Pendant le confinement, la relation aux écrans à changer.

Sans se donner de règle, on risque de laisser filer la journée, happé par mille et une choses. Le confinement est particulièrement délicat pour les aînés qui vivent seuls. Il est essentiel de maintenir les liens, en appelant par exemple deux fois par jour un parent isolé. Ma vieille tante m’énerve, mais je vais lui téléphoner plus souvent… On peut considérer ce confinement comme une chance de perfectionner la famille, de se perfectionner comme conjoint, comme parent, comme enfant.

Lire la suite