Les sombres souvenirs sont les plus belles de notre avenir ( témoignages )

 La mémoire permet de nous souvenir des images, des sons, ce que l’on voit, ce que l’on pense ou apprenons tous les jours. Mais la mémoire ne consiste pas à tout retenir du passé mais à en sélectionner que certains passages. Pour Baumann Cédric, sociologue français, la mémoire n’est pas le souvenir de l’ensemble de notre passé mais plutôt une construction permanente de cette mémoire à partir d’événements antérieurs, sélectionnés au moment présent. Pour Pierre Nora, historien français, la mémoire ” est en évolution permanente, ouverte à la dialectique du souvenir et de l’amnésie, inconsciente de ses déformations successives.”

C’est pourquoi, il peut arriver parfois que notre mémoire nous fasse défaut, sur nos souvenirs, sur des évènements que l’on a pu avoir, certains moments de notre vie, on les oublie. L’oubli est en quelque sorte un défaut de notre mémoire, qui peut être caractérisé par des “trous de mémoire.” Cet oubli est dû au temps, par exemple, qui fait que notre mémoire ne garde pas tous les moments que nous avons pu vivre, mais garde seulement ceux qui nous ont le plus marqués. Cela arrive à chacun d’entre nous.

L’oubli peut être d’un côté positif, c’est à dire que notre mémoire efface certains évènements, qui, pour notre cerveau, apparaissent inutiles, ou même des moments malheureux, que l’on préfère  effacer plutôt que de se souvenir et de souffrir continuellement. Mais il peut être aussi négatif, car si l’on ne se souvient pas de certains moments, cela peut créer beaucoup de problèmes pour le sujet. On peut définir notre cette mémoire comme étant individuelle, car elle est propre à chacun de nous tous. Cette mémoire individuelle nous permet de créer notre propre identité, avec nos propres souvenirs.

Qu’est-ce que le souvenir ?

Un souvenir est un élément de la mémoire, qui est un fait que l’on se rappelle, par rapport à notre passé, un moment antérieur que nous avons vécus. Bien sûr, on ne se souvient pas de tout notre passé, car certains souvenirs sont inutile pour notre mémoire. Cependant, le souvenir peut changer au cours du temps, car la mémoire ne peut pas se rappeler du souvenir exactement comme il était. Mais nous caractérise nous-même comme nous sommes, et nous fait agir sur notre propre comportement.

  • Bergson, grand philosophe français, différenciait le souvenir de la mémoire. Pour lui, le souvenir est de nature spirituelle car c’est un élément de mémoire individuelle et la mémoire est de nature matérielle car c’est le stockage de l’information. 

Tout d’abord, il nous parle du passé et du présent. Il dit que notre perception des choses est si instantanée qu’elle consiste en une multitude d’événements ou de choses remémorées, et, en fait toute perception est pour lui déjà mémoire : « Nous ne percevons, pratiquement, que le passé, le présent pur étant l’insaisissable progrès du passé rongeant l’avenir ». Pour lui, « le présent est reconnu en même temps qu’il est connu » c’est à dire que le présent est identifié en même temps qu’on l’identifie. Ainsi le passé et le présent sont liés l’un à l’autre, ce sont deux moments qui cohabitent ensembles. Dès notre enfance, on nous apprend à différencier le passé du présent et du futur. On nous explique que le passé à des conséquences sur le présent et sur l’avenir et que de ce fait le présent envahi à la fois notre passé comme notre futur.

Certains souvenirs sont bons ou mauvais. Nous nous souvenons, la plupart du temps des bons souvenir, il est rare que notre mémoire nous fais rappeler les mauvais. Car l’être humain préfère se souvenir de choses agréables car il est plus à l’aise face aux bons souvenirs qu’aux moins bons. Se remémorer de bons souvenir est plus facile que se remémorer des moments pénibles. Cependant nous pouvons nous posez des questions, par rapport aux faits de la Seconde Guerre mondiale. En effet, nous pouvons les définir comme était des «mauvais souvenirs», et pourtant, tout le monde se souvient des actes commis pendant cette guerre. En sachant que ce sont des souvenirs que nous pourrions oublier, pourquoi tous les esprits sont encore marqués par cette guerre ? Tout simplement parce que nous entretenons ce souvenir. Par exemple, avec les témoignages des personnes ayant vécus cette guerre, ou bien ceux qui ont réussis à échapper aux camps de concentration et d’exterminations.

Que les mauvais souvenirs proviennent d’un moment embarrassant ou d’un incident qui vous a traumatisé, ils peuvent s’installer pendant des jours, des mois ou même des années après l’évènement. Heureusement, il est possible d’entrainer votre cerveau afin de gérer les souvenirs négatifs de manière saine. Découvrez les méthodes permettant de se souvenir moins souvent des mauvais souvenirs et de réduire l’anxiété ressentie lorsqu’ils reviennent au premier plan.

1 Évitez les objets ou les lieux qui pourraient déclencher le souvenir. Avez-vous remarqué que vous devenez obsédé par le mauvais souvenir lorsque vous allez dans certains endroits ou côtoyez certains objets ? Vous n’avez peut-être pas réalisé que c’est cela qui déclenche vos souvenirs. Par exemple, votre mauvais souvenir est peut-être lié à un incident qui s’est produit à l’école primaire et vous vous en souvenez chaque fois que vous passez devant. Si vous preniez un autre chemin pour aller travailler le matin et évitez la rue où votre école était située, vous pourriez garder votre esprit libre des mauvais souvenirs un peu plus souvent.

Si vous êtes en mesure d’éviter complètement ce qui peut déclencher votre mauvais souvenir, il finira par disparaitre de votre esprit. Vous aurez moins de raisons de vous en souvenir et vous remplacerez au fur et à mesure ce mauvais souvenir par des pensées plus importantes que vous découvrirez dans votre vie.

Bien sûr, tous les éléments déclencheurs ne sont pas entièrement évitables, vous n’avez peut-être pas envie de changer votre chemin pour aller au travail, de donner toute votre collection de livres de science-fiction ou d’arrêter d’écouter les albums de votre groupe préféré simplement parce que la dernière fois que vous les avez vus en concert, votre ex vous a quitté. S’il n’est pas possible d’éviter ces éléments déclencheurs, parce qu’il y en a trop ou parce que vous n’avez pas envie de faire une telle concession pour oublier votre mauvais souvenir, il y a d’autres manières de le gérer.

2 Pensez à votre souvenir jusqu’à ce qu’il perde de sa puissance. Les premières fois que vous vous souviendrez de quelque chose de mauvais, cela peut vous prendre de court et vous laisser anxieux et déprimé. Votre instinct pourrait vous conseiller d’éviter d’y penser autant que possible, mais essayer d’ignorer votre souvenir peut lui donner encore plus de pouvoir lorsqu’il reviendra dans votre esprit. Au lieu d’essayer de le pousser hors de votre pensée, laissez-vous vous souvenir de ce qu’il s’est produit. Pensez-y jusqu’à ce que ce souvenir perde de son piquant. Vous finirez par ne plus y penser tant que çà et lorsque vous le ferez il ne sera plus aussi douloureux. Si les souvenirs sont trop lourds à porter, faites une longue marche ou de l’exercice.

Essayez de vous réconforter en vous disant que l’évènement à la source de votre souvenir est désormais terminé. Quoi qu’il se soit passé (que les gens se soient moqués de vous ou que vous vous soyez retrouvé dans une situation dangereuse), cela appartient maintenant au passé.

Encore une femme marquée physiquement et philosophiquement parlant une honte

Dans certains cas, penser à un mauvais souvenir peut devenir une obsession. Observez vos émotions lorsque vous vous remémorez le souvenir. Si vous réalisez que même après avoir pensé délibérément à ce mauvais souvenir, il a toujours le pouvoir de vous blesser, essayez une méthode différente pour vous en débarrasser.

