La peur de perdre est présente dans presque toutes les sphères de notre vie.

Nous avons peur de perdre notre conjoint, notre emploi, nos amis. Nous avons peur de perdre la face, de perdre une argumentation, nos biens, notre santé. Nous avons aussi peur de perdre notre confort et notre routine, devant des changements imminents.

À cause de ces peurs, nous nous crispons dans des attitudes plus rigides pour ne rien perdre; nous tentons de contrôler tous nos environnements, de tout planifier, tout prévoir, tout superviser. Nous refusons d’adhérer aux changements, nous développons une tendance plus forte au contrôle et à la résistance, puis, nous devenons plus jaloux et angoissés. Quand nous avons l’impression que nous sommes sur le point de vraiment perdre quelque chose, nous intensifions davantage nos comportements anxieux, alors, le stress nous ronge et nous épuise.

Et pourtant, est-ce que notre peur de perdre quelque chose nous a déjà préservés de perdre quelque chose?

Est-ce que parce que nous avons peur de perdre nous ne perdons jamais rien? Bien sûr que non! Certes, la peur peut nous amener à être plus prudent, mais bien souvent elle n’empêchera pas notre couple de s’étioler, notre emploi de se terminer, nos relations de s’appauvrir. Elle ne nous préservera pas de la faillite, des aléas de la vie quotidienne, des problèmes de santé, des changements…

Cependant, la peur de perdre nous garantit quand même certaines choses : entre autres, celles de gâcher notre présent, de ruiner notre humeur, de perturber notre sommeil. Elle risque aussi, parce que nous adopterons des comportements indésirables basés sur la peur, de nous faire perdre notre conjoint(e), nos relations, notre emploi. Assurément, elle nous fera perdre notre calme, notre sourire et notre confiance en la Vie. S’il n’y a pratiquement aucun gain à entretenir la peur de perdre, pourquoi la maintenons-nous dans notre Vie?

Il n’y a aucune honte à avoir vous n’êtes pas la seule à connaitre cette crainte. Vous voulez tout de même faire changer cette situation, évoluer et ne plus être tout le temps stressée par la crainte qu’il s’éloigne de vous.

Se dire en permanence j’ai peur de le perdre et toujours penser à la rupture n’est pas une fatalité, vous pouvez parfaitement faire changer les choses et enfin connaitre un véritable bonheur dans votre vie de couple. Pour cela vous avez besoin de savoir quelles sont les raisons qui vous poussent à imaginer le pire.

A travers mes coachings, je suis en mesure de vous donner 4 éléments qui expliquent pourquoi une femme a peur de perdre son mari ou celui avec qui elle partage sa vie. Il est essentiel de mieux comprendre cette situation de manière à adapter des stratégies pour que cette douleur qui s’empare de vous ne soit plus qu’un lointain souvenir.

LE DÉVELOPPEMENT PERSONNEL POUR CESSER DE CRAINDRE DE LE PERDRE

Vous ne vous réveillez pas chaque matin avec cette angoisse qu’il vous quitte par simple plaisir, il y a des raisons logiques qui vous poussent à avoir de telles pensées. Pour en sortir, c’est le développement personnel qui peut vous aider à aller de l’avant.

Agir contre le manque de confiance en soi

Avoir peur de perdre son homme est souvent le signe d’un manque cruel de confiance en soi. En effet, vous vous dites tout le temps que vous n’êtes pas la femme qui lui correspond, qu’il peut trouver mieux ailleurs, que vous n’êtes pas assez jolie ou qu’il vous manque quelque chose. Je ne compte plus le nombre de femmes qui se trouvent dans cette situation. Tous les jours, lors de mes coachings privés il y a au moins une histoire qui ressemble à cette dernière.

Pourtant, il faut agir et penser bien différemment pour que votre vie de couple permette de vous épanouir.
Malgré les moments intimes, les instants de bonheur, le fait qu’il vous rassure sur ses sentiments, vous avez du mal à le croire et à être pleinement heureuse dans votre couple. Vous vous dites donc constamment j’ai peur de le perdre au profit d’une autre, ce qui peut mettre en péril votre histoire d’amour.

La peur de perdre est essentiellement liée à nos deux peurs fondamentales, celle de mourir…. et celle de vivre!

Parfois, pour certaines personnes, la peur de vivre est encore plus grande que celle de mourir : elle nourrit alors toutes les autres peurs.

Une peur a toujours une fonction vitale : elle nous indique clairement que nous ne nous faisons pas assez confiance à nos propres ressources et à la Vie. Il est donc possible, sans nous juger, d’accueillir nos peurs avec bienveillance pour ce qu’elles ont à nous enseigner, même si elles sont impuissantes pour ce qui est de changer la réalité. Si nous les accueillons, si nous nous accueillons avec nos peurs, nous saurons où nous avons besoin de nous aimer davantage… et nous aurons moins peur!

Alors, plutôt que de nous juger durement lorsque l’anxiété de la peur surgit, tentons de voir ce que ces peurs nous apprennent sur nous-mêmes. Car il y a au moins deux cadeaux lumineux dans chacune d’elles :

La pression de la famille

On sous-estime très souvent le rôle de la famille dans la vie amoureuse mais elle a un impact plus qu’important. Avoir peur de la rupture peut aussi être liée à la pression familiale qui s’exerce. Cette dernière peut se caractériser de deux manières et vous allez devoir là aussi vous affirmer afin de faire comprendre à vos proches que cette décision vous appartient.

1/ Votre famille vous met clairement et directement la pression (pour des raisons religieuse ou d’origines). Alors pour eux, vous devez trouver quelqu’un d’autre et cesser de fréquenter l’homme avec qui vous êtes actuellement. Si vous voulez le garder vous allez devoir faire face à vos proches et ce n’est jamais simple. De ce fait vous craignez de le perdre car il ressentira qu’il n’est pas le bienvenue.

