ne fallait pas être prétentieux ni incapable. Mais se préserver de ce qui est blâmable. Que certains sujets importants font réfléchir. Jusqu’à atteindre l’endroit sensible qui parfois nous déchire. Responsable je le suis et des choses j’en prends conscience. Par cette cause je sais très bien à qui j’accorde ma confiance. J’ai compris, que faire du mal aux gens n’était pas bien. Que les regrets ne sont plus utiles quand la mort te parvient. Que chaque seconde nous est enlevée de notre crédit de vie. J’ai compris que sans patience, courage et volonté, on n’arrive à rien. Qu’il ne faut pas se fier à l’apparence ni à la grandeur. Car j’ai compris, que l’important c’est ce qu’il y a dans le coeur. (Moi)

Ne vous laissez pas abuser. Souvenez-vous de vous méfier. Et même de l’évidence : elle passe son temps à changer. Ne mettez trop haut ni les gens ni les choses. Ne les mettez pas trop bas. Non, ne les mettez pas trop bas. Montez. Renoncez à la haine : elle fait plus de mal à ceux qui l’éprouvent qu’à ceux qui en sont l’objet. Ne cherchez pas à être sage à tout prix. La folie aussi est une sagesse. Et la sagesse, une folie. Fuyez les préceptes et les donneurs de leçons. Jetez ce livre. Faites ce que vous voulez. Et ce que vous pouvez. Pleurez quand il le faut. Riez. J’ai beaucoup ri. J’ai ri du monde et des autres et de moi. Rien n’est très important. Tout est tragique. Tout ce que nous aimons mourra. Et je mourrai moi aussi. La vie est belle.

La vie est une longue route jalonnée de panneaux indicateurs, alors tu sais, quand tu traces ta route, t’as pas besoin de te poser des tonnes de questions. Évite la haine, la jalousie, la méchanceté. Ne dissimule pas tes pensées, fais en sorte que ta vision du monde devienne réalité. Réveilles-toi et vis.

On doit être capable de tirer un trait sur son passé, être capable d’accepter le fait que le soleil ne puisse pas briller tous les jours et lorsque la tristesse et le malheur tisse l’horizon, il faut se souvenir, il faut se souvenir que c’est seulement quand les ténèbres nous entourent qu’on aperçoit les étoiles, il faut se laisser guider par leur lumières. Alors n’ayez pas peur de faire des erreurs, de trébucher ou de tomber, parce que le plus souvent, c’est lorsque l’on accomplit les choses qui nous effrayent le plus qu’on est le plus fier de soi. Peut être que la vie vous offrira à tous ce dont vous rêvez ou peut être qu’elle vous offrira plus que vous ne l’auriez jamais imaginé. Qui sait ce que l’avenir nous réserve. La route est longue mais au final le vrai but c’est le voyage lui-même.

Beaucoup de gens vont entrer et sortir de votre vie, Mais seuls les vrais amis laisseront leur empreinte dans votre coeur. Pour savoir comment vous y prendre avec vous-même, utilisez votre tête, Mais pour savoir comment vous y prendre avec les autres, utilisez votre coeur. Si quelqu’un vous trahit une fois, c’est sa faute, S’il vous trahit deux fois c’est votre faute. Les grands esprits parlent d’idées, Les esprits moyens parlent des évènements, Les esprits petits parlent des gens. Celui qui perd de l’argent perd beaucoup; Celui qui perd un ami perd beaucoup plus; Celui qui perd foi, perd tout.

La confiance en soi et la capacité de se tenir debout seul me paraissent essentielles pour réussir notre vie. Je ne parle pas d’une assurance stupide, mais d’une conscience de notre potentiel intérieur, une certitude que nous pouvons toujours nous corriger, nous améliorer, nous enrichir, et que rien n’est jamais perdu.

Dans chaque petite parcelle de votre vie, mettez ce en quoi vous croyez. Travaillez avec votre coeur et exigez des autres ce qu’ils ont de meilleur. N’abandonnez pas votre personnalité et vos valeurs, le secret que vous connaissez et que personne d’autre ne connaît. Quant à la vérité, ne la laissez pas disparaître dans le mâchonnement généralisé de la complaisance.

La vie n’est pas un couloir simple et facile le long duquel nous voyageons librement et sans encombre, mais un labyrinthe de passages dans lesquels nous devons chercher notre chemin, perdu et confus, empruntant de temps en temps une allée aveugle. Mais toujours, si nous avons la foi, une porte s’ouvrira pour nous, pas peut-être une porte à laquelle nous-mêmes aurions jamais pensé, mais une porte qui s’avérera finalement bonne pour nous.

Soit A un succès dans la vie. Alors A = x + y + z, où x = travailler, y = s’amuser, z = se taire.


A LIRE AUSSI