3 Essayez d’altérer vos souvenirs. Chaque fois que vous vous souvenez de quelque chose, la mémoire évolue un petit peu. Le cerveau remplace les petits trous dans votre mémoire et les remplace par des informations erronées. Vous pouvez tirer parti de cette manière de fonctionner du cerveau en remplaçant les mauvaises parties de votre mémoire par des informations différentes. Vous finirez par vous souvenir de la version modifiée.

Par exemple, prenons le cas où vous avez un mauvais souvenir de votre enfance lorsque vous étiez sur un lac avec votre père dans un bateau nommé « Le chasseur de rêves ». Vous vous rappelez que votre père portait un short rouge et des lunettes de soleil et qu’il criait en vous regardant vous pencher trop par-dessus le bord et tomber dans l’eau. Vous savez ce qu’il s’est passé, mais des années après, lorsque vous regardez la photo de ce jour-là, vous voyez que votre père portait en fait un jean et que le bateau s’appelait « Le roi des pêcheurs ». Vous voyez, les souvenirs ne sont jamais précis et ils peuvent être modifiés.

Essayez d’altérer la partie de votre souvenir qui vous fait vous sentir mal. En utilisant l’exemple ci-dessus, si vous vous rappelez avoir eu peur et être seul au moment où vous êtes tombés dans le lac, essayez de réimaginer le souvenir de manière à le recentrer sur votre joie lorsque vous avez été secouru par votre père.

Chaque fois que vous pensez au souvenir, il sera légèrement différent. Si vous vous concentrez sur les bons sentiments au lieu des mauvais, votre souvenir commencera à changer de tonalité. Il ne deviendra pas forcément un super souvenir si c’était un souvenir exécrable, mais il pourrait perdre le pouvoir de vous blesser.

4 Concentrez-vous sur les souvenirs les plus heureux. Parfois, nos cerveaux entrent dans des spirales négatives desquelles il est difficile de sortir. Si vous remarquez que vous tournez trop autour de vos mauvais souvenirs, essayez d’entrainer votre esprit à passer plutôt à des souvenirs heureux. Ne donnez pas le temps à un mauvais souvenir de changer votre humeur ou de vous rendre anxieux, passez dès que possible à une évocation plus heureuse. Entrainez-vous à penser de manière positive jusqu’à ce que vous ne retombiez plus automatiquement dans les aspects négatifs.

Essayez d’associer votre mauvais souvenir à un bon. Par exemple, si vous ne pouvez pas vous arrêter de penser à une présentation ratée qui a fait rire toute la classe, associez ce souvenir à une présentation réussie où vous avez été félicité. Chaque fois que vous pensez au mauvais souvenir, déplacez vos pensées vers le bon. Avoir un bon souvenir à portée de main peut vous aider à garder une attitude constructive lorsque vous vous sentez mal.

5 Apprenez à vivre dans le présent. Accordez plus d’attention au moment présent. Concentrez-vous sur ce qu’il se passe autour de vous au lieu de penser au passé ou d’anticiper nerveusement le futur. C’est une excellente méthode pour vous débarrasser du stress et tirer le maximum de plaisirs de la vie. Au lieu de dépenser votre temps et votre énergie à vous inquiéter de choses que vous ne pouvez pas changer, vivez le moment présent.

Nous laissons souvent nos esprits dériver durant nos activités du quotidien et nous finissons par être complètement déconnectés de ce que nous faisons. Au lieu d’être en « pilote automatique », prenez le temps de noter les petits détails, les sons ou les odeurs par exemple, auxquels vous ne feriez normalement pas attention. Cela vous aidera à ramener votre esprit dans le moment présent au lieu de dériver et de vous fixer sur des souvenirs.

Adoptez un mantra que vous pouvez vous répéter lorsque vos pensées dérivent vers des idées auxquelles vous ne voulez pas penser. Par exemple, vous pourriez vous dire « Je suis ici » ou « Je suis en vie ». Dites-vous quelque chose qui vous enracine dans le présent.

Faites attention à ce que votre corps vous dit dans le moment présent. Écoutez vos sens : qu’entendez-vous, voyez, goutez et sentez actuellement ?

Essayez-vous à la méditation. La majorité des formes de méditation tourne autour de la pleine conscience. Concentrez-vous sur votre respiration et libérez votre esprit des distractions, cela vous aidera à vivre pleinement le moment présent. La pratique régulière de la méditation vous aidera non seulement à vous concentrer, mais aussi à améliorer votre humeur générale.

Méthode 2 Avoir une attitude positive

1 Pensez à ce que vous avez appris grâce à l’événement. Même les expériences les plus horribles peuvent nous apprendre quelque chose. Cela peut prendre du temps avant que vous ne réalisiez ce que vous avez appris, en particulier si l’incident est récent. Toutefois, si vous pouvez regarder en arrière et voir la sagesse que vous avez gagnée de cette situation, votre mauvais souvenir pourrait perdre de son piquant. Est-ce que vous pouvez trouver un aspect positif que vous n’aviez pas noté auparavant ?

Souvenez-vous que les expériences négatives sont une partie inévitable de la vie. Les expériences difficiles nous rendent plus forts et nous aident à apprécier les moments agréables. Si vous ne vous sentiez pas mal à l’aise une fois de temps en temps, vous ne seriez pas en mesure d’apprécier lorsque vous vous sentez bien.

Essayez de compter les bénédictions de la vie. Quoi que vous ayez perdu à cause de ce souvenir, faites une liste des choses dont vous êtes reconnaissants.

2 Formez de nouveaux souvenirs heureux. Le temps passe et les mauvais souvenirs commenceront naturellement à s’estomper. Vous pouvez accélérer ce processus en vivant votre vie à fond et en créant de nouveaux bons souvenirs qui rempliront votre esprit. Passez votre temps à faire des choses que vous appréciez avec des gens qui vous rendent heureux. Plus les souvenirs créés seront positifs, moins les souvenirs négatifs seront significatifs à long terme.

Vous pouvez vous rendre dans des lieux où vous n’avez jamais été auparavant, cela peut vous aider, vous aurez des expériences nouvelles qui ne seront pas entachées par le passé. Réservez un vol vers une nouvelle ville, soyez un touriste dans votre propre ville ou allez dans un quartier que vous ne fréquentez pas en temps normal.

Si vous n’aimez pas voyager, trouvez une autre manière de changer votre routine. Allez dans un restaurant que vous n’avez jamais essayé, cuisinez un plat compliqué ou invitez tous vos amis à diner.

3 Occupez votre vie. Faites en sorte que votre emploi du temps soit complet et votre esprit stimulé, vous aurez moins de temps pour penser à vos mauvais souvenirs. Si vous avez tendance à passer beaucoup de temps seul, essayez de sortir davantage avec vos amis ou de visiter plus souvent votre famille. Distrayez-vous avec un bon livre ou lancez-vous dans une nouvelle passion. Plus vous passerez de temps à ne rien faire, plus il est probable que les mauvais souvenirs resurgissent. Voici quelques excellentes distractions qui pourront vous aider à rester occupé.

Commencez une nouvelle activité physique comme le football ou la boxe. Si vous n’aimez pas trop le sport, lancez-vous le défi de marcher un certain nombre de kilomètres tous les jours ou de commencer le yoga. Le défi physique est une excellente manière de libérer votre esprit des pensées négatives. Le sport entraine le relâchement d’endorphine dans votre cerveau, ce qui améliore votre humeur .

Créez quelque chose de nouveau. Vous pourriez coudre une robe, peindre un tableau ou écrire une chanson. Déversez votre énergie dans la création de quelque chose et vous n’aurez pas le temps de penser à vos mauvais souvenirs.

Trouvez une occasion pour faire du bénévolat. Aider les autres est une excellente manière de relativiser ses propres problèmes.

4 Évitez l’alcool et les drogues. Utiliser des substances psychotropes ne peut qu’empirer les choses, en particulier si le mauvais souvenir vous rend déprimé ou anxieux. L’alcool peut augmenter la dépression, l’irritabilité et l’anxiété, en particulier chez les gens qui ont déjà subi ces symptômes. Pour rester positif, il vaut mieux limiter ou s’abstenir complètement de consommer de l’alcool et des drogues.