2/ La pression peut aussi être indirecte. Imaginons que tous vos frères et sœurs vivent parfaitement en couple, se marient, ont des enfants, vous voulez les imiter et par conséquent le célibat est inenvisageable. Vous avez trouvé un homme et vous ne souhaitez pas le perdre mais non pas uniquement à cause des sentiments mais aussi pour éviter d’avoir à affronter le regard de vos proches, si vous êtes amenée à vous séparer.

Lorsque vous traverser cette situation, il n’est pas simple de s’épanouir et d’être heureuse, votre esprit est toujours tourné vers ce que pense votre famille de votre histoire. Plus que de perdre votre homme c’est la réaction de vos proches qui vous tétanise.

2 RAISONS SENTIMENTALES QUI EXPLIQUENT POURQUOI J’AI PEUR DE LE PERDRE

Outre les raisons liées au développement personne, il existe aussi des explications plus sentimentales qui provoquent cette crainte de perdre l’homme que l’on aime. Là aussi il en existe deux que je vous présente juste ci-dessous.

Le passé amoureux difficile

Bien évidemment quand la peur de perdre celui qu’on aime nous envahi c’est bien souvent la conséquent d’un passé amoureux délicat. Si votre ex s’est montré infidèle ou bien si l’homme avec qui vous êtes vous a déjà trahi par le passé, il est normal que vous soyez parfois nerveuse à l’idée que ça se reproduise. En effet, vous avez déjà vécu un moment difficile et vous ne voulez pas revivre cet épisode une nouvelle fois. Vous avez déjà souffert à cause des hommes, vos sentiments sont sincères, vous vous êtes attachée et il est donc impensable pour vous de subir à nouveau une déception amoureuse.

Avoir été trompée une ou plusieurs change radicalement la vision de l’amour, que l’on soit un homme ou une femme d’ailleurs. Il ne faut pas ressentir de la honte et avoir certaines craintes étant donné que votre cœur a déjà été brisé. C’est une manière de vous protéger et de faire en sorte de ne pas retraverser ce moment de tristesse.
Pourtant si vous tenez à vous épanouir, vous allez devoir aller de l’avant et faire confiance à nouveau. C’est indispensable.

Parce que vous l’aimez trop !

Mais avoir peur de perdre son homme ne s’explique pas uniquement par des choses négatives. Depuis le début de l’article, et j’en suis conscient, je ne fais référence qu’aux aspects négatifs, aux mauvaises raisons de s’inquiéter. Pourtant, ne croyez pas que j’ai oublié la principale. !

Si vous ne voulez pas que votre histoire d’amour se termine c’est tout simplement parce que vous êtes folle amoureuse de celui qui partage votre vie. C’est le père de vos enfants ou bien celui qui le sera, vous avez commencé à bâtir votre avenir avec lui et pour vous il n’y en a pas d’autres.

Ce n’est peut-être pas le plus beau, il n’est pas parfait mais il vous complète et il est unique à vos yeux. Vous ne voulez pas vivre sans lui. L’amour est trop important. C’est donc une merveilleuse raison que de vouloir rester avec lui-même si vous ne devez pas constamment penser au pire et craindre la rupture.

Cela démontre toutefois une forte dépendance affective et à force d’être trop étouffante, vous risquez d’obtenir l’effet inverse à celui souhaité. Laissez le respirer et apportez lui du bonheur chaque jour. Ainsi vous verrez qu’il ne pourra plus se passer de vous.

A LIRE AUSSI

Mode automne hiver : le guide des tendances 2021-2022

Les tendances mode de l’hiver 2021-2022 sont là. Et toutes les fashion addict se posent LA question : mais que porter en hiver ? Heureusement, on est sur le coup et on vous en dit un peu plus sur le style que vous devez adopter pour être pile dans la tendance mode automne hiver 2021-2022.

Tendances Mode
@Presse / vogue.fr

Si vous rêvez d’un hiver cocooning, la mode automne hiver 2021-2022 est là pour vous servir. Cet hiver, les tendances mode automne hiver 2021-2022 sont assez claires : restez au chaud, multipliez les couches et emmitouflez-vous. Mais surtout, restez stylée. 

Les défilés automne hiver nous ont déjà donné quelques idées sur les pièces mode hiver à adopter pendant la saison. L’occasion pour nous d’avoir une petite idée sur ce qu’il va falloir porter cet hiver. Et autant vous dire que l’hiver 2022 sera placé sous le signe du style. 

Quelles sont les tendances mode hiver 2021/2022 ?

Pour vous peindre le tableau des tendances mode automne hiver, on accueille des petites nouveautés et on retrouve des incontournables revisités. about:blank

Vidéo du jour :

Les imprimés triompheront sur le vestiaire hivernal. À commencer par les motifs animaliers, du léopard au zèbre, qui s’imposeront sur des accessoires, des manteaux et des robes. Cet hiver, on ose mixer les imprimés entre eux. Des fleurs avec des pois, des rayures avec des carreaux, du pied de poule avec du tie and dye, tout est permis.

Les volumes se la jouent XXL et nous font succomber un peu plus à la tendance de la mode oversize. Veste oversize, pull imprimé ou chemise boyfriend, on pioche dans le vestiaire masculin pour des looks boyish et stylés à la clé.

On oscille entre un style néo-bourgeois avec un tailleur pantalon imprimé et un style rock avec un total look cuir. En bref, on s’amuse avec les pièces fortes de la saison pour se créer un style mode qui nous ressemble. 

Quels sont les indispensables mode de l’automne hiver 2021/2022 ?

