DANIEL RADCLIFFE

DANIEL RADCLIFFE

81 / 100
DANIEL RADCLIFFE

Daniel RADCLIFFE, est l’une des étoiles le plus brillante de britannique. Nous, nous sommes retrouvés au bar 94 Wimpole Street, Londres W1G 0EH Angleterre, sa poignée de main était ferme, Je ne pouvais pas m’empêcher d’imaginer ces mains, entrain de me masser les épaules, mon corps se détendant alors que ses doigts se dissipaient de tout stress, puis il se penchait et murmurait à mon oreille, j’ai besoin que vous fassiez quelque chose pour moi.

Le présent s’est envolé… les fantasmes font parti de la réalité… et on enlève les freins… on pense clairement et pourtant, on ne pense pas… et c’est là qu’on semble bien. On arrête d’essayer de tout maitriser. Des flots tièdes de substances chimiques en nous…

daniel

Daniel Radcliffe décide d’arrêter prématurément ses études afin de se consacrer à sa carrière d’acteur, mais aussi pour éviter les médias people qui le pourchassent en quête d’images peu glorieuses du petit sorcier. En effet, Daniel Radcliffe, qui grandit en permanence sous les feux des projecteurs, est aussi célèbre pour ses frasques d’adolescent qui ont fait les unes des tabloïds. Il a même avoué avoir eu des soucis avec l’alcool lors du tournage du « Prince de sang-mêlé ». 

Daniel Radcliffe s’implique aussi énormément pour des œuvres caritatives et prête son image afin de récolter des dons. Lui-même est touché par une pathologie rare, l’algie vasculaire de la face, qui lui cause des maux de tête extrêmement douloureux.

le jeune sorcier Harry Potter, adapté des romans à succès de J.K.Rowling. Le public est immédiatement au rendez-vous. Chaque sortie de livres ou de films se classe en tête des ventes.
Depuis le premier volet des aventures d’Harry Potter, Daniel Radcliffe est apparu dans quelques longs-métrages et téléfilms.
Mais c’est également sur les planches que l’acteur s’est forgé une belle réputation puisqu’il a été à l’affiche d’“Equus”, une pièce dramatique dans laquelle il a joué une scène, totalement nu.

C’est le héros de toute une génération. À 30 ans, Daniel Radcliffe est l’un des jeunes acteurs les plus connus de la planète. L’interprète de Harry Potter dans la saga éponyme a vu sa vie changer juste avant le passage en l’an 2000, à l’âge où ses copains entraient à l’école primaire. Lorsque sort le premier volet de la saga au cinéma, le petit garçon fête ses onze printemps et réalise que sa vie ne sera plus jamais comme avant. L’adaptation du roman de l’autrice J.K. Rowling devient l’un des plus gros succès du box-office mondial, le jeune acteur devient l’une des plus grandes stars du moment. Daniel Radcliffe doit enchaîner avec le tournage des autres volets, ce qui, malgré la gloire, la réussite, l’argent et un beau curriculum vitae, finit par lui donner le tournis. L’acteur s’est récemment confié dans un épisode de l’émission Off camera sur les conséquences (parfois graves) de ce succès fulgurant à un jeune âge, à l’instar d’autres enfants stars comme Macaulay Culkin ou Drew Barrymore.

da

Un long combat contre l’alcoolisme à un très jeune âge

“Puisque vous avez un travail génial, que vous êtes riche, vous n’avez pas le droit d’être triste ou peu enjoué par tout ça”, explique Daniel Radcliffe. “Je pense que cela ajoute de la pression.” Le comédien est alors rapidement tombé dans l’alcoolisme. “Le moyen le plus rapide pour oublier que vous êtes dévisagé en permanence, c’était de bien se saouler”, se souvient-il. “Et quand tu es saoul, tu te dis ‘Oh, les gens me regardent encore plus mais c’est parce que je suis très ivre, donc je devrais peut-être boire davantage pour les ignorer encore plus.” Il n’arrêtera de boire qu’après le tournage du dernier volet de la saga, Les reliques de la mort, 2e partie, en 2011. “J’ai été incroyablement chanceux d’être bien entouré à certains moments de ma vie. J’ai rencontré des gens très importants, certains acteurs, d’autres non, qui m’ont donné de bons conseils et se sont souciés de moi. Quand je pense à tout le chaos que j’avais dans ma vie, je me dis que je suis beaucoup plus heureux maintenant.”

A LIRE AUSSI