Utiliser l’alcool et les drogues pour essayer d’oublier les mauvais souvenirs ou les émotions négatives quelles qu’elles soient conduit souvent à l’addiction. Si vous remarquez que vous vous tournez vers l’alcool ou les drogues lorsque vous ne voulez pas vous souvenir de quelque chose qui vous pose problème, demandez immédiatement de l’aide.

Les autres formes d’évasion de la réalité devraient également être évitées. Si vous avez tendance à parier, à manger trop ou à vous réfugier dans une habitude qui pourrait endommager votre santé dans le seul but de supprimer des émotions négatives, il est important de reconnaitre votre comportement et de le combattre, soit par vous-même, soit avec l’aide d’un groupe de soutien ou d’un thérapeute.

5 Faites de votre santé une priorité. Lorsque vous êtes rongé par les émotions négatives, il peut être difficile de prendre soin de vous. Gardez votre corps en bonne santé, cela aura un gros effet positif sur votre façon de penser. Mangez de la nourriture saine, dormez suffisamment et faites de l’exercice physique plusieurs fois par semaine, cela vous aidera considérablement à éloigner les mauvais souvenirs. En plus de subvenir à vos besoins, essayez de vous faire plaisir pour alléger l’anxiété liée à votre mauvais souvenir.

Mangez équilibré, en incluant des fruits et légumes frais, des protéines maigres, des grains entiers et de la graisse saine dans votre régime alimentaire.

Essayez de faire de 30 minutes à une heure d’exercice physique tous les jours, même si ce n’est qu’une longue marche après le travail.

Essayez de dormir sept ou huit heures par nuit, la fatigue peut augmenter l’amplitude de vos émotions et vous rendre vulnérable aux mauvais souvenirs.

Méthode 3 Surmonter une expérience traumatisante

1 Faites le deuil de votre souvenir. Reconnaissez le souvenir et les émotions négatives qui y sont associées. Même si cela peut sembler contreproductif, la catharsis est un élément clé du processus de rétablissement . Si vous refoulez un mauvais souvenir, il ne fera que ressurgir plus tard dans votre vie. Laissez-vous vous sentir en colère, triste, honteux(se) ou blessé(e). Si vous avez besoin de pleurer ou de crier, faites-le. Vous franchirez cet obstacle plus fort que si vous aviez choisi d’essayer d’ignorer votre douleur.

2 Parlez-en à quelqu’un. Tournez-vous vers un ami ou un membre de la famille en qui vous avez confiance. Les gens peuvent vous offrir leurs conseils, partager des histoires similaires et même vous rassurer en vous montrant que l’incident n’était pas aussi horrible que ce que vous aviez en tête. Si possible, parlez à quelqu’un qui n’est pas lié à cet incident, il vous offrira la perspective nouvelle dont vous avez besoin.

Envisagez de rejoindre un groupe de soutien. Cherchez un groupe de soutien dans votre voisinage qui s’occupe du type de problèmes que vous avez. Il y a beaucoup de groupes de soutien pour apprendre à surmonter les maladies chroniques, les divorces récents, les ruptures douloureuses, etc.

Si vous n’êtes pas à l’aise avec l’idée de partager votre expérience avec quelqu’un d’autre, rédigez un journal intime et gardez-le dans un endroit sûr où personne d’autre ne le trouvera.

3 Envisagez de suivre une psychothérapie. Si vous sentez que vous avez besoin de plus que ce qu’un ami ou un membre de votre famille peut vous offrir, vous devez peut-être parler à un professionnel. La relation entre les docteurs et les patients est confidentielle, vous n’avez pas à vous inquiéter, à vous autocensurer ou à avoir honte .

Un thérapeute sera en mesure de vous aider à identifier ce qui déclenche vos mauvais souvenirs et à vous apprendre à les surmonter. Il ou elle vous apprendra les techniques que vous pouvez utiliser pour casser la mainmise des mauvais souvenirs sur votre esprit.

Il est prouvé que la thérapie cognitivo comportementale aide les gens qui affrontent des traumatismes. Envisagez de consulter un thérapeute spécialisé dans cette approche.

4 Découvrez si vous avez un syndrome de stress posttraumatique. Ce syndrome peut se développer après une expérience terrifiante et nocive, comme un abus sexuel, un accident de voiture, une attaque violente ou une maladie handicapante. Pour les victimes du syndrome de stress posttraumatique, les souvenirs ne s’en vont pas. Ils produisent un sentiment d’anxiété permanent et la crainte d’une reproduction de la mauvaise situation. Si vous pensez que vous pourriez avoir ce syndrome, il est important de demander de l’aide, ce n’est pas quelque chose que vous pouvez affronter seul .

Les symptômes du syndrome de stress posttraumatique incluent les flashbacks, les cauchemars et les pensées terrifiantes.

Vous pouvez vous sentir paralysé émotionnellement, déprimé ou inquiet en permanence, être à cran tout le temps.

5 Découvrez les traitements spéciaux. Si vous vous sentez piégés par les souvenirs d’une expérience traumatisante, il y a des traitements disponibles qui pourraient vous aider. Ces traitements sont généralement utilisés de concert avec la psychothérapie afin d’obtenir les meilleurs résultats possible. Prenez rendez-vous avec un psychologue pour découvrir si un traitement spécial pourrait vous aider à vous libérer enfin des mauvais souvenirs qui affectent votre qualité de vie.

1

Les médicaments peuvent être le premier traitement à essayer. Les antidépresseurs ou les anxiolytiques sont souvent prescrits aux personnes qui ont du mal à échapper à leurs pensées négatives.

La guérison somatique est un traitement visant à vous faire reprendre contact avec ce que votre corps ressent. Elle se concentre sur la correction de la réponse combat-fuite afin que celle-ci ne soit plus activée lorsqu’un danger n’est pas présent.

La thérapie à base d’électrochocs est une manière efficace d’alléger l’esprit des souvenirs traumatisants lors-qu’aucun autre traitement ne fonctionne .

La mémoire existe car elle nous permet d’être conscient de ce que l’on voit, pensons ou apprenons au quotidien.

Et si la mémoire n’est plus là, alors la conscience n’aura plus lieu d’être. Car imaginer ce qu’il pourrait se produire si l’on ne conservait plus rien de son passé, si chaque jour, on n’oubliait tout. Et bien la conscience périrait et referait surface tout le temps. C’est donc important de lutter contre l’oubli.

Mais lorsqu’une représentation ou une idée est inacceptable pour notre conscience, elle se voit refoulée dans l’inconscient, on appelle ce mécanisme, le refoulement. Le refoulement est alors un processus visant à mettre à l’écart des actions influencées par l’inconscient, telles que des pulsions, ne pouvant être acceptées par notre conscience. De ce fait, on peut suggérer que la mémoire sélective est fortement reliée au refoulement.

Notre conscience dépend donc de notre mémoire qui accumule et conserve toutes les choses ou événements passé dans le présent.

Conseils

  • Renommer votre souvenir peut piéger votre cerveau et le faire passer à quelque chose d’autre plus rapidement. Par exemple, au lieu d’y penser comme un « mauvais » souvenir, pensez-y comme un « ancien » souvenir. Si vous répétez le mot « mauvais » dans votre tête, c’est ce registre qui va prédominer.
  • Ne passez pas trop de temps à faire le deuil. Il est tout à fait naturel de se sentir triste pendant un moment après un évènement bousculant, mais sachez sortir de cette période de deuil et recommencer à vivre.