Certaines pièces mode se démarquent au rayon des tendances mode hiver 2021. Cette saison, le velours sera indiscutablement l’un des grands incontournables. Sur les pantalons, les robes, les jupes et les vestes, il s’impose. Il se mixe avec des gros pulls doudou, en laine ou en cachemire. 

Les combinaisons pantalons seront LA pièce à adopter cet hiver. Avec un blazer oversize, on craque illico. La robe longue bohème sera elle aussi de la partie, portée avec un gros pull oversize. 

Mode tendance
@Presse / lofficiel.be

Côté manteaux automne hiver, faites place au volume. Peau lainée ou doudoune, qu’importe le modèle, le manteau sera long et XXL. Le manteau en fausse fourrure est une nouvelle fois un indispensable de l’hiver. Symbole d’un esprit vintage dont on raffole, la fausse fourrure est idéale pour passer l’hiver au chaud (et à la pointe de la mode).

Niveau couleurs, cette saison, on aimera le vert sapin, le orange brûlé et le jaune poussin. Le bleu marine, lui, s’impose peu à peu comme le nouveau noir. Les tons pastel seront également au rendez-vous pour adoucir la grisaille de la saison hivernale.

Si le dressing hiver 2022 s’annonce très stylé, le shoesing n’est pas en reste. Les dad shoes, les babies, les boots motardes… les indispensables sont tous là, prêts à affronter la saison fraîche. Exit les cuissardes, les bottes hauteur genoux esprit sixties sont les nouvelles chaussures tendance à adopter tout l’hiver. 

Pour le reste, on vous laisse découvrir nos différents dossiers avec un décryptage des tendances mode hiver, des conseils mode et des sélections shopping réalisées rien que pour vous ! 

Quelles sont les 4 tendances chaussures de l’hiver 2021 ? @-

Soldes Mode unlimited : infos, bons plans, sélection shopping

Cette année les soldes d’hiver débutent le mercredi 12 janvier 2022 et se terminent le mardi 8 février 2022. Elles durent normalement 4 semaines. Les dates des soldes sur Internet sont les mêmes que les nationales, et cela peu importe où se situe le siège de l’entreprise.

Lire la suite

La mode et l’environnement

La plupart des consommateurs n’en sont pas conscients, mais la fabrication de leurs vêtements a de lourdes conséquences sur la planète. L’ impact de la mode sur l’environnement est triple car ce secteur est responsable…

Lire la suite
bimbo blonde

Nouvelle collection automne-hiver | mode femme | SHEIN

Shoppez les dernières nouveautés SHEIN et ayez toujours une longueur d’avance. Une centaine de look mis à jour quotidiennement. Suivez la dernière tendance de la mode! Retours gratuits Livraison gratuite dès 39€ d’achat Plus de 500 nouveautés chaque jour

Lire la suite
Crédit photo : Diana ABDOU Éditrice En Chef Web | Diana Unlimited
close

Vous en voulez plus ?

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers sujets en lien avec l’actualité santé et grandes thématiques de société.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Quelles sont les 4 tendances chaussures de l’hiver 2021 ?

Les tendances mode se suivent et se ressemblent. Oui mais pas que. Si on retrouve bien les Chelsea Boots (réinventées en version XXL) de l’an dernier et l’invasion des baskets tendance (plus particulièrement les dad shoes), d’autres modèles tentent une percée au rayon chaussures hiver 2022.

LES 10 GRANDES TENDANCES MODE AUTOMNE-HIVER 2021-2022

Cette saison encore, la mode des années 70 a inspiré les grandes maisons de couture. Il faudra notamment compter sur les motifs Paisley, les coupes flare et les imprimés patchwork. Manteaux, jupes, pantalons, le mix des matières et des motifs se présentent comme un élément central de la mode automne 2021.

Des madeleines avec une jolie bosse, comme dans notre mythique d’enfance

Tous les produits mis en avant dans cet article ont été sélectionnés indépendamment par nos rédacteurs. Les prix mentionnés dans cet article le sont à titre indicatif et susceptibles d’évoluer. Lorsque vous achetez via nos liens de vente, nous pouvons percevoir une commission d’affiliation.

Des madeleines avec une jolie bosse, comme dans notre mythique d'enfance
@Presse / Des madeleines avec une jolie bosse, comme dans notre mythique d’enfance / @dianaunlimitedfaunesetfemmesmagazine.fr

Gâteau mythique de notre enfance, la madeleine est délicieuse lorsqu’elle est moelleuse, dorée et surtout… bien bombée. On vous livre nos astuces pour la reproduire à la maison.

COMMENT FAIRE DES MADELEINES AVEC UNE JOLIE BOSSE ?

Ne remplissez pas complètement vos moules à madeleines

Des moules trop remplis, c’est l’assurance d’une pâte qui déborde pendant la cuisson. Résultat, vos madeleines sont difformes. Bien que cela n’ait pas d’impact sur le goût, il serait dommage que leur aspect gâche la dégustation. 
Pour éviter cela, remplissez vos moules à madeleines aux ¾, soit l’équivalent d’une bonne cuillère à soupe de pâte. Ainsi, vous aurez des madeleines bien formées.

Découvrez la suite de ce contenu dès aujourd’hui en devenant membre.

Rejoindre le magazine Diana Unlimited

Vos avantages pour seulement 1,99 € par mois :

  • Accédez au contenu premium.
  • Newsletter réservée aux membres.
  • Et d’autres offres spéciales !

