La prespective des jeunes

La prespective des jeunes

Sortir de la jeunesse, un saut dans l’inconnu, mais en même temps un nouveau départ, une nouvelle création.

dc1b713dda04c3fa7da330a87831fcb8

La proportion de jeunes dans le monde n’a jamais été aussi élevée : plus de la moitié de la population mondiale a moins de 30 ans et un cinquième a entre 15 et 25 ans. Malgré cette supériorité numérique, les jeunes sont largement sous-représentés au sein des institutions politiques.

C’est pourquoi nous nous sommes toujours attachés à renforcer la participation des jeunes, et ce en encourageant une plus grande représentation des jeunes en politique et dans le processus décisionnel ainsi que la prise en compte du point de vue des jeunes dans les parlements. Aussi, nous sommes parvenus à faire passer le débat sur la participation des jeunes de la notion de “consultation” à celle de “représentation”, ce qui constitue une étape importante dans les efforts pour redonner aux jeunes le goût de l’engagement politique.

Les jeunes sont au cœur de la démocratie. Nous sommes convaincus qu’ils ont le droit de participer aux prises de décisions politiques, mais aussi que leurs perspectives, leurs idées, leurs talents et leur énergie sont essentiels pour résoudre de nombreux problèmes touchant toutes les générations.

0681c296eac7d2148fe97bd0aff7acf28ceb91b1 fa62ch031522.17 f 01 eshop

Ce chemisier raffiné et contemporain crée un beau look grâce à son design très original. Son imprimé inspiré de la nature ajoute une touche de nouveauté et déclenche le collier boutonné unique. Associez cette pièce audacieuse à un pantalon de couleur naturelle et à des bottes à talons pour un look long et maigre.

Chemisier avec manches boutonnées longues.

En collaboration avec les parlements, des organisations internationales telles que l’ONU, des parlements de jeunes, des organisations de la société civile et le monde universitaire, nous encourageons la participation des jeunes en nous appuyant sur :  

  • Des activités de suivi de la représentation et de la participation des jeunes, ainsi que la formulation de recommandations politiques et législatives visant à valoriser leur présence dans la vie politique. Nous soutenons également les parlements en facilitant l’accès des jeunes à la prise de décisions politiques, en autonomisant les jeunes parlementaires et les jeunes en général et en intégrant la perspective des jeunes dans les lois et les politiques.
  • La mise à disposition de plateformes de coopération et de renforcement des capacités aux niveaux régional, national et mondial, pour donner aux jeunes parlementaires la possibilité de se réunir et pour stimuler l’action et les échanges.
  • L’organisation de campagnes de sensibilisation afin d’inciter à agir pour accroître la participation des jeunes.
image 100214259 14305297

Qu’est-ce qu’un groupement de créateurs ?

Les Groupements de Créateurs sont ce maillon manquant dans la chaîne de l’insertion professionnelle et sociale. Ils en proposent un accompagnement à partir des envies d’entreprendre des demandeurs d’emploi, notamment des jeunes, qui se déroule en deux phases :

Ces dernières années en France, dans un contexte de chômage qui ne faiblit pas et avec un marché de l’emploi en tension, près de 2 millions de jeunes sont sans formation, sans emploi, sans diplôme : en un mot, sans avenir.

Pourtant, nombreux sont les jeunes qui portent en eux des capacités et des idées de projet, mais un manque de confiance, de connaissances et de réseau les empêchent d’avancer et de mettre en œuvre leur projet. Ainsi leur esprit d’initiative et d’entreprise est entravé par une forme d’autocensure.

Pour relever ce défi majeur, il existe de nombreux programmes qui proposent des solutions d’insertion en développant notamment l’entrepreneuriat, mais ces programmes s’adressent souvent à des publics ayant déjà un projet avancé en tête, et comptent très peu de jeunes de moins de 25 ans parmi leurs bénéficiaires.

  1. La phase d’émergence, assurée par les missions locales, qui permet de replacer l’individu au centre de son projet, en l’aidant à mieux se connaître et à préciser ses envies, pour progressivement le faire passer de l’envie au projet.
  2. La phase de formation (le Diplôme d’université de créateur d’activité (DUCA) est délivré in fine), pour acquérir les compétences nécessaires à la gestion d’une activité. Pour ce faire, deux acteurs entrent en jeu aux côtés des missions locales : les universités et les organismes de conseil en création d’activité (BGE, CCI, coopérative…).