A LIRE AUSSI

FAUNES ET FEMMES MAGAZINE

dc6ba6b5e7fafd16525b26c68f888d46
dc6ba6b5e7fafd16525b26c68f888d46

Actu Cinema – Il faut dire “non” aux rôles de femmes objets, affirme l’actrice Juliette Binoche

Actu Cinema - Il faut dire "non" aux rôles de femmes objets, affirme l'actrice Juliette Binoche
Actu Cinema – Il faut dire “non” aux rôles de femmes objets, affirme l’actrice Juliette Binoche @photo.femmeactuelle.fr

Les actrices doivent apprendre à dire “non” aux rôles qui transforment les femmes en objets, a déclaré dimanche l’actrice française oscarisée Juliette Binoche au festival du film de Saint-Sébastien où lui sera remis un prix pour sa carrière d’actrice.

Juliette Binoche, qui a joué quelque 75 rôles différents depuis ses débuts au grand écran en 1983, dit qu’elle essaie de “ne jamais juger un rôle, mais de l’embrasser avec toutes ses contradictions, toute sa noirceur et pour ce qui le rend finalement humain”. Dimanche soir, le festival lui remettra, ainsi qu’au réalisateur canadien David Cronenberg, un prix honorifique Donostia en reconnaissance de leurs carrières respectives. Parmi les anciens récipiendaires du prix Donostia – la plus haute distinction du festival – figurent les acteurs Meryl Streep, Richard Gere, Ian McKellen et Robert De Niro. Les récompenses de l’an dernier ont été décernées à l’actrice française Marion Cotillard et à la star hollywoodienne Johnny Depp. (Belga / Belga)

“Il faut savoir aussi dire non à des choses pour ne pas être dans un espèce de système où on vous voit comme ça”, a déclaré Juliette Binoche, l’une des actrices françaises les plus reconnues. Lorsqu’on lui a proposé des rôles où elle était “la femme de quelqu’un, ou objectivée en tant que femme”, elle dit les avoir refusés. “J’ai juste dit ‘non’ parce que je n’étais pas intéressée”, a affirmé devant des journalistes l’actrice de 58 ans, admettant qu’elle s’est sentie “très chanceuse” d’avoir joué autant de rôles intéressants tout au long de sa carrière. “C’est pas toujours facile, mais il faut savoir aussi sauter dans un inconnu où on n’est plus dans des codes machistes”, a poursuivi Juliette Binoche, dont le rôle dans “Le Patient anglais” (1996) lui a valu l’Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle.

17f4ebe206d48ef562132e2f3d0e94d1
17f4ebe206d48ef562132e2f3d0e94d1

Pour écrire son histoire, il faut croire en la beauté de ses rêves

Avez-vous déjà vécu un « déclic » ? Vous savez, ce fameux « déclic » qui vous tombe dessus sans crier gare avec son lot de questions et de remises en questions obsédantes. Généralement, une petite voix intérieure émerge de nulle part. Elle vous murmure que vous êtes en train de passer à côté de quelque chose d’essentiel et qu’il serait peut-être temps de rallumer les étoiles. En chuchotant, elle vous implore de revoir vos priorités de vie et d’oser enfin vivre vos rêves

Pour écrire son histoire, il faut croire en la beauté de ses rêves
Pour écrire son histoire, il faut croire en la beauté de ses rêves @rivieraeducation.com

Il existe deux choses qui empêchent une personne de réaliser ses rêves : croire qu’ils sont irréalisables, ou bien, quand la roue du destin tourne à l’improviste, les voir se changer en possible au moment où l’on s’y attend le moins. Des rêves, vous en avez plein la tête. Mais quand il s’agit de passer à l’action pour les réaliser, vous voyez les difficultés poindre leur nez et vous repoussez sans cesse votre projet. Voici quelques conseils pour ne plus rêver votre vie mais vivre vos rêves !

1 – Réaliser ses rêves : parce qu’on est là pour rêver

 

Pourquoi sommes-nous sur Terre ? Je crois sincèrement que nous sommes ici pour être heureux et vivre pleinement notre vie. Et, pour cela, il est essentiel de réaliser ses rêves.

En effet, ce sont nos rêves qui nous conduisent vers notre bonheur et qui nous poussent à toujours aller plus, à apprendre et à découvrir de nouvelles choses, de nouveaux endroits, de nouvelles personnes.

Oui, nos rêves sont notre moteur ! Ils nous invitent à aller de l’avant, à troquer le défaitisme par de l’espérance. 

C’est pourquoi réaliser ses rêves est aussi important. Pour nous pousser à agir, à donner le meilleur de nous-mêmes et à apprendre toujours. 

2 – Parce que nous sommes de grands enfants 

 

Il y a une citation superbe qui dit : « Si tu peux le rêver, tu peux le faire » de Walt Disney.

Et, c’est tout à fait vrai.

Pourtant, plus nous grandissons, moins nous croyons en nos rêves et en nos capacités de les réaliser.

En fait, à l’école, nous avons tellement bien appris à être sérieux et à nous ranger sagement dans des cases et quand lorsqu’enfin nous pouvons réaliser nos rêves, nous ne rêvons plus du tout.

Mais, pourquoi sommes-nous sur Terre ? Pourquoi avons-nous cette capacité incroyable qui est de rêver ? 

Autrement dit, il est bien plus que temps d’arrêter de croire que nous sommes « adultes » et que pour cela nous devons être sérieux et faire les choses sérieusement dans notre vie.

En effet, et si nous étions simplement de grands enfants qui désormais peuvent réaliser leurs rêves ?

 

0e6ce0da90fe98816e6c96730541e2ec

3 – Réaliser ses rêves : parce qu’on est là pour être différent

Réaliser ses rêves, c’est prendre conscience que nous sommes là pour être différents. 

Pourtant, nous avons plutôt appris à nous conformer aux uns et aux autres, à rentrer dans un moule et à ne surtout pas en sortir.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :Accepter ce que l’on ne peut pas changer, une clé pour aller de l’avant

Mais, nous le voyons bien que nous sommes à l’étroit dans notre vie. Et ce sont nos rêves qui vont nous aider à devenir qui nous sommes vraiment. 

La différence fait peur.

En fait, quand on pense « différence » nous avons l’impression que nous avons un combat à mener contre les autres. Alors que pas du tout.

En effet, être différent, c’est simplement être soi et suivre ses rêves. Ni plus ni moins.

Nous ne sommes pas là pour être supérieurs ou inférieurs, nous ne sommes pas là pour nous justifier. Nous avons simplement à être et à faire à notre manière, à notre rythme. 

4 – Parce qu’on fait simplement notre part 

Réaliser ses rêves, c’est se mettre au service de nous-mêmes, des autres et du monde même.

Alors, pas besoin de tout révolutionner, de faire des choses grandioses ou de prendre toute la place. 

En fait, nous sommes là pour simplement faire notre part.

Finalement, quand on réalise nos rêves, on suit notre cœur qui a n’a rien à prouver, rien à justifier, rien à prendre, il a juste à offrir. 

Autrement dit, réaliser ses rêves, c’est offrir le meilleur de nous-mêmes au monde, aussi petit soit notre geste. 

5 – Réaliser ses rêves : parce qu’on a une bonne raison de se lever le matin

D’une manière un peu plus concrète, réaliser ses rêves est une bonne raison de se lever le matin.

En effet, s’occuper de nos rêves donne un vrai sens à notre vie. Pourquoi ? Parce que nos rêves nous invitent à chercher en nous le meilleur de nous-mêmes : nos compétences, nos qualités, nos talents, mais aussi nos plus belles émotions : la joie, l’amour, l’espérance, la détermination, la persévérance, l’humilité aussi.

Alors, si aujourd’hui, tu ne sais pas trop pourquoi tu te lèves le matin, si ton quotidien ne te fait pas battre ton cœur dès le réveil, c’est qu’il est grand temps de réaliser tes rêves.

17f4ebe206d48ef562132e2f3d0e94d1

6 – Réaliser ses rêves : parce qu’on se couche avec le sourire

Réaliser ses rêves, c’est se lever le matin avec entrain, et c’est aussi se coucher avec le sourire, avec ce sentiment d’avoir avancé, d’avoir vécu une journée qui valait la peine et qui a du sens pour nous.