Préférez les moules en métal aux moules en silicone

Pour « saisir » vos madeleines et obtenir une croûte dorée, mieux vaut délaisser les moules en silicone, au profit de ceux en métal. En effet, ces derniers conduisent bien mieux la chaleur que les empreintes siliconées. De ce fait, vous aurez un meilleur contraste entre l’intérieur et l’extérieur de vos gâteaux.
Si vous n’en possédez pas, il est quand même possible de réussir des madeleines avec un moule en silicone. Vous n’aurez qu’à prolonger la cuisson de quelques minutes, pour obtenir une belle coloration. 

Utilisez la fonction convection naturelle du four

Si la cuisson à chaleur tournante est rapide et homogène, vous verrez que la convection naturelle donnera de bien meilleurs résultats pour les madeleines. En effet, ce mode de cuisson permet une diffusion de la chaleur à la verticale, grâce aux résistances situées en haut et en bas du four. Il favorise ainsi la « pousse » des pâtes, ou dans le cas des madeleines, de leurs bosses. 
De plus, l’air pulsé par la fonction chaleur tournante pourrait déformer vos gâteaux. Faites le test avec des muffins et des madeleines, vous verrez qu’ils pousseront de travers. 

Enfournez vos madeleines sur la grille du four plutôt que sur la plaque

Cette petite astuce, qui peut sembler facultative, joue pourtant un rôle essentiel dans la répartition de la chaleur. Souvenez-vous, on cherche à obtenir une cuisson verticale pour faire lever nos madeleines. Or, si on utilise une plaque, la chaleur ne pourra pas monter correctement. À l’inverse, avec une grille, elle aura tout le loisir de se diffuser pour aider les madeleines à pousser.

Provoquez un choc thermique

Le voilà, le secret de cette fameuse bosse ! Pour arriver à la former, il faut créer un choc thermique entre la température de la pâte crue et la chaleur du four. Il est donc conseillé de préparer la pâte à madeleines à l’avance, voire la veille, pour la laisser reposer 12 h au réfrigérateur. Le lendemain, enfournez d’abord vos gâteaux à 210°C, puis lorsque la bosse s’est formée, baissez la température à 180°C. Laissez cuire une dizaine de minutes, le temps de terminer la cuisson. Vous obtiendrez ainsi des madeleines moelleuses, bossues à souhait.

Faites quelques essais

En pâtisserie, le résultat peut différer selon les personnes, les fours, et le matériel, même en suivant scrupuleusement les instructions. C’est pourquoi on vous conseille de réaliser plusieurs essais pour trouver la recette parfaite. 
Concernant les madeleines, gardez à l’esprit que le choc thermique est essentiel. Ensuite, libre à vous de choisir la température et la durée de cuisson qui vous conviennent. Christophe Michalak préconise, par exemple, d’enfourner les gâteaux à 200°C, puis d’éteindre aussitôt le four. Une fois la bosse formée, il faut alors rallumer le four à la même température. Les madeleines sont cuites quand elles sont bien dorées. Pierre Hermé préfère, quant à lui, une précuisson à 240°C, avant d’abaisser la température à 220°C. 
Conclusion : à vous de trouver ce qui fonctionne pour vous. 

LA RECETTE DES MADELEINES  

Préparation : 10 min
Cuisson : 15 min

Pour 4 personnes

  • 150 g de beurre + un peu de beurre pour les moules
  • 5 cl de lait
  • 25 g de miel toutes fleurs
  • 2 gros œufs 
  • 100 g de sucre en poudre
  • 150 g de farine 
  • 1 sachet de levure chimique
  • 2 cuil. à soupe d’eau de fleur d’oranger

Faites fondre le beurre. 
Faites chauffer le lait et le miel sur feu doux, sans les faire bouillir.
Fouettez les œufs avec le sucre, jusqu’à ce que le mélange blanchisse.
Versez le mélange lait-miel sur les œufs blanchis, puis ajoutez la farine et la levure. 
Incorporez enfin le beurre fondu, puis l’eau de fleur d’oranger. Mélangez pour lisser la pâte.
Réservez-la 12 h au réfrigérateur.
Préchauffez votre four à 210°C en mode convection naturelle.
Beurrez des moules à madeleines. Remplissez chaque alvéole aux ¾ de pâte. 
Enfournez 5 min. Une fois que la bosse est formée, baissez votre four à 180°C. Poursuivez la cuisson 10 min. Vos madeleines doivent être bien gonflées, avec une jolie couleur dorée.
Sortez-les du four, mais attendez quelques minutes avant de les démouler. Laissez-les refroidir sur une grille, ou servez-les encore chaudes.

Notre conseil : comme Marcel Proust qui aimait déguster ses madeleines trempées dans du thé, accompagnez vos gâteaux d’une délicieuse boisson chaude d’automne.

A CHACUN SA MADELEINE DE PROUST

L’avantage des madeleines, c’est que la recette peut être personnalisée selon les goûts. À la fleur d’oranger, au citron, ou fourrées à la confiture comme dans notre enfance, elles raviront petits et grands. D’autres, préféreront encore aromatiser la pâte au cacao, à la pâte de pistache, voire au thé matcha pour les amateurs·rices. 
De plus, la madeleine n’est pas seulement réservée au goûter, elle peut aussi faire son apparition à l’apéro. Il vous suffit, pour cela, de ne pas sucrer la pâte, puis d’y incorporer du fromage, des olives ou des lardons… 
Faites maison, les madeleines sucrées ou salées sont toujours un régal.

COMMENT CONSERVER LES MADELEINES POUR FAIRE DURER LE PLAISIR PLUS LONGTEMPS ?

Si vous avez réussi à ne pas engloutir toute la fournée d’un coup (félicitations), vous pourrez conserver vos madeleines jusqu’à 8 jours au frais. Pour cela, attendez que vos gâteaux soient complètement refroidis, puis enfermez-les dans une boîte hermétique, en verre ou métal. Il ne vous reste qu’à la stocker au réfrigérateur, et le tour est joué.