En parallèle, les territoires s’enrichissent de cette synergie nouvelle entre les acteurs locaux.  Aujourd’hui, 15 Groupements de Créateurs sont en activité, en Bretagne, en Auvergne – Rhône-Alpes, dans les Pays de La Loire et dans les DOM.

A la sortie du dispositif, les bénéficiaires repartent non seulement avec un projet qui leur correspond mais aussi avec un ensemble de compétences professionnelles validées et un parcours social redynamisé.

En quoi ce dispositif est-il innovant dans la lutte contre le chômage des jeunes ?

La démarche Groupement de créateurs est une réponse nouvelle aux difficultés d’insertion des personnes éloignées de l’emploi, en particulier des jeunes peu qualifiés, fondée sur trois éléments d’innovation :

  1. le parcours d’insertion prend pour point de départ non pas la demande du marché du travail (notamment les métiers en tension vers lesquels on tente d’orienter les demandeurs d’emploi) mais la demande de la personne, de ce qu’elle souhaite développer sur son territoire, même si cela paraît être irréaliste a priori. Partir d’une idée issue de la personne est le moyen de la rendre actrice de son parcours, pour lequel elle est mobilisée puisqu’il a du sens par rapport à ses aspirations, ses motivations, son projet de vie.
  2. La finalité du parcours est non seulement l’insertion, mais aussi l’autonomie : permettre aux personnes de développer leur capacité à prendre des décisions, à agir par elles-mêmes, par une posture d’accompagnement responsabilisante. L’animateur du Groupement de créateurs n’est pas un expert qui apporte des réponses, mais un guide qui conduit la personne à se poser les questions nécessaires par rapport à son projet et à trouver elle-même les réponses utiles pour le faire avancer.
  3. Plutôt que de se positionner comme un nouvel acteur dans le champ de l’accompagnement vers l’insertion dans lequel de nombreux organismes opèrent déjà, les Groupements de créateurs mutualisent à l’échelle locale les missions de ces différents acteurs (Missions locales, universités, structures d’accompagnement vers la création d’activité), et proposent ainsi un dispositif d’accompagnement complet et novateur.
image 100214259 14100365

Vous venez d’évaluer l’impact du dispositif. Qu’est-ce que cela vous a apporté?

En effet, les jeunes accompagnés prennent davantage leur parcours en main, notamment en se tournant d’abord vers la formation dans l’année qui suit leur entrée au Groupement de créateurs (86% de plus que les jeunes non-bénéficiaires), puis en décrochant plus facilement un emploi salarié dans les deux ans (23% de plus que les non-bénéficiaires). Ce sont des effets significatifs sur les enjeux fondamentaux de l’insertion sociale et professionnelle des jeunes que sont la formation et l’emploi.

En ce qui concerne leurs revenus, deux ans après leur sortie du dispositif, les jeunes bénéficiaires perçoivent des revenus d’activité plus importants que les non-bénéficiaires (+22%) et, par conséquent, dépendent moins des allocations sociales (35,7% contre 43,2% des jeunes n’ayant pas bénéficié du dispositif). Ils sont également 1/3 de moins à recevoir une aide financière de leur entourage, soit 10% des jeunes bénéficiaires du dispositif au lieu de 15% sur la cohorte témoin.

L’évaluation du dispositif Groupements de créateurs permet de faire la démonstration de l’impact du dispositif sur l’insertion professionnelle et l’autonomie des jeunes demandeurs d’emploi.

Cette évaluation apporte ainsi une mesure de l’efficience des Groupements de créateurs, qui permettent aux jeunes de construire un projet qui donne du sens à leur parcours, de mieux appréhender la société dans laquelle ils vivent en s’investissant fortement dans la formation, en obtenant des emplois qui permettent de réaliser leurs projets et renforcent leur autonomie financière. 

image 100214259 14098518

A LIRE AUSSI

A VOIR SUR WEB