En fait, c’est se sentir au bon endroit, à faire la meilleure chose possible.

En effet, nos rêves ont ce pouvoir-là, celui de nous ancrer pleinement dans le moment présent et d’être comblé ! 

Oui, nos rêves, ce n’est pas que penser au futur et à l’imaginer meilleur que notre présent. Ils servent avant tout à rendre notre présent plus savoureux, plus joyeux ! 

7 – Parce qu’on montre l’exemple aux personnes qu’on aime

Ce n’est pas toujours évident de réaliser ses rêves, car il est bien rare de se souhaiter à soi-même le meilleur.

Alors, nous allons changer notre manière de penser. Pensons aux autres, aux personnes que nous aimons le plus au monde.

Pourquoi croyons-nous qu’elles sont sur Terre ? Pour le meilleur. Pour être heureuses.

En fait, pour réaliser leurs rêves. 

C’est pourquoi il est essentiel de leur montrer l’exemple. Car, nous l’avons bien remarqué, les autres n’écoutent pas nos conseils, mais ils s’inspirent de ce que nous faisons.

Autrement dit, si tu veux aider les personnes de ton entourage à être heureuses, à vivre pleinement leur vie, alors il est temps de t’occuper de tes rêves.

8 – Parce que nos rêves nous aident à tenir en cas de coup dur

Réaliser ses rêves nous permet de tenir dans les moments difficiles de notre vie. En effet, la vie parfois nous tape fort sur la tête, ça fait mal. On tombe à genoux et pour nous relever, il nous faut une grande force, et surtout une bonne raison.

C’est pourquoi il est aussi important de réaliser ses rêves, pour avoir une bonne raison de nous relever dans les moments difficiles. 

En fait, trop souvent, nous prenons le moins de risques possibles dans notre vie, pour ne pas se mettre trop en danger et ne pas trop souffrir.

En effet, nous croyons que ce sont nos rêves qui vont nous faire souffrir si on n’arrive pas à les réaliser.

Or, c’est tout à fait l’inverse. C’est l’espoir de réaliser nos rêves, de chaque jour faire un petit pas dans leur réalisation qui va nous faire tenir le coup.

9 – Réaliser ses rêves : parce qu’on laisse une trace 

Nous avons peur de mourir, même lorsque nous vivons dans le déni et que nous ne voulons pas y penser.

C’est normal d’avoir peur de mourir.

En fait, réaliser ses rêves est un moyen de surmonter la peur de la mort. En effet, nous avons le sentiment de laisser une trace. Pas forcément une grandiose, mais une petite qui fait que le monde est un peu plus beau.

Car, ne crois pas qu’il faille découvrir des remèdes ou faire d’autres grandes choses pour rendre le monde meilleur.

Finalement, rendre le monde meilleur, c’est y apporter de notre joie et de notre amour. Et quoi de plus puissant que de réaliser ses réaliser pour ressentir de la joie et de l’amour ?

Alors, laisse la trace de tes plus beaux sentiments et émotions. Contamine le monde de ta joie et de ton amour en réalisant tes rêves.

10 – Réaliser ses rêves : parce que nous n’avons rien d’autre de mieux à faire

Cette dernière raison est l’une de mes préférées, c’est celle qui me pousse toujours à me relever après un échec et à continuer de vouloir réaliser mes rêves.

Parce que, quand on y réfléchit bien, nous n’avons rien d’autre à faire ici que de réaliser nos rêves ?

Oui, qu’avons-nous à faire ? Être heureux ? Donner le meilleur de nous-mêmes ? Apprendre ? Expérimenter la vie ?

Alors, nous sommes là pour réaliser nos rêves. C’est notre moteur pour vivre pleinement notre vie.

Autrement dit, réaliser ses rêves, car il n’y a rien de mieux à faire ! 

f06610912e850021ed8f840bcbc8799e
f06610912e850021ed8f840bcbc8799e

En 2022 quand la question du genre chamboule le monde professionnel

Comment les entreprises peuvent accompagner et aider l’intégration des personnes transgenres au sein des équipes ? Pénètrent petit à petit au sein des entreprises. Les grands groupes prennent les devants, parfois plus rapidement que le reste de la société.

En 2022 quand la question du genre chamboule le monde professionnel
En 2022 quand la question du genre chamboule le monde professionnel @redbubble.com

La transidentité, c’est quoi ? 

On parle de personnes transgenres ou trans pour nommer les personnes qui ne se sentent pas en accord avec l’identité de genre attribuée à leur naissance. Dans la majorité des cas, on attribue le genre d’une personne selon son sexe biologique. Par exemple, une personne née avec un sexe masculin sera considérée comme appartenant au genre masculin.  Les personnes transgenres ont, elles, un sentiment intense de discordance avec l’identité de genre attribuée, c’est ce qu’on appelle la dysphorie de genre. Une situation qu’a connue notre intervenante, Laure Delahaye, une femme transgenre née garçon. Les personnes trans ont le choix de suivre ou de ne pas suivre des traitements médicaux ou des interventions chirurgicales pour faire coïncider leur identité de genre avec leur sexe biologique.  « Il y a autant de transitions que de personnes trans, il y a des personnes qui vont jusqu’aux opérations, d’autres qui ne font aucune opération, ça dépend » nous précise Laure Delahaye. 

Orientation sexuelle et transidentité 

Le genre se différencie de l’orientation sexuelle. Quand on parle de préférences ou d’attirances sexuelles, on décrit une orientation sexuelle. Et il en existe plusieurs : l’hétérosexualité (une personne est attirée par une personne du sexe opposée), l’homosexualité, (une personne homosexuelle est attirée par une personne du même sexe), la bisexualité (une personne est attirée par les deux sexes) ou encore l’asexualité (une personne asexuelle n’éprouve d’attirance pour l’autre).

Le genre va quant à lui définir notre identité personnelle, celle à laquelle on se sent appartenir. On parle de cisgenre lorsqu’on se sent appartenir au genre attribué à notre naissance selon notre sexe biologique, de transgenre lorsqu’il y a un profond désaccord avec le genre assigné et de non-binaire lorsqu’on se sent ni homme ni femme. 

Même si l’identité et les orientations sexuelles relèvent de l’intime, il arrive que ces questions soient abordées dans un cadre professionnel.  Laure Delahaye est une femme trans lesbienne et a déjà vécu des situations de travail complexes à gérer. Elle raconte cette anecdote où l’un de ses supérieurs lui propose de porter des chaussures en adéquation avec son orientation sexuelle, “ donc il me faut des chaussures avec le drapeau lesbien sur le côté ? “ s’interroge -t-elle. 

Les difficultés en entreprise 

Discriminations, moqueries, mauvaise utilisation du genre,  il existe de nombreuses difficultés pour les personnes trans en entreprise. Les marques de rejet, de harcèlement ou de violences envers les personnes trans peuvent être bien réelles au travail. En France, les discriminations fondées sur l’orientation sexuelle ou l’identité de genre d’une personne sont punies par la loi. La transphobie est un délit passible de sanctions pénales. Les personnes transgenres sont protégées par le Code pénal, le Code du travail, ou la loi portant droits et obligations des fonctionnaires. 

Laure Delahaye rappelle les étapes à suivre si l’on est face à de la discrimination au travail “ le mieux à faire, c’est de se rapprocher des RH. Si les RH ne sont pas du tout alertées sur les sujets LGBT, inclusion, etc., il faut alors se rapprocher des associations qui pourront rappeler la loi et que les discriminations sont condamnables.”

27599d0b4b4f4d83caffe8d845859a18

Accompagner les transgenres en entreprise

Pour accompagner les personnes trans en entreprise, il existe des associations, comme  L’Autre Cercle qui œuvre à l’inclusion des personnes LGB. En partenariat avec l’Association nationale des directeurs des ressources humaines (ANDRH), l’association à publier un petit guide à destination des managers et RH. Un document qui compile les bonnes pratiques et aide les responsables à trouver des éléments de réponses à des questions comme  « Comment éviter les tabous sur la transidentité en entreprise et aborder ce sujet de manière professionnelle ? » ou « Comment permettre à une personne dans mon équipe de vivre sa transition sans s’éloigner du collectif de travail ? » ou encore « Comment l’entreprise peut-elle accompagner une personne en transition tout en répondant aux impératifs économiques et légaux ? ». 