8 erreurs que l’on fait tous en faisant un gâteau

Gâteau trop plat, trop dense, qui déborde, ne se démoule pas, ou qui est rempli de trous, sont des désagréments qui peuvent arriver au plus grand des pâtissiers / des pâtissières ! Pour y remédier, voici 8 conseils à suivre à la lettre pour ne plus jamais louper un gâteau.

UN MOULE INADAPTÉ

@Getty

Avant de se lancer dans la réalisation d’un gâteau, il est préférable de choisir le bon moule. Si le moule à manqué, le plus basique de tous (moule rond standard), est celui qui convient à peu près à n’importe quelle pâte à gâteau (gâteau au yaourt, quatre-quarts, gâteau tatin, brownies, etc), d’autres desserts demandent un moule spécifique. C’est le cas du cheesecake qu’il est préférable de réaliser dans un moule à charnière, pour le servir directement sans avoir besoin de le démouler entièrement (le moule à charnière est un moule composé de deux parties : un fond et un cerclage, qui peut se retirer après cuisson). Autre gâteau, autre moule spécifique : le layer cake. Dans le cas du gâteau à étages, mieux vaut glisser sa pâte dans un moule étroit et haut, pour être certain d’avoir un dessert qui aura suffisamment de hauteur. Mais d’autres moules spécifiques existent : bundt pan, moule à cake, angel cake, kouglof, savarin, etc. A choisir en fonction de sa recette.


DES OEUFS QUI NE MONTENT PAS

@Getty

Le problème des blancs d’œuf conservés au réfrigérateur est qu’ils montent moins bien. On n’oublie pas de les sortir à l’avance pour qu’ils reviennent à température ambiante avant de réaliser le gâteau. Ou mieux, on les laisse toujours à l’extérieur, puisque les œufs n’ont, de toute façon, pas besoin d’être conservés au frais !


L’APPROXIMATION DES MESURES

On ne va pas se mentir, mesurer les ingrédients est un aspect primordial de la réussite d’un gâteau. Evidemment, si on est un.e pro, habitué.e de la mesure « à l’œil », et que le résultat nous convient, il n’est pas nécessaire de changer son fonctionnement. Mais si, au contraire, on débute et qu’on n’a absolument aucune idée des mesures, ni de la consistance que doit avoir la pâte, dans ce cas, mieux vaut faire confiance à une balance de cuisine !


L’ATTENTE TROP LONGUE

@Getty

Il ne faut pas oublier que la réussite d’un gâteau dépend de la chimie et des réactions entre les ingrédients. On évite donc de verser le sucre sur les œufs sans mélanger immédiatement l’ensemble, sous peine de voir le sucre « cuire » les œufs et les faire coaguler. Sur le même principe, une fois que la pâte à gâteau est prête, il est inutile de la laisser reposer, alors que la levure, au contact des éléments humides, a déjà commencé son travail.


UN APPAREIL NON-HOMOGÈNE

@Getty

Il va sans dire que l’appareil (la pâte à gâteau) se doit d’être homogène avant cuisson. S’il y a des grumeaux, on continue de battre l’ensemble, et on n’hésite pas à utiliser une maryse pour racler son bol jusqu’au fond et ainsi éviter les amas de farine ou de sucre.


UN GÂTEAU TROP DENSE

@Getty

Il ne faut pas battre sa pâte trop longtemps sous peine de voir le gluten contenu dans la farine se développer, et aboutir à un résultat trop compact. Une fois que l’appareil est homogène, on arrête de le mélanger et on peut le mettre en cuisson.


UN GÂTEAU TROP PLAT

@Getty

Si les quantités ont été respectées, et que la levure n’a pas été oubliée, on a peut-être fait cuire sa pâte à gâteau dans un moule trop grand. Résultat, on se retrouve avec un gâteau très bon, mais tout raplapla. La quantité de pâte doit être adaptée à la taille du moule.


LE GÂTEAU N’EST PAS DORÉ UNIFORMÉMENT

@Getty

La chaleur dans le four n’est pas toujours constante, le fond peut parfois mieux chauffer que l’avant. Dans ce cas, on n’hésite pas à tourner son moule en cours de cuisson.


À LIRE ÉGALEMENT

NOS ABONNÉES AIMENT


Entre la mode et le genre : trans, beauté et goilre

LA TENDANCE DE LA MODE ET LES MANNEQUINS TRANSGENRES

UGG AUSTRALIA X STYLIST MAGAZINE

L’histoire de la marque Asos

femme

Boohoo, la marque chouchou des influenceurs,

Crédit photo : Diana ABDOU Éditrice En Chef Web | Diana Unlimited
close

Vous en voulez plus ?

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers sujets en lien avec l’actualité santé et grandes thématiques de société.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Les tendances mode printemps-été 2021

Au rayon prêt-à-porter ainsi que les accessoires stars, cap sur les nouveautés qui vont rythmer notre garde-robe estivale. Des podiums à nos enseignes préférées, retrouvez toutes les inspirations qui vont nous faire de l’œil ce printemps-été 2021, et les pièces qui rejoindront sans aucun doute notre dressing. Suivez le guide !

Etam lingerie noire

Etam Collection 2020 : 32 des plus belles pièces à shopper pour la nouvelle Saison autonome – hiver

Depuis de nombreuses décennies, Etam est une maison incontournable dans le domaine du homewear. De la lingerie pour tous les styles, en passant du mode casual au plus raffiné, et des pièces pour cocooner à la maison : vous allez trouver les pièces qui ne pourront plus vous quitter ! Et pour cette nouvelle saison, c’est toute une collection des belles pièces à shopper, que vous allez découvrir …

Des femmes « normales » posent en boxer Calvin Klein tendance actuelle

En prenant les mêmes poses que dans les campagnes de la #marque #CalvinKlein. L’objectif? Prouver que tous les #corps sont différents et que les #silhouettes qu’on nous donne à voir dans les #publicités sont souvent à des années-#lumière de la #réalité

Décryptage des grandes tendances street style : Le bon look pour la rentrée

Fin de l’été oblige, on rêve déjà de notre garde-robe de la saison prochaine, à commencer par notre look de rentrée. Pour s’inspirer pour le jour J, zoom sur 32 idées de street style bien pensées.


C’est la rentrée. Et à notre mini-blues de fin de vacances d’été s’ajoute fort heureusement notre immense joie de ressortir toutes nos pièces de mi-saison. La rentrée, c’est un peu comme notre laboratoire mode de l’année : l’occasion de nous créer un nouveau style, tester des pièces inédites et nous éclater à créer des looks qui vont faire sensation au mois de septembre. On essaie de prolonger le plaisir de porter nos robes fluides et nos sandales, tout en les mixant avec nos indispensables mode de l’automne. Layering, mix and match d’imprimés, association d’univers opposés et bons vieux ensembles de tailleur à carreaux… 

De New York à Paris en passant par Londres et Milan, la Fashion Week automne-hiver de prêt-à-porter féminin 2020-2021 s’est encore écoulée non sans son lot de surprises : le Coronavirus et son grand chamboulement, entre autres, ses journées chargées de défilés et surtout, sa prédiction des tendances à venir. Pour savoir ce que l’on va vouloir porter à la rentrée prochaine, Faunes Et Femmes Magazine fait le point sur les nombreuses tendances mode repérées sur les podiums qui vont investir – ou à défaut, influencer – notre vestiaire automne-hiver.

COMMENT S’HABILLER POUR LA RENTRÉE ? 

Pour cette rentrée 2020, on se fait plaisir. Des envies de sportswear, d’allure boyish ou minimaliste ? On ose ce qui est inhabituel, on se surprend à essayer de nouvelles choses tout en adoptant les tendances de l’automne-hiver 2020-2021. Au programme cette saison, le retour des chaussures de notre enfance : les babies ! Pour prolonger un peu l’été, on pourra également s’enticher de bijoux en perles personnalisables, tellement nineties. Comme toujours, les impératrices du cool donnent le ton dans la rue et on nous inspirent. Voici un street-style de 32 looks de rentrée pour trouver sa tenue idéale. 

A VOIR AUSSI : A soutenir la collecte pour l’entreprise Faunes et Femmes Magazine

LE PATTE D’EPH’

© Presse

Décidément le vintage est notre amour de la rentrée.

SEVENTIES

© FrenchyStyle

Des effluves seventies souffle sur cette rentrée

PYJAMA + DAD SHOES

© FrenchyStyle

Un look au sommet du Mont Cool

LE GRAND BLEU

© FrenchyStyle

Bien sûr, les températures sont encore douces donc on peut garder nos robes.

UN TAILLEUR ET DES SANTIAGS

© FrenchyStyle

Une rentrée overlookée !

ROUGE

© FrenchyStyle

Une bonne dose de rouge pour la rentrée.

LE MASCULIN NONCHALANT

© FrenchyStyle

Un look de papa pour une fille à la pointe du style.

ENCORE UN PEU D’ÉTÉ

© FrenchyStyle

On rallonge les manches, on ressort les pantalons, mais l’esprit des vacances est toujours présent grâce aux sabots à talons.

UN LOOK RÉTRO COOL

© FrenchyStyle

Un pantalon fort et old school, avec un t-shirt loose pour une rentrée sans stress

LA GARÇONNE 80S

© FrenchyStyle

Jean taille haute + bomber + boots motardes : le combo années 80 parfait

LE LOOK LONDONIEN

© FrenchyStyle

Rien de tel qu’une bonne dose d’Angleterre pour cette rentrée.

LA TOILE DE JOUY

© FrenchyStyle

Oui, on a le droit, à condition de la moderniser.

UN SHOOT DE VITAMINES C

© FrenchyStyle

Du orange, partout, en sac, en jupes, en chaussures.

UNE TOUCHE “DADAME”

© FrenchyStyle

Parce que la mode des années 50/60 nous influence toujours beaucoup.

Allies of Skin - We combine Effective and Clinically-Proven Actives into Clean Formulas!

UN LOOK STREET

© FrenchyStyle

Pourquoi ne pas faire sa rentrée en look sportswear ?

LE LOOK PARISIEN

© FrenchyStyle

Un classique qui a fait ses preuves depuis des décennies.

LA COMBI À CARREAUX

© FrenchyStyle

Rescapée des années 80, vous serez aussi élégante au bureau que sur le dancefloor.

LA NÉO-PARISIENNE

© FrenchyStyle

Coupes stricts, pièces géométriques et allure divine.

UNE BONNE DOSE D’AUDACE

© FrenchyStyle

Parce que ça ne fait jamais de mal.

DES CLAQUETTES ET UN MANTEAU D’HIVER

© FrenchyStyle

Toute la complexité de la rentrée.

LA ROBE MANTEAU

© FrenchyStyle

Pour affronter la pluie et toutes sortes d’intempéries.

BOY OVERSIZE

© FrenchyStyle

Un pantalon, une chemise, un manteau : tout oversize. Et la pochette pop !

TOUT EN JEAN

© FrenchyStyle

Parce que le jean ne nous lâchera jamais.

UN LOOK SHERLOCK HOLMES

© FrenchyStyle

Une version 2019, en somme.