« Autre chose que les entreprises peuvent faire c’est mettre un surnom sur la fiche de paie » conseille Laure Delahaye. « Pouvoir changer le prénom de la personne sans la nouvelle carte d’identité, c’est possible. C’est à ne pas négliger » ajoute-t-elle. 

Comment être un bon allié 

« Pour être un bon allié, il faut être à l’écoute » déclare Laure Delahaye.  Pour accompagner sereinement une personne trans au sein d’une entreprise, plusieurs maladresses peuvent être évitées. Un exemple simple selon elle : « Il faut éviter de mégenrer la personne », c’est-à-dire utiliser le mauvais pronom (il/elle) pour s’adresser ou nommer son ou sa collègue. Les entreprises ont leur rôle à jouer sur ce sujet et il existe des exemples de transition réussies. Une bienveillance qui peut retentir bien au-delà du cercle des employés et attirer de nouveaux talents. « On avance beaucoup sur la question, c’est super. Beaucoup d’entreprises développent leur politique Diversity, Equity, Inclusion. On va vers quelque chose de plus inclusif en entreprise et même dans la société, donc il ne faut pas baisser les bras. Jamais » conclut Laure Delahaye.

développement personnel,jeunes

Tous ceux qui se sont occupés de leur avenir en négligeant les 24 heures présentes ont laissé des lacunes partout dans leur existence.

Tous ceux qui se sont occupés de leur avenir en négligeant les 24 heures présentes ont laissé des lacunes partout dans leur existence.
Tous ceux qui se sont occupés de leur avenir en négligeant les 24 heures présentes ont laissé des lacunes partout dans leur existence. @gettyimages

Bien que trouver sa voie soit primordial pour notre épanouissement personnel, il arrive parfois que l’on perde son chemin. On se retrouve piégé dans une vie qu’on n’a pas choisis, une vie qui ne nous convient pas avec le sentiment amer de n’avoir aucun but.

La passion et l’aventure se dissipent assez rapidement, laissant place à une routine de plus en plus ennuyeuse, de plus en plus mortelle, une routine sans fin…

Mais, la vérité est que trouver sa voie est avant tout un choix conscient, un choix courageux qui se trouve être à la portée de celui qui n’a pas peur plongé au plus profond de lui-même pour trouver les réponses.

Il est vrai que ce n’est pas toujours évident de puiser en soi les ressources nécessaires pour trouver sa voie, pour suivre le chemin que l’on est sensé suivre.

Mais il va bien falloir le faire…

La vie est avant tout un voyage passionnant. Si vous voulez mener une vie riche et inspirante, vous ne pouvez vous permettre de naviguer dans le brouillard sans gouvernail ni boussole.

Vous ne pouvez pas vous permettre de simplement suivre le courant. Vous devez tout faire pour trouver votre voie, votre vocation, votre raison d’être…

Autrement, vous passerez à côté de vote vie.

La seule voie que vous pouvez suivre est la voie que vous dicte votre cœur. La voie de la passion, la voie de l’accomplissement personnel.

voyons ensemble comment trouver sa voie.

Une vision à long terme

Trouver sa voie, c’est avant tout penser à long terme. Je suis prêt à parier que vous n’avez jamais pris le temps d’avoir une vue d’ensemble sur votre vie, de penser à ce que serait votre avenir à long terme.

Comment serait votre vie dans 5 ans ? 10 ans ? 20 ans ?

Personne ne prend réellement le temps d’y réfléchir. Pourtant ça a le pouvoir de transformer votre vie…

Vous entendrez beaucoup de personnes vous dire que tout ce qui compte c’est le moment présent, ici et maintenant. Certes, le moment présent est important, mais si vous n’avez pas une vision à long terme, vous aurez tendance à prendre les mauvaises décisions, à faire les mauvais choix

Vous prendrez des décisions qui peuvent sembler judicieuses sur le moment, mais dont les conséquences peuvent être terribles pour votre avenir.

Prenez un peu de temps et réfléchissez à la vie que vous voulez mener, à la personne que vous voulez être, à la voie que vous voulez poursuivre…

Quel genre de personne voulez-vous incarner ?

Voulez-vous incarner le courage et la détermination ? Ou au contraire, la peur et la lâcheté. Parce qu’au final, ne pas osez suivre sa voie c’est faire preuve de grande lâcheté.

Alors, ne laissez plus la peur gouverner votre vie. Ne laissez plus le doute être votre maitre…

mais au contraire osez être la personne que rêver d’être…

 

Comment trouver sa voie ? des réponses précises à des questions précises

S’il y’a bien une chose que j’ai apprise, c’est qu’en posant les bonnes questions, on finit toujours par trouver les bonnes réponses.

Pour trouver sa voie, il faut prendre le temps d’être à l’écoute de soi-même. Certes, cela demande beaucoup de courage pour le faire. Le courage de voyager au plus profond de son être pour trouver les réponses.

Ces réponses ont le pouvoir de transformer votre vie.

J’aimerais vous proposer un petit exercice pour vous aider à trouver votre voie. Cet exercice est extrêmement simple et en même temps extrêmement puissant.

Tout ce que vous aurez à faire c’est de répondre à ces simples questions :

Si vous aviez toutes les ressources, tout l’argent, toutes les compétences dont vous avez besoin, que feriez-vous ?

Quelle voie suivriez-vous ?

Si vous aviez, la garantis, de réussir à 100 %, que feriez-vous ?

Notez au moins 10 réponses. Pas moins.

Prenez un peu de temps et réfléchissez-y. Pensez aux choses auxquelles vous êtes capable d’y consacrer toute votre vie, votre énergie et même votre vie.

Pensez aux choses que vous aimez faire, qui vous procurent le plus de plaisir. Vous avez déjà les réponses en vous, il vous suffit d’aller les chercher.

Cependant, il est primordial d’être tout à fait honnête avec vous même.

Ne vous préoccupez pas de savoir si c’est possible ou pas. Ce n’est pas important. Le plus important à présent c’est de déterminer exactement ce que vous voulez. On s’occupera du comment plus tard.

Les deux principales causes qui peuvent éloigner une personne de sa voie sont le manque de clarté et la peur de l’échec. Vous ne devez jamais les laisser vous empêcher d’avancer.

Trouver sa voie, un premier pas qui peut faire toute la différence

Parfois, il suffit que d’un seul pas pour que notre vie prennent un tournant, et c’est justement ce premier pas qui est souvent le plus difficile.

À présent que vous avez vos 10 réponses, vous devez faire un choix.

Si vous ne pouvez choisir qu’une seule de ses réponses, si vous ne pouviez prendre qu’une seule voie. Laquelle prendriez-vous ?

Je suis sur qu’il y’en a une qui sort du lot, une qui vous appelle. Ne l’ignorez pas, mais au contraire ayez le courage de décider.

Une fois que votre choix est fait, prenez une autre feuille et notez toutes les idées qui vous viennent à l’esprit pour que vous puissiez suivre cette voie.

Notez les premières actions que vous pouvez mettre en place.

Notez les obstacles qui vous font face. Peu importe ce que c’est, une fois que vous l’aurez identifié, vous saurez comment y remédier.

Pensez également aux ressources dont vous disposez. Notez tout.

Après ce travail de clarification. Certaines idées commenceront à émerger. Il est primordial que vous agissiez immédiatement sans plus attendre.

Alors, AGISSEZ MAINTENANT et souvenez-vous qu’avec une bonne dose de courage, de volonté, et de détermination, rien n’est impossible.

Votre rédactrice en chef,

Diana Abdou

8fd0a13a0ceb4837e5993515fc9a2660
8fd0a13a0ceb4837e5993515fc9a2660

Les meilleurs fonds de teint pour une jolie peau

Les meilleurs fonds de teint pour une jolie peau
Les meilleurs fonds de teint pour une jolie peau @givenchybeauty.com

Sèche, mixte ou grasse, à chaque type de peau son fond de teint spécifique. Fluide, poudre compacte ou crème : nous avons sélectionné les meilleurs fonds de teint du moment chez beautysucces, qui est adapté à vos besoins. Lequel sera le vôtre ? Sélection.


FOND DE TEINT FLUIDE, COMPACT, EN POUDRE : QUELLE TEXTURE DE FOND DE TEINT CHOISIR ? 

Pour obtenir un teint parfait, choisir son fond de teint relève parfois d’une véritable épreuve. Si les peaux normales à mixtes n’ont pas de réelles contre-indications en termes de texture de fond de teint, il n’en est pas de même pour les autres types de peau. En effet, les textures liquides et crémeuses sont idéales pour les peaux sèches quand les fonds de teint mousseux ou poudres (qui ont tendance à assécher la peau) profitent aux peaux grasses par exemple. 

La texture choisie dépend également du type d’application que l’on favorise. Pour les fonds de teint fluides ou mousseux, deux solutions s’offrent à nous : ils aiment les pinceaux mais fondent volontiers aussi entre nos doigts et notre visage. Les fond de teints compacts s’appliquent avec une éponge quand les poudres ont besoin de leur houpette.

LE MEILLEUR FOND DE TEINT SELON MON TYPE DE PEAU ? 

Peau normale ? Sèche ? Mixte ? Grasse ? La nature de notre peau est un élément primordial dans le choix de notre maquillage, notamment en ce qui concerne notre teint. En termes de texture oui, mais pas que ! Les formules proposées par les différentes marques ne sont pas créées par hasard. À chaque composition, ses bienfaits et son type de peau.  

PEAU SÈCHE ET SENSIBLE 

Il y a une solution pour couvrir chacune des problématiques que peuvent rencontrer les peaux sèches. Celles-ci peuvent être déshydratées et ont donc besoin d’un fond de teint composé d’eau principalement ou d’un produit teinté à la formule hydratante – comme une BB crème. Mais ce type de peau manque généralement de gras, ce qui conduit à choisir un fond de teint enrichi en huile végétale pour réconforter l’épiderme. Afin de dissimuler les rougeurs et autres imperfections pouvant affecter les peaux sèches, il est conseillé de privilégier les fonds de teint minéraux. Un correcteur peut être appliqué sur les zones à imperfections juste après. Ainsi, on évite le surplus de fond de teint et l’effet masque. 

PEAU NORMALE À MIXTE

Ces types de peau ont (plus ou moins) l’embarras du choix dans le sens où la quasi-totalité des fonds de teints sont adaptés. Il faut donc choisir la formule et la couvrance souhaitées en fonction de ses besoins. Les femmes aux teints ternes se tournent vers des soins teintés lumineux et éclatants quand les teints brillants recherchent les produits mat ou semi-mat. 

PEAU GRASSE 

Les peaux grasses ont tendance à briller à cause d’une surproduction de sébum. Pour contrer ces effets disgracieux, on se tourne vers un fond de teint non comédogène et on bannit les formules à base d’huiles. On le choisit matifiant sans hésitation. Liquide ou compact, on peut volontiers coupler ce soin teinté à une poudre libre neutre ou teintée (sans paillettes aucune). 

PEAU MATURE 

Fini les fonds de teint qui filent dans les rides. Désormais, nombreux sont les fonds de teint fluides à la texture légère et composés d’actifs anti-âge qui, en plus de protéger notre peau, permettent de l’unifier et de la lisser pour un teint naturellement sublimé. Idéal donc pour une peau mature ! 

FOND DE TEINT 2022 : LES MEILLEURS PRODUITS DU MOMENT 

À DÉCOUVRIR DANS CETTE GALERIE :

PRISME LIBRE SKIN-CARING MATTE | GIVENCHY BEAUTY

Givenchy présente : le fond de teint Prisme Libre Skin-Caring Matte, le premier³ fond de teint longue tenue qui offre un fini mat lumineux tout en apportant les bienfaits d’un soin. Composée à 82 % de base soin⁴ et à 97 % d’ingrédients d’origine naturelle², sa formule corrige le teint tout en préservant son hydratation.

TEINT BELLE MINE NATURELLELES BEIGES| CHANEL

Un fond de teint au résultat naturel, donnant à la peau l’éclat d’une journée passée au grand air. Sa texture fine et fondante s’étire sur la peau, formant un film imperceptible à l’œil et au toucher, comme une seconde peau. Grâce à sa combinaison de pigments et de poudres réflectrices de lumière le grain de peau parait plus lisse. Les imperfections sont atténuées. Le teint est unifié, sans démarcation ni effet de matière. Grâce à sa couvrance modulable et sa formule longue tenue, la peau resplendit pendant 12 heures*.

Fond de Teint Fluide Naturel| YVES SAINT LAURENT

Infusée d’extrait de fleurs de Calendula, la formule de Touche Éclat Le Teint offre un teint unifié longue durée. Sa texture légère et fluide assure un confort optimal et une couvrance moyenne idéale sans effet matière pour camoufler les imperfections et rougeurs. La formule perfectionnée de Touche Éclat. Le Teint infusée de Mauve et de Ruscus protège la peau et illumine le teint sans brillance pour un effet bonne mine anti-terne immédiat.
Le teint est embelli, lumineux et naturellement plus éclatant

Double Wear Teint Naturel Mat Longue Tenue SPF 20 I ESTEE LAUDER

Estée Lauder présente le Nouveau fond de teint Double Wear. Avec sa couvrance modulable de légère à moyenne et son fini mat lumineux, il uniformise votre teint et révèle l’éclat naturel de votre peau sans l’alourdir, grâce à sa texture fluide respirante.

Everlasting Teint Mat Haute Tenue & Hydratation I CLARINS

Le fond de teint Everlasting Fluid maquille, mais pas que… Il sublime, hydrate et protège la peau des méfaits de la pollution tout en la laissant respirer. Une association de poudre de bambou et de silice d’origine naturelle à l’action matifiante. Et pour garantir une couleur de teinte fidèle, Clarins a ajouté le complexe SKIN TONE OPTIMIZING : des pigments, des nacres rosées et des poudres soft-focus pour une couleur lumineuse et un teint homogène. Grâce à ce complexe, votre teint est éclatant et rayonnant.

Terracotta Skin Fond de Teint Stick I GUERLAIN

Le Fond de Teint Stick Terracotta Skin allie l’expertise bonne mine Terracotta à un nouveau format ultra-pratique à glisser dans son sac. Sa formule affine le grain de peau pour un teint unifié et sublimé d’un éclat ensoleillé tandis que des cires et pigments enrobés assurent le confort et apportent une couvrance modulable.

Cover Expert SPF15 Fond de Teint Fluide I BY TERRY

Le visage est naturellement sublimé, unifié et visuellement rajeuni, le maquillage est simplement parfait. Grâce à son indice de protection anti-UV SPF 15, il préserve au quotidien la jeunesse et l’éclat de votre peau.

laura kent 7

Pour l’automne laissez vous inspirer sur les tendances Laura Kent

Nouvelle année, nouvelles tendances. Et oui, il est temps de donner un bon coup de fouet à notre garde-robe en shoppant de nouvelles pièces à la pointe de la mode. Besoin d’inspiration ?