JEAN FLARE EN JEAN

© FrenchyStyle

Rien de plus confortable en septembre.

LA PIÈCE MILITAIRE

© FrenchyStyle

Une pièce stylisée et rendue très féminine avec un pantalon orange et des mini-talons (on garde ceux qu’on a acheté cet été) !

LE PLAISIR DES BOTTES

© FrenchyStyle

Parce que la rentrée sonne le retour des bottes, faites-vous plaisir.

LE TAILLEUR MADE IN 2019

© FrenchyStyle

Toujours une occasion de réinventer les vieux classiques.

ROSE BONBON

© presse

Soyez brillante, voyante, lumineuse pour cette rentrée.

UN JOLI LOOK BCBG

© FrenchyStyle

Pourquoi être obligé à porter un jogging ou des dad shoes ?

LOOK CLASSIQUE GARÇONNE

© FrenchyStyle

C’est chic, c’est sexy.

LA COMBI DE POMPISTE

© FrenchyStyle

Une combi de pompiste, qu’on twiste avec un blazer : mix & match !

À LIRE ÉGALEMENT


+ DE DIAPORAMAS MODE


Les plus beaux looks repérés à la Fashion Week de Paris

À DÉCOUVRIR EN VIDÉO

LES + POPULAIRES MODE


New In 100% Wool Cozy Fall Scarves Time-Limited 60% Off!
Crédit photo : Diana ABDOU Éditrice En Chef Web | Diana Unlimited
close

Vous en voulez plus ?

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers sujets en lien avec l’actualité santé et grandes thématiques de société.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Qu’est-qui es sexy, le catastrophe naturel

Une coloration qui tourne mal, un relooking raté, un make up too much : 6 femmes nous racontent leur pire faux pas beauté.

Christine : le relooking total, total cata. Je me suis laissée tenter par une coupe Jean Seberg et un blond platine, d’un coup d’un seul. Déjà c’était moche et ensuite, en refaisant une décoloration, les racines sont devenues oranges. C’était vraiment très réussi !

Camille : l’autobronzant mal maîtrisé. J’ai la peau très blanche, alors lorsque l’envie m’a pris de mettre de l’autobronzant sur les jambes, un matin, j’ai du ensuite les cacher toute la journée : le produit avait viré, et tout le monde a bien noté ce joli jaune qui teintait mes gambettes en jupe très courte…

Cécile : vous connaissez le roux stabilo?Je fais moi même ma couleur à la maison et, régulièrement, j’ai des envies de devenir blonde. J’ai l’habitude de faire des shampoings décolorants et même si à chaque fois je me suis retrouvée avec une magnifique crinière rousse, je n’ai jamais désespéré. Je faisais alors une couleur par dessus et étais presque contente d’avoir gagné quelques tons sur ma couleur de base plutôt foncée. Mais il y a quelques mois, en renouvelant cette opération qui n’a plus de secret pour moi, j’ai eu la mauvaise surprise de découvrir que mes cheveux étaient fatigués de toutes ces expériences capillaires: le roux habituel de la décoloration était devenu un vrai orange tendance fluo (genre “surligneur”!). A ce stade là ça m’a fait marrer, je me disais “une bonne couleur par dessus tout ça et on oublie”, sauf que 3 couleurs (oui, 3 en 1 semaine et à chaque fois plus foncée!!)  plus tard je faisais toujours de la concurrence à Stabilo! Moi qui refusais d’aller chez un professionnel pour faire mes couleurs sous prétexte que je savais très bien le faire moi même et que ça me revenait moins cher… j’ai couru chez mon coiffeur qui, comme de bien entendu, m’a copieusement engueulé. Bilan: j’ai fini châtain foncé (juste l’opposé de ce que je voulais) et, au total, cela m’a couté la modique somme de 150 euros! 

Alexandra: l’épilation maison. Un soir avant d’aller au Baron, j’ai décidé de m’épiler seule le maillot à la cire. Habituée à me faire les aisselles, je fais chauffer une bonne dose de cire dans l’appareil adéquat habituellement utilisé. J’applique une large bande de cire chaude entre les jambes, puis essaie de refaire les gestes de l’esthéticienne. Catastrophe! Les larmes me montent aux yeux, impossible de tirer cette large bande qui refroidit rapidement. Alerté par les cris, mon fiancé arrive et éclate de rire… Je le supplie de m’aider, il essaie tant bien que mal : 1 fois, 2 fois, 3 fois… mais la bande casse au fur et à mesure, je souffre le martyre… Action, réaction, délivrance, il a fini par couper un à un aux petits ciseaux le reste des poils coincés par la cire… Cinq coups de rasoir et un tube de Biafine plus tard, j’étais enfin prête à sortir ! Souffrir pour être belle, ok, mais chez une professionnelle!

Nina : la permanente qui vire au drameAvec mes cheveux déjà ondulés, je voulais de la vraie bonne frisette ! Ni une, ni deux, je fonce m’acheter une permanente à faire soi-même au supermarché du coin… Je partais quelques jours après en Grèce: soleil oblige, je me suis retrouvée avec une sublime mèche jaune pipi sur le devant façon queue de vache, et un beau paillasson sur la tête ! Plus jamais ça, désormais je dis: vive le naturel !