Pour l'automne laissez vous inspirer sur les tendances Laura Kent
Pour l’automne laissez vous inspirer sur les tendances Laura Kent @us.asos.com

Même si la rentrée ne nous ravit franchement pas, on peut se consoler en imaginant à quoi pourrait ressembler notre garde-robe pour cette nouvelle ère. Les robes à fleurs et autres shorts en lin sont rangés dans l’armoire jusqu’à l’année prochaine, et on commence déjà à ressortir quelques pièces de notre penderie d’automne. Oui, nos basiques des années précédentes vont pouvoir, une saison encore, nous aider à avoir un style dément à l’épreuve de la fraîcheur et des feuilles qui tombent. Chemises à rayures BCBG, pantalons à pinces, blazer prince-de-galles… Mais avec tout cela, il faut y implémenter des tendances ! C’est ainsi que notre silhouette semblera moderne et dans l’air du temps. Mais alors quelles sont les 5 tendances que l’on peut shopper chez Laura kent pour des prix très abordables ? 

LAURA KENT Robe à superbe motif

Cette robe de la marque Laura Kent est exactement ce qu’il vous faut, si vous souhaitez adopter un modèle à encolure ronde au style mode. Avec cette robe, offrez-vous le bien-être et la douceur d’une matière mélangée haut de gamme à part de viscose extensible.

KOMPLIMENTE Pantalon de coupe droite

Vous rêvez d’un pantalon féminin parfaitement adapté à votre morphologie? Ce modèle de la marque Komplimente pourrait vous combler avec sa coupe optimale! Ce modèle est intemporel grâce à sa coupe Straight-Fit. Sa ceinture montée est d’une hauteur moyenne. Grâce à son coloris uni, il s’associe facilement. La part de fibre synthétique rend la matière facile à entretenir.

AMY VERMONT Manteau court au look bicolore

Vous trouverez nécessairement l’article répondant à vos besoins dans cette collection comme ce manteau confortable à poches plaquées AMY VERMONT. De plus, finition contrastée orne le manteau. La matière à part majoritaire de viscose offre une douceur digne de la soie et une élasticité très agréable à ce manteau. Une glissière permet de fermer ce manteau.

ALBA MODA Chemisier imprimé Différents motifs graphiques

Misez sur un look confortable pour vous prélasser grâce à cette veste-chemise à col classique de la marque Alba Moda! Confectionné en coton mélangé de qualité, le modèle se distingue à la fois par son grand confort et par sa facilité d’entretien. De plus, un motif graphique actuel orne la veste.

ALBA MODA Bottines à reflets scintillants

Réinventez votre style et soyez au top de l’élégance avec ces bottines Alba Moda! Elles ont un talon aiguille de 9 cm. Ces bottines montent jusqu’à la cheville et ont une hauteur de tige d’env. 15 cm. Semelle de marche lisse. Conviennent pour des pieds moyens. Elles sont à glissière les rendant faciles à enfiler.

Mort d'Elizabeth II : quelle différence entre reine et reine consort, le titre accordé à Camilla ?
Mort d’Elizabeth II : quelle différence entre reine et reine consort, le titre accordé à Camilla ?

Mort d’Elizabeth II : quelle différence entre reine et reine consort, le titre accordé à Camilla ?

Mort d'Elizabeth II : quelle différence entre reine et reine consort, le titre accordé à Camilla ?
Mort d’Elizabeth II : quelle différence entre reine et reine consort, le titre accordé à Camilla ? @zimbio.com

Après la mort de la reine Elizabeth II, le statut de son fils a changé. Mais qu’en est-il pour la seconde épouse du nouveau roi, Charles III ?

Charles III est aujourd’hui le nouveau roi d’Angleterre après le décès de sa mère, la reine Elizabeth II, le jeudi 8 septembre.

Et son épouse, Camilla est concomitamment devenue reine consort. Pourtant ce titre n’était pas forcément automatique pour la seconde épouse du nouveau roi.

En effet, le statut de reine, de reine consort et de princesse consort est bien différent.

Reine consort, même sort que celui du roi mais sans la souveraineté

Le titre de reine consort confère ainsi à Camilla les mêmes titres que son mari et le même “sort” sans toutefois l’accès à la souveraineté et sans le statut de chef des armées. Le titre de reine “tout court” s’acquiert par ascendance.

Si le roi mourait avant, elle deviendrait veuve du roi, reine douairière et non reine-mère, titre réservé à la mère du souverain à venir c’est-à-dire William dans l’ordre d’accession au trône.

Un statut décidé par la reine par anticipation

La reine Elizabeth II avait prévu le coup. Pour permettre à Camilla Parker-Bowles de recevoir le titre de reine consort, la souveraine avait exprimé son “vœu sincère” pour qu’elle accède à ce titre “quand le jour sera venu”.

Mais elle ne l’a décidé qu’en février dernier. Le mariage avec le prince de Galles depuis dix-sept ans n’étant pas suffisant pour qu’on lui accorde ce titre, comme le rapporte Le Monde.

Si la reine d’Angleterre n’avait pas fait cette démarche, Camilla aurait été princesse consort et non reine consort.

D’ailleurs comme le mari d’Elizabeth II, le prince Philip qui avait le statut de prince consort et non de roi consort.

Pour certains, ce choix fait au préalable par la reine est la preuve de la légitimité qu’elle accorde à l’épouse de son fils et son attachement, comme le rapporte Elle.

DIANA ABDOU

Rédactrice en chef

fa84927f8ea06c4407b990a185e5ae7e
fa84927f8ea06c4407b990a185e5ae7e

En Afrique subsaharienne, les femmes de l’ombre pour parvenir à l’égalité des sexes, prévient l’ONU dans un nouveau rapport

Ebola, VIH et Covid-19 sont révélateurs des disparités sanitaires, sociales, économiques qui frappent les femmes sur le continent.

En Afrique subsaharienne, les femmes de l'ombre
En Afrique subsaharienne, les femmes de l’ombre pour parvenir à l’égalité des sexes, prévient l’ONU dans un nouveau rapport @geo.fr

Selon ce rapport, publié par ONU Femmes et le Département des affaires économiques et sociales des Nations Unies (DESA), les défis mondiaux, comme la pandémie de COVID-19 et ses séquelles, les conflits violents, les changements climatiques et les attitudes négatives à propos de la santé et des droits sexuels et reproductifs des femmes aggravent davantage les disparités entre les sexes.

Le document, intitulé « Les progrès vers la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD) : la situation sur le genre en 2022 », souligne qu’au rythme actuel, l’ODD 5 – la réalisation de l’égalité des sexes – ne sera pas atteinte d’ici 2030.

Des crises en cascade

« À un moment où nous sommes arrivés presque à mi-parcours sur la voie vers 2030, les droits des femmes et de l’égalité des sexes ont atteint un point décisif. Il est essentiel que nous nous rassemblions maintenant pour investir en faveur des femmes et les filles afin de reprendre et d’accélérer les progrès à accomplir. Les données montrent indéniablement des régressions dans leur vie, qu’aggrave la crise mondiale – que ce soit en matière de revenus, de sécurité, d’éducation ou de santé. Plus nous prendrons du temps pour inverser cette tendance, plus le coût s’accroîtra pour nous toutes et tous », a déclaré Sima Bahous, Directrice exécutive d’ONU Femmes.

Selon Maria-Francesca Spatolisano, la Sous-Secrétaire générale à la coordination des politiques et aux affaires interorganisations à DESA, « les crises en cascade partout dans le monde mettent en péril la réalisation des ODD, et les groupes de population les plus vulnérables, en particulier les femmes et les filles, subissent un impact disproportionné à cet égard. « L’égalité des sexes est la base qui permet d’atteindre tous les ODD, et elle devrait se situer au cœur des intentions de reconstruire en mieux », a-t-elle ajouté.

Sans une action rapide, les systèmes juridiques qui ne permettent pas d’interdire la violence à l’égard des femmes, ne protègent pas les droits des femmes dans le mariage et la famille – par exemple en refusant aux femmes le droit de transmettre leur nationalité à leurs enfants ou d’hériter – ne leur assurent pas un salaire et des avantages égaux au travail, ne garantissent pas l’égalité des droits des femmes en matière de propriété et de contrôle foncier pourraient se perpétuer pendant des générations à venir.

image1024x768