Amélie : les lingettes auto-bronzantes, plus jamais! Ma pire cata beauté : le jour où j’ai décidé d’utiliser des lingettes auto bronzantes sur le visage. A mon retour de vacances, il me fallait une solution pour faire perdurer mon bronzage, hors de question de faire des UV, je me rabats alors sur des lingettes auto-bronzantes qui me promettent de garder “une belle peau satinée pendant 365 jours”. Il est 22h, je passe une lingette sur le visage avant de me coucher. Dès mon réveil, je me regarde dans la glace, et là, à ma grande stupeur, une jolie tache bien orange trône sur mon nez… Et maintenant, je fais quoi? Et bien je la garde pendant près de 5 jours en trouvant mille et une excuse lorsque l’on me demande, mais Amélie, qu’as-tu sur le nez?
Peut être aurais-je dû utiliser une lingette peeling pour la faire disparaitre? Sur le coup, je n’y ai même pas pensé! 

La lingerie fait partie de la vie de n’importe quelle femme au monde. Même si, en règle générale, lorsqu’on prononce le mot lingerie, on pense à la séduction et donc au sexy, sachez que la lingerie comprend l’intégralité des sous-vêtements et des vêtements de nuits d’une femme. En d’autres termes, les pyjamas font partie de la catégorie lingerie par exemple. Dans leur tiroir, les femmes ont plusieurs panoplies de dessous, des confortables, des sexy, des coquins… Mais qu’est-ce qui différencie la lingerie de tous les jours de la lingerie sexy ?

Y-a-t-il une différence entre lingerie classique et lingerie sexy ?

La plupart des femmes veulent être confortables et à l’aise dans leur lingerie car elles la portent toute la journée. En effet, une femme est active de quand elle se lève, à quand elle se couche. Elle doit s’occuper des enfants, de la maison, de son chéri, de son travail… Par conséquent, une femme se doit de se sentir bien dans ses vêtements et dans sa lingerie. Alors, mesdames, quand vous avez envie de faire plaisir à votre homme, vous vous ruez dans une boutique de lingerie et achetez la pièce la plus excentrique, la plus tape-à-l’œil, la plus transparente. En un mot, celle qui vous semble la plus sexy du magasin. De cette façon, vous êtes sûre de rendre votre homme fou de désir pour vous. Mais est-ce vraiment utile d’acheter de nouveaux dessous pour être sexy ?

Les dessous en détail

Pendant très longtemps, la lingerie s’appelait « linge de corps » et concernait tout ce qu’une femme pouvait porter dans son intimité, sous ses vêtements ou la nuit. En 1968, la lingerie féminine s’est démocratisée et est devenue le symbole de la féminité, de la libération de la femme. Grâce à la lingerie, les femmes pouvaient exprimer leur droit, leur liberté, leur opinion. Depuis 1990, les dessous masculins sont entrés dans la catégorie de la lingerie, au même titre que les dessous des femmes.

Pas forcément.

Certes, il y a des dessous féminin plus sexy que d’autres, prenons par exemple les porte-jarretelles, les soutiens-gorge push-up, les bodys à dentelle, les strings, les combinaisons moulantes… Mais, soyez honnête, toutes ces pièces, sont-elles réellement confortables ? Vous sentez-vous à l’aise ? Une petite mise en pratique s’impose. Imaginez-vous dans une ambiance romantique, lumières tamisées, vous qui sortez de la salle de bain vêtue d’une petite robe noire ou rouge ou n’importe quelle couleur. Votre chéri d’amour est sur le lit en train de vous attendre. Vous le rejoignez et il décide d’enlever votre petite robe. La vue qui se dévoile sous ses yeux est tout simplement magnifique : vous voilà vêtue d’un body noir à dentelle. Votre homme est sous le charme et décide d’entrer dans le vif du sujet, seulement… Il y a un hic… Il est incapable de savoir comment vous retirer ce body fait d’une seule et même pièce, sans boutons d’ouverture. Sérieusement, cela ne vous ai jamais arrivé ? Comment vous sentez-vous dans ces moments-là ? Vous trouvez-vous sexy ?

Mais alors, la lingerie sexy existe ou pas ?

Alors oui, vous pouvez être sexy en lingerie en misant sur certaines pièces et couleurs. Le rouge et le noir sont très glamour, la dentelle et la transparence font très coquin tandis que la soie et le satin vous rendront sexy juste comme il faut. Les bas, les strings, les shortys ou encore les nuisettes peuvent être très sexy. Mais en réalité, la lingerie est sexy selon ce que vous en faites. Vous portez très bien la petite culotte en coton et le débardeur Petit Bateau ? Alors vous êtes sexy car vous vous sentez tellement à l’aise et en confiance que cela se ressent.

En clair, ce n’est pas la lingerie qui nous rend sexy mais plutôt le contraire alors se sentir bien dans sa lingerie est la clé de la beauté.

A VOIR AUSSI


A VOIR SUR WEB


Crédit photo : Diana ABDOU Éditrice En Chef Web | Diana Unlimited
close

Vous en voulez plus ?

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers sujets en lien avec l’actualité santé et grandes thématiques de société.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

#coronavirus #londres #mieuxetre #sesentirbien #pleineconscience #santenaturelle #developpementpersonnel #bienveillance #sophrologie #bienetreaunaturel #prendresoindesoi #bienêtre 20 minutes Actualité Actu santé Afrique Amour-sexualité Avenir Bien-être Confiance en soi Conforama Cosmopolitain Célébrité DIANA ABDOU Diana ABDOU Rédactrice En Chef Développement-Durable Développement personnel elleMagazine Fait divers France Info International L'amour psychotique Le Figaro le journal des femmes Le mag Le Parisien Litérature Londres magazines Marie Claire Mode mode de vie Monde Nancy Psychologie SAVERNE Shopping Société Soldes Tendance mode Trans identité Versace.com vogue Voyages

Crédit photo : Diana ABDOU Éditrice En Chef Web | Diana Unlimited
close

Vous en voulez plus ?

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers sujets en lien avec l'actualité santé et grandes thématiques de société.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Supportscreen tag
%d blogueurs aiment cette page :